Drive: les incontournables pour taper très loin

>>>>>Drive: les incontournables pour taper très loin

Les incontournables au drive pour taper loin et droit

Constat simple. Pour effectuer un bon drive, il faut que la balle parte le plus loin possible et dans la bonne direction. Pour cela, on a besoin de:

– beaucoup de vitesse à l’impact;
– d’un angle d’attaque tangent voire très légèrement remontant à l’impact (comme un avion qui lève le nez pour décoller)
– d’un bon centrage
– d’un chemin de club intérieur / square / intérieur
– d’une bonne orientation de la face de club à l’impact (perpendiculaire à la ligne de jeu).

Cette leçon vise à vous donner des éléments à vérifier un par un. Lorsque vous vous entraînez, essayez de ressentir chaque point clé et de le mettre en place. C’est impossible de tout mettre en place à la fois.

Les composantes qui favorisent un drive long et puissant

  • de l’amplitude de l’arc du swing en largeur et en hauteur
  • un bon dédoublement des leviers (poignets, bras)
  • un pivot complet
  • relâchement du haut du corps et de bons appuis au sol
  • de la fermeté à l’impact
  • un bon transfert de poids par le bas, au bon moment et dans la bonne direction
  • de la torsion (une tension positive qui provient de l’écart entre la rotation du bassin et des épaules)
  • d’une bonne coordination musculaire.

« Le driver et le putter sont très certainement les deux clubs les plus importants dans le sac. En effet, un driving solide gonfle la confiance et favorise une attitude conquérante sur le parcours. « 

Et comme on dit au golf après une partie:

« quand le drive va, tout va! »

Clés techniques

Voici quelques clés techniques que vous pourrez vérifier au practice ou devant un miroir:

  • A l’adresse, on écarte un peu plus les pieds (l’espace entre les talons doit être environ de la largeur des épaules).
  • On place la balle un peu plus à gauche dans le stance (pour un droitier) – 2 à 3cm intérieur du talon.
  • On incline légèrement le buste vers la droite (pour un droitier) en dégageant le menton pour une rotation complété et un meilleur angle de lancement de la balle à l’impact.
  • On cherche à faire un backswing complet en faisant tout travailler ensemble (club, mains, bras, épaules et hanches) et en conservant une bonne stabilité de la jambe et du genou droit (le mur porteur d’une bonne montée).
  • Si on a fait un bon pivot, au sommet du backswing les épaules tournent à 90°, les hanches à 45°.
  • Le bras gauche est allongé (mais pas raide!), le buste a conservé son inclinaison et le genou droit est resté très stable au sol.
  • On temporise la fin du backswing et le début du downswing ce qui favorise une transition en douceur par le bas du corps et une accélération progressive jusqu’à l’impact.
  • On accélère à travers l’impact en passant les mains (pronation de la main droite et supination de la main gauche) pour un meilleur déroulement.
  • On termine en équilibre les mains hautes, la ligne des épaules qui regarde à gauche de la cible, la boucle de la ceinture à l’objectif et le pied droit sur la pointe.

Stratégiquement, swinguez à 85% plutôt qu’à 100%. Vous obtiendrez ainsi plus souvent un contact solide pour un meilleur taux de restitution à l’impact. Croyez moi, vous serez surpris de la longueur de votre drive!

Bon drive et à bientôt!

Peter Somlay

Peter Somlay est un professeur de golf franco-britannique. Il écrit des cahiers techniques sur golftechnic.com depuis plusieurs années et répond à vos questions techniques sur le forum. Vous pouvez le contacter pour prendre des cours de golf avec lui.

Les derniers articles par Peter Somlay (tout voir)

By |2017-04-28T23:34:58+02:0028/04/17|Conseils Driver et Long Jeu, Conseils techniques|

Leave A Comment