les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Discutez ici de vos joueurs favoris

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 09 mai 2019, 18:08

oui c'est vrai….
pour Bobby Locke au bas de la page 7 de ce sujet :wink:
et pour Walter Travis , le début de la page 2
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 09 mai 2019, 19:22

merci ! :wink:
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
pil42300
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1455
Inscription : 04 mai 2010, 21:22
Index : 8

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par pil42300 » 09 mai 2019, 19:36

Il me semblait que tu en avais parlé mais je suis pas remonté assez loin... :mrgreen:

Effectivement, Faxon, Crenshaw, Tiger, Jack...sont des noms qui reviennent souvent au putting dans les dernières décennies.

Seve était aussi excellent dans cet exercice, il doit beaucoup de ses approches/putts ou sauvetage a un putting de folie.
D : Ping Anser 12°, manche Alta 55 stiff
B 3 : Dans le coffre
Hy : Kasco 19°, regular
F2 : Mizu FliHi c-taper lite
F4: mizu Fli-Hi Nippon 950 R
F5/PW :mizu mp60, Nippon 950 R
W : Cleveland Reg 588 fd 50-58°
P : Argolf Merlin

Why Golf ? Because Fore...!!!!

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 09 mai 2019, 19:42

pil42300 a écrit : 09 mai 2019, 19:36 Il me semblait que tu en avais parlé mais je suis pas remonté assez loin... :mrgreen:

Effectivement, Faxon, Crenshaw, Tiger, Jack...sont des noms qui reviennent souvent au putting dans les dernières décennies.

Seve était aussi excellent dans cet exercice, il doit beaucoup de ses approches/putts ou sauvetage a un putting de folie.
oui page 7 mais Faxon je ne sais plus j'avoue (la vieillerie sans doute :mrgreen: )
bien sur Ballesteros aussi, surtout sur les coups spéciaux et les approches , inégalé à mon avis, des coups inimaginables dans des conditions extrêmes , un de mes chéris qui a bluffé Faldo
je ne sais plus lors d'un WGT il a fait craqué je ne sais plus quel Américain qui le voyait revenir de n'importe où en finale
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 10 mai 2019, 07:44

Coucou :D
pour mettre en lumière ce qui précède donc avec un lien avec Bobby Locke (de son véritable prénom : Arthur) et un événement majeur cette année, le 148 ème 'Open Championship, nous pouvons citer Max Faulkner dont il a été question plus tôt dans ce sujet et qui vouait une admiration sans borne à Bobby Locke, pro Sud africain qui n'eût pas une vie toute rose , et sa famille encore moins.

Max gagna donc devant l'Argentin Antonio Cerda et Bobby fut sixième tout comme une autre extraordinaire multiple vainqueur de l'Open , l'australien Peter Thomson.

Donc c'est au Royal Portrush (1888) qu'eût lieu le premier "British Open" hors des frontières habituelles de la seule Ile britannique, en 1951.
lien : https://www.royalportrushgolfclub.com/w ... rRPGC.webm



Avant cela le premier Irish Amateur fut créer ici en 1892, sur ce golf près d'un petit village de pêcheur qui évolua peu à peu vers une station balnéaire (où personne n'allait se baigner à cette époque , même sur la Riviera française ça ne se faisait pas :mrgreen:) très prisé des dames .
devenu Royal en 1892 il accueillit huit fois le Ladies Open Championship (pour la première fois hors des même frontières en 1995) remportée par Lady Margaret Scott pour la première fois dont il a été aussi question dans ces sujet (rappel , elle fut la première à gagner le British Ladies Championship en 1893).Image

et puis c'est là que Harry Vardon participa en 1895 à un de ses premiers tournois pro, l'Irish Open Professionnal, et finit second derrière Sandy Herd alors qu'il était presque inconnu puis remporta ensuite son premier majeur l'année suivante

en 2012 il reçut aussi l'Irish Open :
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
manhattan
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5203
Inscription : 07 déc. 2009, 18:57
Index : 14,2

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par manhattan » 25 mai 2019, 21:21

Titleist TS2 9°5 Tenseï Blue AV 65R
Titleist 913 FD 15° S+ 82 S
Tileist 915F 18° Rogue Black 80 S
Mizuno MP20-HMB 18° Recoil 95 F4
Titleist 818 H1 23° Tenseï White 90 S
4-PW Titleist 716 CB Recoil 110 F4
SM8 52-8-F Px-LZ 5.5
SM8 58-12-D Px LZ 5.5
SC Futura X5 34"

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 25 mai 2019, 21:51

Merci pour cette "revue" de l'US open :D MAN !
j'avoue avoir un peu délaissé ce thread :wink:
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 26 mai 2019, 08:57

Bonjour à toutes et tous :D

Bon revenons un peu à ce thread ! (mille excuses pour l'avoir un peu abandonné)

l'US Open… RAPPELS :

- premier US Open sur 36 trous dans la journée en 1895 date de la première édition, soit le second plus ancien majeur.
- premier vainqueur un British : un Anglais Horace RawlinsImage

-1898 édition sur 4 tours et 72 trous (stroke play)
- de 1895 à 1910 , victoires d'Anglais et d'Ecossais, certains vont rester sur le sol US
-1911 date de la première victoire d'un américain : John Mac Dermott qui remporte le tournoi l'année suivante aussi
Image
-1913 : c'est Francis Ouimet que l'on ne présente plus :
Image

- recordmen de victoires de l'épreuves avec 4 victoires : Willie Anderson (immigré écossais , dont il a été question plus avant), Bobby Jones, Ben Hogan et Jack Nicklaus
- record de victoires consécutives : Willie Anderson :
Image
- plus jeune joueur à avoir remporté le tournoi: John Mac Dermott (19 ans et 315 jours)
- plus vieux joueur à avoir gagné l'US : Hale Irvin (45 ans et 15 jours)
Image

-plus vieux joueur à passer le cut : Sam Snead (61 ans)
Image

- record de place de second : Phil Mickelson , 6 fois :shock: (il a du gamberger ! :? )
Image

- plus grande marge avec le second : Tiger Woods , 15 coups
Image

- record de score sur 72 trous : Rory McIllroy et Brooks Koepka : -16
Image
Image




- plus bas score sur chaque tour à n'importe quel moment : Rory

Pebble Beach n'arrive qu'en quatrième place place (avec d'autres parcours) par rapport au nombre d'US Open joué sur son sol (comme le très fameux Bing Crosby ou AT&T pro am) , 5 fois depuis 1972 (victoire de Nicklaus), ce sera donc la sixième
- Oakmont (9), Ballustrol (7), Okaland Hills (6)


Edit : PLAY OFF

- jusqu'en 2017 on joue un play off sur 18 trous, et en cas d'écalité à l'issue du PO on est en "mort subite" sur chaque trou suivant si besoin

- avant 1950 , pas de mort subite mais encore 18 trous puis en cas d'égalité on subissait encore 18 trous

- en 1931 il y eût égalité et on refit 36 trous de second play off pour désigner Willy Burke Vainqueur
- depuis 2018 on fait deux trous de play off puis une "mort subite" en cas d'égalité
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 15 juin 2019, 08:44

Bonjour à tous : je reviendrai sur l'US plus tard (d'ailleurs chacun de vous peut faire ce qu'il souhaite dans ce sujet). :D
J'ai été assez peu présent sur le site, occupée par mes ennuis de jardin avec des arbres morts, des pannes de matériel qui se succèdent, une jungle dans le jardin et la préparation de ma Vincent pour le "Tribute to Patrick Godet" de Montlhéry le WE prochain : donc mille excuses ! :wink:


La semaine passée j'étais parti dans mon ex région : le Cotentin, et ce dès le 5 juin afin de passer la N13 que l'on nous promettait de couper le 6 et le WE peut-être afin de faire place à un encombrant président venu commémorer le 75 ème anniversaire du débarquement autrement dit l'opération Overlord ! Vous connaissez j'espère… c'était pour un évènement familial dans une sublime région que je vous conseille de visiter.
J'étais donc au voisinage des plus proches de Sainte Mère Eglise.


Et puis durant ce voyage j'ai pensé à Dwight Eisenhower dit "Ike", le chef suprême de cette opération qui laça l'attaque après mure réflexion le soir du 5. Quel est le rapport avec le golf : et bien il y en a beaucoup…

ici un chip à St Andrews en octobre 1946
Image


présentation rapide : il est né en octobre 1890 au Texas (son nom est un nom de famille d'immigrés allemands : Eisenhauer) , d'une fratrie de 7 lesquels sont surnommés tous "Ike", little Ike, big Ike etc... surnom par lequel on l'appellera toujours.


pendant la première guerre il commence en sous lieutenant et termine capitaine, puis sera affecté plus tard pour aider Mac Arthur (l'autre chef suprême sur le front du Pacifique) avec lequel il sera toujours en désaccord, antipathie réciproque qui durera toute leurs vies.


Conservateur Républicain modéré, il deviendra président des Etats Unis de 1956 à 1963... Donc première approche , la suite tout à l'heure)
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 15 juin 2019, 16:37

revenons à Ike ! :) … et aux présidents golfeurs Etatsuniens
Overlord : un général 5 étoiles… devenu président
Image

parmi les président des Etats Unis 17 jouèrent au golf depuis 1897 seuls Teddy Roosevelt, Hoover, Truman and Carter ne jouèrent pas au golf… ça fait assez peu, cela a commencé avec McKinley en 1897, 25 ème Président des USA qui n'affichait pas sa passion. Né en 1843, élu deux fois (a fait la guerre de sécession et assassiné à Buffalo (NY) ils ont la manie d'assassiner leurs présidents aux EU
Image
Le premier à vraiment afficher sa réelle passion est le 27 ème président William Howard Taft, qui était très honnête , comptait tout mais pas forcément très bon au golf bien que 20 de hcp … on sait qu'il mit 12 coups à sortir d'un bunker
Image


Mais le premier fanatique de golf à installer le golf jusque dans la Maison Blanche fut "Ike" Eisenhower , qui installa une zone de chipping sur la pelouse Sud dès le mois qui suivit sa prise de fonction et un green, on peut même y voir les traces de ses crampons (en ferraille à l'époque) dans son bureau...quand je vous dit qu'il était obsédé de golf !!!
On pense quand même que pour les débarquements d'Afrique du Nord puis de Normandie il s'abstint (faudrait chercher quand même

On doit à Palmer (Vous savez "Arnie" !!) et à Ike le développement massif du golf moderne amateur… en effet jusqu'à la fin de la guerre le nombre de golfeur aux Etats Unis état d'environ 3 millions , et vous pouvez multiplier par dix à l'heure actuelle, aidés en cela par la télévision.

Arnold Palmer rencontra Eisenhower en 1958 en Pensylvanie, son aîné de près de 40 ans avec qui il noua une très durable amitié mêlé d'esprit filial.
Image
Après la victoire de Palmer à l'US Open , ils jouèrent souvent ensemble, et leurs familles se fréquentaient assidument.

Image
ici à Merion en 1964, Ike rentre un putt de 15 mètres u trou 17 sous les yeux de son jeune ami

David Dwight Eisenhower (sa mère inversa ses prénoms) dit Ike , avait un handicap d'environ 15 , 16 ou 18 , donc un bogey player comme beaucoup d'entre nous... il fit 29 séjours à Augusta...
Image
ici à Augusta en compagnie de 4 grandes figures du golf que je vous laisse nommer

Edit :
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

F30
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 847
Inscription : 24 juin 2013, 15:30
Index : 4,5
Localisation : 27 / 92

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par F30 » 06 août 2019, 16:56

je profite d'un peu de calme au bureau avant de partir en fin de semaine pour parcourir ce que je n'ai eu/pris le temps de faire plus tôt.
Un vrai régal ce thread !
Driver Taylor Made M4 9.5° shaft Fujikura ATMOS
Bois 5 Taylor Made M4 18°shaft Fujikura ATMOS
Fer 2 Taylor Made P790 UDI 17° shaft graphite HZRDUS 85 stiff
Fers Taylor Made P790 acier stiff Dynamic Gold 105 (4 au AW)
Wedges Mizuno T7 54° et 60°
Putter Argolf Mordred / TM Spider / Odyssey O-Works Black 7

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 08 août 2019, 16:09

Fumsek a écrit : 06 août 2019, 18:56 merci egli :D
à propos d'Eisenhower, me revient en mémoire l'affaire de son célèbre arbre à Augusta, situé sur le n°17.
il mettait sa balle un peu trop souvent et avait tenté d'obtenir un élagage que le comité du club, heureusement, lui refusa en 1956 :mrgreen:
cet arbre, touché suite à une tempête en 2014, n'existe malheureusement plus et le "Eisenhower Tree" est désormais un souvenir.

sur une touche plus personnelle, la devise de ma signature est directement inspirée de cet arbre. Lorsqu'il a été abattu, la presse a interrogé un certain nombre de porteurs de la Veste Verte en leur demandant ce que ça leur inspirait. Bubba Watson avait laconiquement répondu un truc du genre "pour être honnête, pas grand-chose, cet arbre n'a jamais vraiment été sur ma ligne de jeu" :wink:
:lol: :lol: :mrgreen:
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 17 août 2019, 10:54

Coucou ! ça faisait longtemps (mille excuses !) :D
un peu de caddie encore ?
Un caddie qui commença en 1985 :
Bon là, c'est le caddie (y) qui a été attaché aux victoires en majeur de Nick Price : son nom est JEFF (SQUEEKY) MEDLEN, un caddie qui avait une voix de personnage de dessin animé, très haut perchée d'où son surnom de "Squeeky"
Image

malheureusement, ce dernier mourut à 43 ans d'une leucémie.
Il avait remporté deux PGA Championship et un British Open avec Nick Price, qui était plus qu'un patron pour lui mais un ami, doté d'un grand sens de l'humour.
Image
Durant sa maladie (chronique semble-t-il) le PGA , joueurs et caddies l'on supporté en arborant un ruban vert, et aussi par des dons.
Ebn 1991 il était le caddie de John Daly lors de sa victoire au PGA, donc ce caddie a 4 victoires en majeurs sur une période assez courte.
Price quitta le PGA tour en 1990 à la naissance de son fils donc Jeff suivit John Daly.
Image

entre 1990 et 1996 Daly remporta 13 de ses 14 victoires sur le PGA avec sur son sac Jeff Medlen.
Image
Il signait plus d'autographes que certains joueurs du tour même si sa timidité le prédisposait à s'étonner de tant d'attention de ses nombreux fans… et aussi des interviews que les médias aimait faire avec lui
Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 22 août 2019, 08:11

Coucou :D ! Voici un golfeur que d'aucuns connaissent mais je crois assez peu.. Il a évolué sur la scène golfique durant mes débuts dans ce jeu si addictif .
Il eût comme addie "Queecky" (voir plus haut) une des caddies majeurs de cette époque.
Il fait partie de la cohorte de grands champions Sud Africains tels que Els, Player, Locke qui ont rebattu les cartes alors que de très grands noms étaient sous les feux des projecteurs, grappillant de ci de là des victoires qui auraient du tomber dans l'escarcelles de très grands noms de l'histoire du golf.
Son nom : Nick Price…
Image
Né en 1957 à Durban de parents britanniques Père anglais et maman galloise), Price fut introduit au golf par un de ses frères ainés. Il a donc la double nationalité mais était annoncé comme citoyen du Zimbabwe (Rhodésie avant cela)...dont Africain du Sud.
Il commença jeune à jouer avec ses potes dans une sorte de jeu figurant le British Open , les trous étant des boites de conserves de sauce tomates.
A part cela il était très sportif.
Puis Price fit de très nets et rapide progrès car en 1974, à 17 ans, il remporta l' Optimist Junior World à Torrey Pines ( San Diego, Californie)
ce qui lui révéla que le golf serait sa profession.

Il servit dans les forces aériennes rhodésiennes durant la guerre civile.
Il débuta sa carrière professionnelle à 20 ans sur le tour en Afrique du Sud pour gagner aussi le Tour Européen, sa première victoire fut l'Open de Suisse en 1980 et il termina à la 14 ème place du Tour cette même année puis il gagna aussi le PGA tour en 1983.
Cependant son swing n'était pas vraiment affuté et il commença à travailler avec son ami d'enfance David LEADBETTER, ce qui lui assura davantage de régularité à un très haut niveau de jeu.
Il put jouer sur le tour Sud Af, européen et japonais où il eut aussi des victoires (une au Japon) avec un total de 48 victoires, dont trois majeurs.
Il remporta aussi quatre victoires sur le Champions Tour.
16 victoires sur les 54 tournois internationaux qu'il a disputé, ce qui fait beaucoup sur peu d'occasions…


En 1982 Nick était encore assez méconnu mais au British Open il était en tête avec trois coups d'avance après 7 trous mais, après avoir lâché trois coups au 16 et au 17, finit second à un coup derrière le grand Tom Watson mettant en lumière qu'il faudrait dorénavant compter avec lui.
.
Il portait la moustache à cette époque, grande époque aussi où sévissait Nicklaus, Watson, Ballesteros, Weiskopf, Miller, Montgomery, Langer, Couples, Faldo, Greg Norman etc.. etc...
En 1983 il gagne les World series avec 4 coups d'avance sur Nicklaus ! :shock:
En 1988, il finit second au British Open à un coup de Ballesteros.

au milieu des années 90, Nicke Price était considéré comme étant le meilleur golfeur au monde :PGA Championship en 1992 (trois coups de marge) en 1994 il remporte deux majeurs de suite, the Open et aussi de PGA devant Corey Pavin avec 6 coups d'avance !!!, puis le PGA...
En tête de la money liste et numéro un durant 43 semaines
- Vardon Trophy en 1993 et 1997 : score moyen le plus bas du PGA sur au moins 60 tours

La base de son golf était un jeu de fer des plus affutés suivi d'un excellent putting et il était considéré comme le meilleur frappeur de balle de son temps, avec son bon ami Greg Norman avec qui il partagea le record sur Augusta (lors du Masters) avec 63 coups en 1986 (rappel : Victoire de Nicklaus à 46 ans)
Considéré sur le PGA comme ayant un esprit sportif et élégant envers ses concurrents il a montré , au sommet, de sa carrière un niveau de jeu rarement égalé.
Il joua 5 fois pour l'équipe de la Presidents Cup.

Sa carrière est relativement courte et il s'orienta vers la réalisation et l'architecture de parcours.

Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 24 sept. 2019, 12:00

Coucou, oui c'est vrai je délaisse un peu le post !
mais après tout, il ne m'appartyient pas et vous pouvez y coller ce que vous découvrez aussi bien que loi, non ? :mrgreen:

Bon petit réveil du truc !
on va causer matos ! et oui et ce grâce à Bend qui a m'a offert un joli club pour mon anniv (ça commence à me déprimer : 69 ans , année érotique aurait dit Gainsbarre mais là il était optimiste et n' a pas connu la déchéance du vieillissement post 68 :lol: )

Bon glissons !

voici des photos de ce club et on va analyser et parfois se perdre en conjectures, ça vous dit ? :roll:
voici la bête en entier

on se trouve devant un wedge on dirait avec manche en bois vu de loin, grip cordé en cuir assez fin et sec
Image
là on voit mieux : c'est marqué 8 donc fer 8
Image

que peut dire du dos du club et de ses inscriptions ?

Ben c'est fait en Ecosse ! Bon ok et puis H Lambert !
le noms est inconnu en tant que Club Maker écossais ou autre (il y en a dans le Surrey mais ce n'est pas l'Ecosse) il existe un Colonel, jouait-il au golf ? car ça peut très bien être le propriétaire du club, donc on ne sait pas

"the Hague Holland " : et bien la Hague ça peut-être Normand , donc Anglais (bien des mots et leur traduction phonétique viennent du Normand ancien et moderne : car, me too, garden, etc...) mais Holland
- il y a bien des fusils de chasse de luxe Holland & Holland mais ???? :roll: mais surtout la capitale d'une province de Hollande du sud est Die Hague, dit the Hague en Anglais donc la tête serait forgé en Hollande , possible vu les relations golfiques entre la Hollande et golfeurs , surtout en fabrication de balles .
et serait monté en Ecosse ? possible aussi


Bon on y voit 8, une nouvelle appellation semble-t-il étant donné la date supposé ancienne du club : un fer 8 qui paraît assez ouvert genre 50 ° mini
mais on y lit aussi sur la semelle 8 et Niblick soit un fer 9 normalement sans doute à l'époque du début de cette appellation le 8 était-il très ouvert

SI je compare à mes clubs ce serait plutôt du 47° ou du 50 °

Image

Image

on remarque les points fait sur la face pour évacuer l'eau, sur un coup normal, donc appuyé les stries n'ont pas d'effet sur la hauteur de balle ni son back spin, donc ça marche aussi bien sauf que les saloperies ou l'eau sont moins évacuées
en revanche sur des petits coups les stries peuvent avoir un effet
extrait de "autour de la petite balle blanche"



Le backspin est généré par la compression de la balle sur la face du club. Ceci se produit entre le moment de l’impact et le moment de séparation de la face du club. Le loft présenté a la balle crée une distorsion de celle ci et nous donne l’angle de lancement de la balle et son backspin. La balle ne glisse donc pas sur la face de club, elle est simplement comprimée dans la zone des stries. Les photographies disponibles le prouvent. Plus l’angle du club est ouvert plus il génère du backspin. C’est pour cela que les pros réussissent des coups avec plus de backspin, ils compriment plus la balle.Les stries n’ont aucune incidence sur l’angle de lancement ou le backspin d’une balle.
Le fabricant de club Ralph Maltby a même crée et joué avec succès une série de fers sans stries pour prouver cela.Toutefois, il faut noter que sur un coup de pitch tapé à très faible vitesse, il est possible qu’un club à stries génère plus de spin qu’un club sans. Sur ce genre de coup, la balle peut en effet glisser (très peu) et créer de la friction avec les cotés tranchants des stries.Vous vous souvenez peu être des tests fait par l’USGA dans les années 80 sur les stries dans des conditions de jeu sèches et mouillées pour en conclure que c’était bien le loft du club qui gênerait le backspin.

Mais alors a quoi servent les stries? Comme les pneus de voiture qui remplissent pleinement leur rôle par temps sec, les clubs sans stries fonctionneraient très bien eux aussi dans sur fairways secs. Mais sur herbe mouillée ou dans le cas d’herbe prise entre la balle et la face, les stries permettent d’évacuer une partie de ces matériaux. Sans stries vous risquez le « flyer », la balle qui part très haut et sans effet. Dans ce cas précis la balle peut glisser sur la face grâce à l’effet lubrifiant de l’eau ou de l’herbe.Titleist en vantant leur nouveau wedge Spin Milled dit ceci le site titleist.com.fr : « Le volume des stries des wedges Vokey Spin Milled est ainsi de 30% supérieur à celui des wedges traditionnel, ce qui donne des coups bien plus réguliers et avec plus d'effets dans l'herbe grasse, dense et humide. »



Image


le grip : cordé en cuir chose normale à ces époques même plus tard , Jack Nicklaus étant adepte du cuir en "rap", mais bien moins fin
Image

le shaft semble en bois (hickory, bois introduit par Robert Forgan vers 1850, bois importé des USA) une petite étiquette semble être marquée MASTER (difficile de voir)

Image

si on y regarde de plus près c'est de l'acier ! :shock: peint en apparence de bois

Image
ça c'était commercial et fait soit pour paraitre en bois ce qu'aimait le golfeur conservateur, soit pour éviter les bannissements du R&A, comme en 1923, puis légalisé en 1924 puisque le Prince de Galles en utilisait (ça aide :mrgreen: ) probablement fabriqué par Apollo qui en faisait de jouables dans le Connecticut appelés Bristol Steel (premier brevet en 1910 par Arthur F Knight, mais il était pesant),
ensuite vers 1915 il y avait le "Whistler " (siffleur) un shaft percé qui devait siffler par Alan Lard de Washington.
Image



assemblage semblant d'origine et parfait entre shaft et hosel, une sorte de sertissage léger
Image

là on voit le shaft avec des étranglements inventé par True Temper en 1929, ce qui permet de favoriser différents "flex" pour des besoins différents
Golfweek donne 1941 et 42 pour ce fabriquant et bien non , il existait bien avant et est toujours N° 1 en acier sur le tour

Image


que voit-on ensuite ? :roll:
et bien l'étiquette du fabricant "TRUE TEMPER3 donc c'est bien ça ! et "STEEL SHAFT" avec shaft un peu effacé, donc qui annonce la nouveauté en acier, surement plus recherché dans ces années là
Image


la datation ???


bonne question, je mettrais ce clubs dans les nouveautés des années trente, parce que son shaft est un montage d'origine, la face de la tête est de cette époque, que le shaft est un True Temper des débuts car peint

Vous pouvez contester , je suis ouvert à toute info et hypothèse
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Capoblanco
Par Expert
Par Expert
Messages : 658
Inscription : 23 déc. 2018, 01:48
Index : 33,3
Pays : Belgique
Localisation : Belgique

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Capoblanco » 24 sept. 2019, 18:58

La logique voudrait que ce club aie été fabriqué en Ecosse pour la société néerlandaise H. Lambert. Pour moi, c'est donc l'inverse de ce que tu pensais.

C'est un peu comme Apple made in China. Le made indique l'endroit où c'est fabriqué.

Un H.H. Lambert a joué comme pro aux Pays-Bas de 1927 à 1946.

Un clubmaker néerlandais de Den Haag est reconnu pour ses clubs fabriqué de 1927 à 1940. Je pense que c'est le père de H. Lambert.

Bert Lambert (Haagsche 1927-40). Zijn clubs met een hickory shaft zijn zeldzaam maar hij heeft heel veel clubs met een stalen shaft gemaakt. In 1938 importeerde hij 250 stalen shafts per maand!

Ici encore d'autres infos sur H. Lambert et un putter de sa fabrication:

https://veiling.catawiki.nl/kavels/4084 ... orige-eeuw

Pour plus d'infos, tu peux t'adresser, en anglais ou néerlandais, à:

Namens de NGF Commissie Erfgoed, Iain Forrester, info@hickoryclubs.eu
Capoblanco

"Mon seul problème c'est que je suis trop près de la balle après l'avoir frappée."

Putter Odyssey White Ice Dart Blade
LW, SW Acer XB
PW, Fers 9 à 5 King Cobra Speedzone One Lenght
Hybrides Moon Wood 21° et 25°
Driver Callaway XR Speed

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 25 sept. 2019, 07:29

merci beaucoup
Donc pour toi forgé en Ecosse et monté en Hollande ? c'est ça ?
alors le club serait donc marqué au nom du joueur ? Ce serait possible, ça c'est fait
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Capoblanco
Par Expert
Par Expert
Messages : 658
Inscription : 23 déc. 2018, 01:48
Index : 33,3
Pays : Belgique
Localisation : Belgique

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Capoblanco » 25 sept. 2019, 11:47

eglishadow a écrit : 25 sept. 2019, 07:29 merci beaucoup
Donc pour toi forgé en Ecosse et monté en Hollande ? c'est ça ?
alors le club serait donc marqué au nom du joueur ? Ce serait possible, ça c'est fait
Oui, monté par Lambert, un clubmaker de Den Haag avec des shafts et des têtes d'Ecosse et d’Angleterre.
Il commandait jusqu'à 250 shafts par mois, à l'époque.
Capoblanco

"Mon seul problème c'est que je suis trop près de la balle après l'avoir frappée."

Putter Odyssey White Ice Dart Blade
LW, SW Acer XB
PW, Fers 9 à 5 King Cobra Speedzone One Lenght
Hybrides Moon Wood 21° et 25°
Driver Callaway XR Speed

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 25 sept. 2019, 12:54

Mille mercis ! :D
au moins 1 qui participe :wink: 8) :mrgreen:
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Capoblanco
Par Expert
Par Expert
Messages : 658
Inscription : 23 déc. 2018, 01:48
Index : 33,3
Pays : Belgique
Localisation : Belgique

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Capoblanco » 25 sept. 2019, 16:01

eglishadow a écrit : 25 sept. 2019, 12:54 Mille mercis ! :D
au moins 1 qui participe :wink: 8) :mrgreen:
merci à toi surtout pour ce topic captivant ! :D
Capoblanco

"Mon seul problème c'est que je suis trop près de la balle après l'avoir frappée."

Putter Odyssey White Ice Dart Blade
LW, SW Acer XB
PW, Fers 9 à 5 King Cobra Speedzone One Lenght
Hybrides Moon Wood 21° et 25°
Driver Callaway XR Speed

FabdeMontpeul
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 360
Inscription : 22 juil. 2018, 07:17
Index : 34
Localisation : au pays du nougat et de la lavande

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par FabdeMontpeul » 28 sept. 2019, 18:02

je lis avec attention mais ne participe pas car pas de connaissance golfique mais j'y travaille...
« Le golf se joue sur un parcours de 25 cm, l’espace entre vos oreilles »Bobby Jones

https://clubhouse.hole19golf.com/rounds

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 30 sept. 2019, 07:36

mais c'est déjà très bien ! Suffit de suivre et c'est top !
Bon j'ai essayé le club en chip au 18 vec Zigrit , lequel a bien failli boiter sa première approche (trois balles) qui a fait virgule, on devrait avoir des photos :)
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

clement34
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1238
Inscription : 06 août 2015, 14:40
Index : 17,7
Localisation : Montpellier

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par clement34 » 30 sept. 2019, 16:42

eglishadow a écrit : 30 sept. 2019, 07:36 mais c'est déjà très bien ! Suffit de suivre et c'est top !
Bon j'ai essayé le club en chip au 18 vec Zigrit , lequel a bien failli boiter sa première approche (trois balles) qui a fait virgule, on devrait avoir des photos :)
En tout cas, moi j'ai vu des photos de toi dans ton sublimissime bermuda… :mrgreen:
Driver TM M6
Hybride M6 19°
Bois 3/5/7 Maruman Shuttle
Fer du 3 au PW : TM RAC LT graphite
Wedges Cleveland : CBX (52°), CG10 (56°) et Reg.588 Tour action (60°)
Putter Odyssey White steel #2 CS

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 30 sept. 2019, 21:21

clement34 a écrit : 30 sept. 2019, 16:42
eglishadow a écrit : 30 sept. 2019, 07:36 mais c'est déjà très bien ! Suffit de suivre et c'est top !
Bon j'ai essayé le club en chip au 18 vec Zigrit , lequel a bien failli boiter sa première approche (trois balles) qui a fait virgule, on devrait avoir des photos :)
En tout cas, moi j'ai vu des photos de toi dans ton sublimissime bermuda… :mrgreen:
:lol: :lol: :lol: :lol: J'ai aussi le même en pantalon (qui a été très apprécié à S Andrews :mrgreen: ) si, si
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 22 oct. 2019, 15:30

Coucou ! :D
oui, je sais ça faisait très longtemps MAIS en l'honneur de notre Wallabi français qui s'est bien battu et nous a fait vibrer de ses CR et de ses exploits voici une rubrique sur les pro australiens (donc pour toi Max ! :wink: ).


On connait Adam Scott , Ogilvy, Appelby,
On a déjà cité Greg Norman et aussi Peter Thomson… on en fera d'autre car la liste des joueurs australiens talentueux qui ont marqué ou animé la scène du golf mondial est longue… et ne pas oublié les joueuses telle que Jan Stephenson ou Karrie Webb.

Mais là j'ai repéré un béret australien , il manquait juste la baguette sous le bras :mrgreen:
Il s'agit de Norman von Nida , né en février 1914 et qui nous a quitté en 2007 à l'âge de 93 ans.

Image

en swing cette fois

Image

il a 46 victoires à son palmarès et il remporta le Queensland en tant qu' amateur à l'âge de 18 ans (d'aucuns en comptent plus de 80)
Avant cela il quitta l'école pour travailler dans un abattoir à l'âge de 14 ans et comme caddy ensuite

ici avec Ben Hogan

Image

il reçut la Harry Vardon Trophy (score moyen le plus bas sur une saison mondiale avec un minimum de 20 tournoi et l'open championship inclus) avec 71,25 coups en 1947, seul Greg Norman le reçut en 86 et 88, ni Kel Nagle ni Peter Thomson ne le reçurent
Né en février 1914, il disputa son premier tournoi pro en 1933, puis première victoire en 1935
Il n'a jamais remporté de majeur sa meilleure place étant T 3 à l' Open Championship mais est à la troisième place sur la liste des meilleurs golfeurs australiens de tous les temps.
Il remporta cinq fois le Queensland Open, trois fois son Open national dont deux consécutifs
En 1945 il voyagea en Grande Bretagne et participa très souvent aux tournois sur l'île, ce fut d'ailleurs le premier Australien à le faire

je crois que le tour australien porte son nom (pas sur)

ça claironne sévère, on aurait pu envoyer ce genre de musique à notre ami ! :wink: :roll:

Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 22 oct. 2019, 15:44

anecdote :
Von Nida battit, à 20 ans, le fameux Gene Sarazen (qui avait déjà remporté 6 de ses 7 majeurs) par deux up pour gagner 50 $ , pendant ce match il shotta 67 !
pas mal non ?

dédicace à Max :D :wink: 8)

Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Malalindex
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1580
Inscription : 15 juin 2015, 21:00
Index : 11,9
Localisation : Lille

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Malalindex » 22 oct. 2019, 15:51

ça swing beau sur ta vidéo!
Et tout ça en chemise et pantalon!
"Souvent, quand j'arrive à mettre du bon gros spin dans ma balle, c'est pour faire sortir ma balle du green après qu'elle ait pitché entrée"

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 22 oct. 2019, 17:29

j'ai été dérangé donc je vous continue l'histoire :

après avoir battu Gene Sarazen, ils partagèrent une bière au club house et Norman VN demanda à la star :
" Mr Sarazen , pensez vous qu'un jour je pourrais être un joueur comme vous et voyager à travers le monde pour jouer au golf ?"
ce à quoi Gene répondit :
"Jeune , homme , qui avez-vous battu aujourd'hui ? "
"Vous ! " répondit von Nida ,
"En effet, et je suis le meilleur au monde " termina Sarazen :wink:

Il se bagarra avec Ransom en 1948 à coup de poing, car Ransom (joueur US de Ryder Cup) avait marqué un 4 au lieu de 5 sur un trou et Norman refusa de signer sa carte , la bagarre lui valut une suspension et une grosse amende. Ransom l'insulta et se précipita sur lui, grossière erreur ! :mrgreen:
Comme il était très costaud de part son travail passé dans les abattoirs, Ransom tomba sur un bec ! :mrgreen:
Les avant bras super entrainés faillirent étrangler le joueur US mais un policier venu en renfort lui fit desserrer l'étau alors que sa victime devenait bleue...

Ransom quitta le golf peu après en raison d'une allergie grave à .. l'herbe ! un peu bêta pour un pro. :roll:

Il était très honnête et disait que bien trop de joueurs pro violaient les règles tel Lloyd Mangrun qui avait été disqualifié trois fois… il ne se fit pas que des copains sur le PGA

presque aveugle dans les années 80 il continuait à jouer au golf avec un HCP de 5

avec Nick Faldo auquel il donna des conseils après son tour à 77 coups, le lendemain Faldo shoota 69 en 1998 à l'Australian Open of Adelaide
Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 01 avr. 2020, 10:53

Bonjour ! :D
Oui, je sais, ça faisait bien longtemps (mais après tout vous n'aviez qu'à vous y coller , non ? :mrgreen: )

Nous somme privés de golf et du Masters , comme pendant les années de guerre.
Alors revenons à un joueur qui l'a remporté deux fois en trois ans et qui fut son premier vainqueur.
Ce sont les années des débuts alors que le Masters s'appelait encore l'Augusta National Invitational, donc un très grand tournoi sur invitations, que nous devons à Bobby Jones comme chacun sait, ceci en 1934.

Nous sommes en 1934 puis en 1936 alors que la pluie avait inondé le parcours le dimanche forçant à remettre au lundi le final du tournoi.
on en voit l'affiche et le programme ici



voici son swing



on remarquera que le talon avant se décolle, comme on le rencontrait souvent à l'époque, du à l'afflux aux USA des pro venus de Carnoustie.
Cela oblige à un temps juste.

Il sera le dernier à battre Bobby Jones en match play, en 1930 au Savannah Open.

peu de personnes en France le connaissent et pourtant Smith , contrairement à ce que pourrait évoquer son nom, n'est pas un joueur perdu dans la foule des pros.

né en 1908 dans le Missouri, pro à 18 ans il remporte 30 tournois PGA, dont le premier à 20 ans et le dernier en 1941, il sera dans l'équipe US de la Ryder Cup dès sa vingtième année et jouera 5 fois la Ryder Cup.

ce que l'on sait moins est qu'il fut le premier à utiliser un sand wedge (pas le moderne utilisé par Sarazen, un autre) il le passa à Bobby Jones qui s'en servit pour remporter l'Open Championship en 1930, avant qu'il soit interdit par l'USGA
On se souviendra (voir plus avant) que Bobby Jones était resté enfermé dans un bunker du Old Course de St Andrews (qui porte son nom) sans pouvoir en sortir et avait abandonné, furieux, lors de sa première tentative.




Il aura le record de victoires remportée avant 21 ans (soit 6 victoires PGA).
Il est considéré par Byron Nelson comme le meilleur putteur et chipper de tous les temps
Horton Smith 1.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 01 avr. 2020, 11:00

C'st un très grand joueur dont l'image fut un peu occultée par la personnalité de Bobby Jones ou Gene Sarazen, dont la précocité record ne fut battue que par Tiger.

Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Capoblanco
Par Expert
Par Expert
Messages : 658
Inscription : 23 déc. 2018, 01:48
Index : 33,3
Pays : Belgique
Localisation : Belgique

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Capoblanco » 01 avr. 2020, 19:25

Merci !
Capoblanco

"Mon seul problème c'est que je suis trop près de la balle après l'avoir frappée."

Putter Odyssey White Ice Dart Blade
LW, SW Acer XB
PW, Fers 9 à 5 King Cobra Speedzone One Lenght
Hybrides Moon Wood 21° et 25°
Driver Callaway XR Speed

Nostressleia
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5217
Inscription : 17 mai 2012, 19:36
Index : 29,1
Pays : Belgique
Localisation : Auderghem

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Nostressleia » 13 avr. 2020, 08:23

Hello,

on a annonce le deces de Doug Sanders, 20 victoires sur le circuit et 4 2eme place dans les majeurs... dont une au British 1970 ou il rate un put "donne" sur le 18 de St Andrews.


Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 13 avr. 2020, 09:34

je n'étais pas au courant, merci Gilles ! :wink:
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
zigrit
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4576
Inscription : 23 avr. 2009, 19:55
Index : 18
Localisation : Caen et tous golfs normands

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par zigrit » 03 août 2020, 09:23

pour agrémenter tes histoires
https://digitalcollections.nypl.org/sea ... words=golf+#
j'aime bien vers n°200/250, la décomposition des swings
Driver Ping G Sftech, 10°, Alta55
B2 Ping G20, 12°,
B4 Ping G25, 16.5°
H3 Titleist 913H, 19°, Bassara
H4, H5, H6 Mizuno Fli Hi, 22/25/28°, Orochi
F7 au AW (50), Ping G15, red dot
56/14 Cleveland CG15 Zip Grooves,
Putter Odyssey Works V-line
Balles wilson DX2 soft
sac big max silencio
chariot foissy retriver 200 lithium

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 17 sept. 2020, 11:20

Coucou ! Winged Foot ! ça vous dit ?
winged-foot-clubhouse.jpg
ce club a deux parcours le West et le East et c'est le West qui servira une fois de plus à un Open majeur

le West Course a reçu déjà 5 fois l'US Open et une fois l'US PGA
le East a reçu deux fois l'US Open féminin et le Senior
Tommy Armour en fut membre, John Craig son pro (victime de l'albatros de Gene Sarazen sur l'Augusta National iInvitational, maintenant the Masters) vainqueur de deux majeurs en 1941, nous en avions parlé (Masters et US), et aussi en club pro Claude Harmon qui fut le dernier pro de club a remporté un majeur en 1948


son architecte a dessiné de très grands parcours, il s'agit de Albert Warren Tillinghast (7 Mai 1876 – 19 Mai 1942) dit "Tillie"
330px-A.W.Tillinghast1909.jpg
Balustrol a aussi été dessiné en 1918 par ce grand architecte quasi inconnu chez nous , lequel a reçu 7 US open, 15 US GA, 2 US PGA, 2 US Open féminin, et quatre US Amateur excusez du peu
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

F30
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 847
Inscription : 24 juin 2013, 15:30
Index : 4,5
Localisation : 27 / 92

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par F30 » 17 sept. 2020, 12:23

un de mes sujets préférés celui ci. merci à ceux qui le font vivre 8)
Driver Taylor Made M4 9.5° shaft Fujikura ATMOS
Bois 5 Taylor Made M4 18°shaft Fujikura ATMOS
Fer 2 Taylor Made P790 UDI 17° shaft graphite HZRDUS 85 stiff
Fers Taylor Made P790 acier stiff Dynamic Gold 105 (4 au AW)
Wedges Mizuno T7 54° et 60°
Putter Argolf Mordred / TM Spider / Odyssey O-Works Black 7

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 20 sept. 2020, 10:43

Bonjour !

c'est 1929 que le parcours a reçu son premier US Open, majeur évidemment et depuis fort longtemps.
C'est Bobby Jones qui finira par l'emporter en play off, et ce sera sa troisième victoire à l'US Open !
Il bien failli perdre en bagarre mais à trois points devant Gene Sarazen et 4 devant Al Espinosa il commet un triple au 8... suivi d'un bogey au 16... alors rejoint il envoie sa balle dans le bunker de green au 18, sort et a un putt de 11 m pour forcer le play off, qu'il entre.


On remarquera le port de la même tenue pour quasi tous les joueurs, le Knickersbockers ou "knickers", is à la mode bien des années plus tôt par le ès grand champion Jerseyen, Harry Vardon.



Il part donc play off contre Espinosa sur 36 tous (ce n'était pas des plus faciles cette époque, mais les impératifs des retransmissions télévisées ont changé les règles pour celles actuelles), Il gagnera avec un 72 et un 69 alors que Espinosa explosera , avec 23 points d'écart (ils seront tous deux en retard sur le tee du play off car ils allaient chercher leurs femmes à l'église)
Dernière modification par eglishadow le 21 sept. 2020, 18:04, modifié 1 fois.
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Malalindex
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1580
Inscription : 15 juin 2015, 21:00
Index : 11,9
Localisation : Lille

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Malalindex » 20 sept. 2020, 12:09

36 trous de playoff, il faut avoir le moral pour repartir la dedans :lol:
"Souvent, quand j'arrive à mettre du bon gros spin dans ma balle, c'est pour faire sortir ma balle du green après qu'elle ait pitché entrée"

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 12 oct. 2020, 12:56

pour une fois je fais un bête copié collé de la revue Golf Planète un coup de mou :mrgreen:


HISTOIRE DU GOLF FRANÇAIS
Jean Gassiat (1883-1966) : au firmament du golf français
11 octobre 2020
Image

Dans notre rubrique « Histoire », Philippe Palli nous rappelle, cette semaine, l’extraordinaire carrière de Jean Gassiat, l’autre Biarrot et contemporain de Arnaud Massy. Sa longévité, son talent, son palmarès et l’invention d’un célèbre putter à tête large l’ont placé au firmament du golf français.



Louis Gassiat dit Jean, du prénom de son père, est né le 3 septembre 1883 à Biarritz.

Pilier du golf professionnel français, le nom de Gassiat est aussi associé à un célèbre putter. Manche en hickory avec une tête large et rectangulaire, le tout en bois, le Marquis de Chasseloup-Laubat, vice-Président de l’Union des Golfs de France, avait été le premier fan de ce putter miracle à la forme moderne.

Vite adopté, le succès est immédiat. Le club appelé putter Gassiat, putter de Chantilly ou de Grand Piano est très vite commercialisé.

À noter : les premiers putters Gassiat auraient été fabriqués par William M. Winton, Walworth, Londres – MODEL LCL n° 627732. (sources Ellis). Les fabricants Forgan de St Andrews et Gibson de Kinghorn en Ecosse ont aussi fabriqué ce putter avec différents aménagements de la semelle. Il existe aussi trois tailles de putter Gassiat.
Image



Comme Arnaud Massy, caddie à Biarritz…
Comme Arnaud Massy, Jean Gassiat va découvrir le jeu de golf en faisant le cadet sur les links de Biarritz.

L’accès au terrain étant interdit en dehors de la fonction de cadet, comme tous les jeunes biarrots amusés par le jeu, Jean va débuter et s’exercer sur un terrain vague où a été aménagé un semblant de parcours. Quelques cailloux pour déterminer les départs, des arrivées creusées à la main et entre, un fairway, pas si fairway que cela.

Pour les cannes et les balles, il fallait aussi user d’ingéniosité, de patience, et ne pas être trop exigeant. Là encore, c’était du fait maison.

Dès qu’il a commencé à se débrouiller, la tentation d’aller jouer sur le golf a été grande. Alors, comme les autres, il allait jouer quelques trous en cachette, en espérant ne pas se faire prendre afin d’éviter une mise à pied. À l’approche de la compétition des cadets que le club organisait, la tentation d’aller » en reconnaissance de parcours » était encore plus grande. La dotation était intéressante et les meilleurs d’entre eux devenaient des cadets-joueurs.

Mince et de taille supérieure à la moyenne pour l’époque (175 cm), Jean Gassiat possède un geste bien huilé tout en finesse. Son rythme, aussi régulier qu’une horloge franc-comtoise, va lui permettre d’avoir une qualité et une constance au drive des plus impressionnantes et l’excellence de son putting va en faire un des meilleurs joueurs de son époque.

2e à l’Omnium de Paris derrière Massy devant Braid
Jean Gassiat se fait remarquer en 1907. Ce n’est pas par le fait qu’il se marie avec Sélina Jones, jeune anglaise qu’il avait rencontré quelques mois plus tôt à Biarritz ni par le fait qu’en décembre, il ait participé au tournoi de Nice en compagnie du célèbre trio britannique, James Braid, Harry Vardon et John Henry Taylor, mais aussi des français, le champion du monde Arnaud Massy et Baptiste Bomboudiac, résidant en Ecosse. (Gil-Blas 29 décembre).
Image

C’est lors de sa première participation au Grand Omniun de France. Grâce à un magnifique birdie au 72ème trou, Jean Gassiat termine à la deuxième place devant James Braid.,Le tournoi est gagné par Massy quelques jours après qu’il a gagné le British et le golf de Paris est pris d’une véritable euphorie.

« On peut inscrire la date d’hier comme la plus belle journée de sport qu’ait jamais pu voir la Boulie ou tout autre Club du monde ». Gil Blas du 2 juillet.

Pro pour la saison d’été à Baden Baden, le contrat de Jean Gassiat se termine à l’automne. Le Comité du Golf de Paris fait appel aux services de la gloire montante du golf français pour seconder Massy, très demandé depuis sa victoire au British Open.

Ce n’est pas la première fois que le golf de Paris fait appel à des pros occasionnels. Le palois Dominique Coussiès en fait partie.

Coussiès n’est pas un virtuose de la balle en gutta bien qu’il ait battu Massy à Cabourg lors d’un match sur 18 trous. Né en 1870, Dominique Coussiès est le 1er pro du golf français et son enseignement a bonne presse. Assistant de l’Anglais Joe Lloyd, pro au golf de Pau et vainqueur de l’US Open Championship 1897, il a fait son apprentissage en Angleterre et en Écosse.

Dominique Coussiès, Arnaud Massy et Louis Tellier sont les trois pros français à avoir participé en 1906 au 1er Open de France.

En septembre 1909, Jean Gassiat devient le professionnel du golf de Chantilly qui vient d’ouvrir. Une rencontre inaugurale entre Gassiat et Massy est organisée et tout le gratin de la société parisienne est convié. » Cette inauguration, très réussie, a été une solennité à la fois sportive et mondaine » Le Gaulois 29 septembre 1909.
Image

Quelques jours plus tôt, avait ouvert le golf de Fontainebleau et, le 4 novembre, c’est au tour de la Nivelle à Ciboure, d’ouvrir ses greens.

1912 : son année et record à La Boulie
En Europe continentale, les tournois Nationaux Open se créent progressivement.

– 1910 : le 1er Open de Belgique est gagné par Massy

– 1911 : le 1er Open d’Allemagne est gagné par Vardon

– 1912 : le 1er Open des Pays Bas est gagné l’anglais George Pannell et Arnaud Massy triomphe à Madrid dans le 1er Open d’Espagne.

Jean Gassiat obtient une très belle place de 7ème au British mais surtout, le Biarrot-Cantilien réalise à son tour et après Arnaud Massy, le doublé français en remportant en 1912, le Championnat National et le Grand Omnium de France.

Lors du 3ème tour de l’Open, Louis Tellier et Jean Gassiat réalisent tous les deux un magnifique score de 68 établissant le nouveau record du parcours de La Boulie.

Gassiat obtenait un invraisemblable résultat de 31 sur l’aller. » Un résultat qui n’avait jamais été fait lors d’une épreuve à la Boulie. …. La caractéristique de ce parcours a été avant tout pour J. Gassiat la précision de ses coups roulés (putting)… » Figaro du 3 juillet.

Au départ du 4ème tour de l’Open de France, Gassiat, Harry Vardon et Louis Tellier sont à égalité. Aucun des trois n’a remporté ce championnat.

Les paris s’orientent sur le Maître en la matière, le quintuple vainqueur du British Open, Harry Vardon. Puis, sur Louis Tellier, le pro du Club. Doué, Tellier possède un remarquable contact de balle, il a un bon putting et, il manie très bien le driver.

Finalement, un score de 73 au dernier parcours est suffisant à Jean Gassiat pour barrer la route du titre à ses deux principaux adversaires.

« …En dehors des qualités que nous venons de signaler, sa souplesse et son calme parfait ont contribué à un magnifique succès ».

Pour la première fois un joueur autre que français et britannique était présent à l’Open de France. John Mac Dermott, US Open Champion 1911 : il termine à la 5ème place juste devant Raymond Gommier, 20 ans, ancien cadet du Club.

Lors de la remise des prix, Jean Gassiat n’a pas connu le bonheur de soulever la Coupe Edward George Stoïber comme cela se fait aujourd’hui. À l’époque, la coupe voyageait de golf-club en golf-club. Le golf de la Nivelle a donc expédié la coupe au Club de Chantilly auquel « appartient le vainqueur ».

Le trophée de l’Open de France et les Mousquetaires du golf
C’est à l’issue du 3ème Open de France que la société de la Boulie avait décidé de fonder une Coupe de France, analogue à la Coupe anglaise que Massy avait mise l’année dernière en sa possession. Figaro du 29 juin 1908. Ainsi naissait l’idée du trophée de l’Open de France.

D’une valeur de 2500 francs à l’époque, le saladier en argent de chez l’orfèvre « Risler et Carré » a été offert par Madame Lena Stoïber, une Américaine, membre du golf de la Boulie. Il est en mémoire de son mari décédé deux ans plus tôt à Paris. Lena Stoïber (1862-1935) et son mari Edward G Stoïber (1855-1906) possédaient une des mines d’or les plus rentables de l’Etat du Colorado, qu’ils avaient vendue avant de visiter l’Europe et de s’installer en 1904 à Paris, avenue des Champs Elysées.

Aux premiers jours de l’été 1913, une rencontre internationale France-USA est organisée par l’Union des Golfs de France.

Pour faciliter la venue des professionnels américains, une somme de 500 francs est garantie à chacun pour le voyage vers la France au lendemain du British Open. Et une somme de 1000 francs sera attribuée à chaque membre de l’équipe vainqueur.

L’équipe américaine est composée d’Alex Smith, écossais devenu américain, vainqueur de l’US Open 1906 et 1910, de John Mc Dermott, 1er joueur né aux Etats-Unis et vainqueur de l’US Open 1911 et 1912, de Mike Brady, second de l’US Open 1911, 3ème en 1912 et enfin, Tom Mac Namara second à l’US Open 1909 et 1912.

L’équipe française a été sélectionnée suite au championnat National qui s’est déroulé en mai au golf de la Boulie.

Arnaud Massy, Champion national 1913, Louis Tellier, Eugène Lafitte et le champion Open de France 1912 Jean Gassiat sont sélectionnés.

Après les doubles du 1er jour et les simples du lendemain, le résultat est sans appel : 6 victoires à 0 pour la France.

L’Open 1913 à Chantilly et la pelote basque pour battre le sultan marocain au tennis
L’Open de France, placé pour la première fois sous le patronage de l’Union des Golfs de France, quitte le parcours de la Boulie pour se jouer en octobre au golf de Chantilly. Jamais l’Open n’avait eu autant de joueurs inscrits.

Pour la 1ère fois, une limite de score pour la dernière journée est mise en place » les joueurs ayant fait plus de 25 points que le meilleur total de la 1ère journée seront éliminés « .

George Duncan remporte l’Open devant James Braid. Le 1er français est Massy à la 4ème place et, Jean Gassiat le Champion en titre et pro du Club, se classe à la 9ème place.

Le lendemain, Arnaud Massy, Jean Gassiat, John H Taylor, James Braid et autres professionnels de talent, répondent à l’invitation d’Armand de Gramont, duc de Guiche. Ils se rendent au domaine de Vallière à Mortefontaine pour inaugurer un parcours de 9 trous, dessiné par Tom Simpson.

En 1914, l’Open de France se joue en juillet au Touquet et quelques semaines plus tard, le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France.

Jean Gassiat est affecté au Régiment d’Infanterie de Bordeaux en décembre. Le 5 juillet 1917, il rejoint le 49ème Régiment d’Infanterie de Bayonne jusqu’au 14 février 1919.
Image


A Bordeaux, Jean Gassiat profite de ses temps libres pour faire quelques parties mémorables au Golf Bordelais avec Moulay Abd el-Aziz qui avait été le Sultan du Maroc jusqu’en 1908.

Un jour, Moulay Abd el-Aziz, fasciné par le jeu de Gassiat, mais un peu agacé de prendre veste sur veste au golf, lui propose sa revanche au tennis.

Jean joue très peu au tennis mais comme tout basque, il joue plutôt à la pala et, il accepte le défi.

Abd el-Aziz s’incline une fois de plus et, le lendemain, Jean reçoit de la part du perdant un magnifique cadeau pour cette victoire.

1919, la reprise
Le golf de Chantilly retrouve un peu d’animation au beau jour de l’automne.

Exposé à l’entrée du pavillon, un tableau des membres tombés au champ d’honneur, compte trente-deux noms.



La Boulie, Saint Cloud et Fontainebleau, ouverts pendant la guerre, sont dans un bon état. Lors de la Conférence de Paix de Paris, le président américain Wilson et le 1er ministre britannique Lloyd George ont régulièrement fréquenté le golf du Saint Cloud Country Club, qui compte déjà 1100 membres.

Le premier tournoi d’après-guerre, les Jeux Interalliés, se déroule aux premières heures de l’été sur le parcours versaillais.

Arnaud Massy qui n’a rien perdu de ses qualités remporte le tournoi individuel et l’équipe de France dont fait partie Jean Gassiat remporte le tournoi par équipes.

Le Figaro du 18 juillet annonce que l’Union des Golfs de France a fait jouer à la Boulie et dans l’intimité, le championnat professionnel de France. Jean Gassiat remporte l’épreuve disputée sur 36 trous. Suite à une chute d’escalier la veille du tournoi, Arnaud Massy avait dû déclarer forfait !

L’année suivante, l’US Champion 1914 et 1919, Walter Hagen fait une tournée européenne et sa présence est annoncée pour le Grand Omnium de France prévu au Golf de Paris-la Boulie.

A la fin du tournoi, à égalité avec le biarrot Eugène Lafitte, un play off sur 36 trous se joue le lendemain pour le départage et Walter Hagen en sort vainqueur.

Jean Gassiat se classe 4ème entre Abe Mitchell et Arnaud Massy.

Au golf du Touquet en 1921, Aubrey Boomer, le pro de Saint Cloud, prend le dessus sur Arnaud Massy et remporte l’Open de France après play off.

Jean Gassiat obtient encore une belle 4ème place.

Naissance de la PGA en 1925


En 1924, Massy et Jean Gassiat sont invités à participer à une exhibition à La Haye et l’Open de France est gagné pour la 1ère fois, par un joueur amateur, l’excellent Cyril Tolley. – Il remportera une 2ème fois l’Open en 1928 –

Le 4 octobre 1925, l’Association des Professeurs de Golf de France, actuellement nommée PGA France, est constituée. Originaire de Cannes, le pro de Compiègne Louis Ghintran en est le président. Massy et Jean Gassiat sont nommés président et vice-président d’honneur.

En 1926, Jean Gassiat est au 1er Salon du Golf qui a lieu aux Galeries Lafayette. Le Figaro suit l’évènement avec grand intérêt durant la semaine.

Le Figaro du 11 mai : « Le salon du golf et l’initiation à ce sport sont des choses qui ne se sont jamais faites et qui amèneront plus d’adeptes au golf que toutes les campagnes qui ont pu être entreprises jusqu’à ce jour…. ».

Le 3ème étage est une exposition complète de tout ce qui touche à l’habillement ou à l’équipement du parfait golfeur, et de la parfaite golfeuse…….Quant à la terrasse, un minigolf sur herbe de 9 trous a été aménagée et une cage encadré de filet, un véritable ring de boxe dans lequel, sous la direction du professeur du Golf Club de Chantilly, Mr Gassiat, des débutantes ont pris leur premières leçons de golf.

Entre 1906 et 1925, les pros originaires du golf de Biarritz dominent le golf professionnel français.

Arnaud Massy et Jean Gassiat sont les seuls Français à avoir remporté l’Open de France et avec Eugène Lafitte, ils se partagent depuis 1911, le titre de Champion National.

L’année 1923 marque l’exception avec la victoire du jeune et talentueux joueur de La Boulie, Raymond Botcazou, 17 ans.

Jean Gassiat, 2 nouveaux titres à plus de 40 ans

Jean Gassiat et Arnaud Massy au golf du Château d’Abbadia à Hendaye

En 1926, afin que les joueurs amateurs puissent se confronter aux meilleurs professionnels français, le championnat de France pro se transforme en National Omnium.

Arnaud Massy toujours là, remporte devant Julien Orengo, la 1ère édition qui s’est déroulé au golf de Wimereux.

Et en 1927, le Maître se classe 3ème à égalité avec Eugène Lafitte. C’est Jean Gassiat qui va renouer avec les joies de la gagne. Suite à un play off sur 36 trous l’opposant à René Golias, il remporte l’Omnium sur ses « anciennes terres », le golf de Chantilly.

Depuis peu, Jean Gassiat a retrouvé la côte basque, un nouveau golf, Chiberta, vient d’ouvrir.

Avec une partie en bord de mer et l’autre en forêt de pins, c’est une merveille conçu par l’architecte anglais Tom Simpson.

Quelques mois plus tard, Jean Gassiat, Arnaud Massy, Aubrey et Percy Boomer se retrouvent à Saint Jean de Luz, pour inaugurer le golf de Chantaco.

Les célèbres pros anglais du golf de Saint Cloud sont les hôtes de M. René Thion de la Chaume, le propriétaire.

Les basques semblent en grande forme. Jean Gassiat vient de remporter le tournoi annuel de Bilbao la semaine précédente et Massy s’est classé second.

Ce match inaugural fait partie d’une série de trois rencontres. Le 1er match s’était déroulé à Chiberta et l’équipe locale avait gagné sur 36 trous par 3 et 2. Le second match avait eu lieu au golf de Saint Cloud et les frères Boomer avaient pris leur revanche par 1 up. Alors, la belle s’est jouée à Chantaco.

En 1929 également , les 9 trous du golf d’Estoril au Portugal ouvrent : Jean Gassiat en a dessiné le tracé.

Fin février et par un temps plutôt agité, Chiberta accueille pour la première fois, le Championnat de France toutes catégories et Jean Gassiat continue sa belle carrière de joueur en remportant un nouveau titre avec l’Omnium National. A la seconde place, Marcel Dallemagne.

Entre 1930 et 1939, c’est au tour d’Auguste Boyer de Nice et de Marcel Dallemagne de Saint-Germain de se partager le titre de Champion National. Seul André Ghintran, pro à Aix- Marseille, vient les importuner en 1938.

Entre 1924 et 1939, de très belles performances lors d’épreuves internationales sont réalisées par les pros français. Trente-deux victoires sont enregistrées dont 23 sont à répartir entre Auguste Boyer et Marcel Dallemagne.

Eugène Lafitte, Arnaud Massy, René Golias, Jean Saubaber et Firmin Cavalo se partageant le reste.

En 1931, Auguste Boyer termine à la 29ème place de l’US Open. 25 000 francs avaient été récoltés par le golf de Nice, Tennis et Golf et quelques dons privés pour permettre au Niçois d’aller jouer l’Open de États-Unis à Toledo.

Et à 60 ans, il participe encore à des tournois pros
Jean Gassiat continue de jouer en compétition partout en France et tant qu’il le peut.

En octobre 1943, il participe à l’Omnium d’Automne, épreuve dotée par Paris-Soir et qui se déroule à Chantilly. Après la 1ère journée, sa 7ème place lui permet d’obtenir quelques lignes dans le quotidien l’Auto du 19 octobre. La « sensation » du tournoi a été offerte par Jean Gassiat qui à SOIXANTE ANS est classé à la septième place avec un total de 153.

Le lendemain, rebelote pour 36 trous mais là, ça été plus dur.

Après Chiberta, il finit sa carrière à Biarritz.

À plus de 75 ans, Jean Gassiat continuait de boucler ses 9 trous quotidiens au golf du Phare en compagnie de son ami Eugène Lafitte, le champion National 1920-1921-1922-1924, vainqueur de l’Open d’Espagne 1921-1929 et de l’Open de Belgique 1921-1925.

Jean Gassiat de son vrai prénom Louis, s’éteint en 1966 à l’âge de 83 ans.



Philippe Palli
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 20 oct. 2020, 10:49

Coucou à tous !

voici la présentation d'un golfeur, petit en taille (1,64 m) et frappant fort la balle (ce qui intéresse beaucoup le membre GT moyen :mrgreen: ).
Ce choix est du à plusieurs choses :
- il a remporté trois fois le Scottish Open, disputé dernièrement, c'est celui qui l'a remporté le plus souvent (le Scottish a été créé en 1972 et joué à partir de 1974)
- c'est l'époque où j'ai commencé le golf
- l'époque de la Balata et des persimmons aussi qui finissaient (et de stars marrantes)
- il fait partie de la génération de golfeurs qui sont nés dans la même année (du moins à 12 mois d'intervalle ou moins) et qui a fait vibrer l'Europe et le débutant que j'étais, en réveillant le vieux continent face à l'hégémonie américaine.
je vous présente le Gallois Ian Wossnam dit "Woosie, un des membres du "Big Five " : Seve Ballesteros, Nick Faldo, Bernhard Langer, and Sandy Lyle.

Ian Harold Woosnam,
Image
est né en 1958 (donc plus jeune que "tonton"), il a un majeur à son actif : le Masters 1991 et en a raté un autre , le plus ancien en raison d'une erreur de son caddie qui avait laissé un club supplémentaire dans son sac et qui lui a causé les coups de pénalités y étant associé.
Bon gars il a conservé ce caddy mais a fini par le virer plus tard, lorsque le type, Miles Byrn, fut bien alcoolisé en tournoi.
.

Il a tout d'abord essayé la boxe puis le golf et est passé pro en 1976, puis sur le tour européen en 1979 où il remporta 28 titres (plus d'autres hors d'Europe)
sa dernière victoire sur ce tour fut en 1997, mais il est revenu en 2001 en Match Play et la même année il finit troisième à l'Open Championship de Royal Lytham & St Annes Golf Club ( de même T3 en 1986 à Turneberry ) malgré ses deux coup de pénalités, sur le parcours de .
Il remporta trois fois le World Match Play Championship, et la dernière fois en 20011 battant Padraig Harrington, il était alors le plus vieux jouer sur le tour.
Image
Il fut 50 semaines en tête du classement mondial, 8 fois sélectionné en Ryder Cup, capitaine en 2006
je vous invite à ajouter à ce portrait si vous le désirez.

une petite vidéo vaut parfois mieux qu'un long discours :

Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
Malalindex
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1580
Inscription : 15 juin 2015, 21:00
Index : 11,9
Localisation : Lille

les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par Malalindex » 20 oct. 2020, 11:19

Je connaissais déjà « Woosie » mais je ne savais pas qu’il avait été suffisamment dominant pour occuper la tête du classement mondial.
Je pensais que c’était un 1shot sur le master, comme certain l’ont déjà fait.
J’ai donc appris ce jour.

Merci Dom!
"Souvent, quand j'arrive à mettre du bon gros spin dans ma balle, c'est pour faire sortir ma balle du green après qu'elle ait pitché entrée"

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 20 oct. 2020, 11:46

je t'en prie , jeune père dynamique ! :D
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

F30
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 847
Inscription : 24 juin 2013, 15:30
Index : 4,5
Localisation : 27 / 92

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par F30 » 20 oct. 2020, 13:48

j'aimais beaucoup ce joueur. Marrant, je me souviens de sa victoire à Cannes en 94.... le moment où j'ai vraiment commencé le golf
Driver Taylor Made M4 9.5° shaft Fujikura ATMOS
Bois 5 Taylor Made M4 18°shaft Fujikura ATMOS
Fer 2 Taylor Made P790 UDI 17° shaft graphite HZRDUS 85 stiff
Fers Taylor Made P790 acier stiff Dynamic Gold 105 (4 au AW)
Wedges Mizuno T7 54° et 60°
Putter Argolf Mordred / TM Spider / Odyssey O-Works Black 7

F30
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 847
Inscription : 24 juin 2013, 15:30
Index : 4,5
Localisation : 27 / 92

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par F30 » 20 oct. 2020, 13:54

c'est aussi un amateur de voitures, il avait la première McLaren F1, la mythique 3 places avec poste de pilotage central, il adorait aussi s'afficher dans son jet (à bord duquel il avait eu une belle frayeur quelques jours après le crash de Payne Stewart)
Driver Taylor Made M4 9.5° shaft Fujikura ATMOS
Bois 5 Taylor Made M4 18°shaft Fujikura ATMOS
Fer 2 Taylor Made P790 UDI 17° shaft graphite HZRDUS 85 stiff
Fers Taylor Made P790 acier stiff Dynamic Gold 105 (4 au AW)
Wedges Mizuno T7 54° et 60°
Putter Argolf Mordred / TM Spider / Odyssey O-Works Black 7

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 24 oct. 2020, 16:10

Pour faire un peu le pendant de ce joueur, et surtout cette génération , je vous mets deux vidéos pour plusieurs raisons :

- la première est que je n'ai pas trop le temps d'écrire, suis feignasse cette semaine :mrgreen:
- puis c'est une belle époque , celle du renouveau de l'Europe face aux USA.
- on peut y voir Woosie, Faldo, Montgomery, Roca, B Langer, Torrance et surtout Ballesteros qui est un pur artiste.
- on peut voir aussi que sur les retransmissions on voit surtout que l'on retient les coups qui sont les plus spectaculaires au yeux de la régie soit les "recoveries", les coups du rough que les connaisseurs attendaient de la part de Seve qui se mettait souvent dans des situations délicates ou impossible pour un autre.
- de tous les golfeurs que je connais Seve est mon préféré, un jouer à supens, un panache...on ne sait jamais à quoi s'attendre avec lui et on peut voir des coups improbables , absent ailleurs et peu courant de nos jours, un toucher exceptionnel ...
- J'ai joué les même têtes de lames que lui et je les possède encore dans un coin, d'ailleurs personne ne voulait acheter cette série (c'était un peu idiot) bonne affaire du point de vue pécuniaire
- on y voit aussi un champion que j'admire énormément: Byron Nelson et aussi Fred Couples , une époque bénie.
-les arbres qui sont attribués à bien des personnalités dont on a pu parler ici



SEVE : sa dernière apparition je crois et il avait perdu, mais jolis coups...


Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 26 oct. 2020, 10:32

je t'en prie ! :D
pour ceux que ça intéresse , le dernier tour de Woosie au Masters 91 où il succéda à Nick Faldo... un peu long mais intéressant



et une interview

Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 31 oct. 2020, 18:13

Bonjour à tous !

Voici que ne quitte un acteur écossais marié à une Française qui a été un golfeur émérite et très doué : Sean Connery !
Cette nouvelle est triste mais il aura vécu 90 ans. J'ai failli jouer avec lui à St Andrews alors qu'il était l'ami de mon osuin/ oncle par alliance un Américain vivant à St Andrews et membre du R&A. le départ avait été différé et lorsque ce fut libre il ne l'était plus... c'était au début des années 80 et il était HCP 7.
Il a disparu alors qu'il devait tourner un film, un sujet sur le golf, que son ami Klint Eastwood voulait réaliser après avoir acheté les droits du livre Golf in the Kingdom".
Avant il avait rencontré sa femme lors d'e partie amicale, et le couple jouait souvent avec le coupe de l'acteur réalisateur américain.
Vers la fin desnnées 70 avait acheté un terrain immense dans l'arrière pays Varois, près de St Tropez et avait le projet d'y installer un golf , qui, faute de financement fut gelé, ce projet fut plu tard "Terre Blanche"

C'est à l'issue du film "Goldfinger" où il incarne James Bond... qu'il s'intéressa au golf alors que né près d'Edinbourg en 1930 près dun parcours faisant partie des plus anciens connus, il passait devant sans s'y intéresser

Voici ce qu'il porte pendant le film, ce qui se portait ce qui se portait à l'époque, chaussures assez lourdes à crampons en pointes de métal (j'ai eu :mrgreen: ) et "franges" pour se protéger de la rosée dans les roughs
le voici pendant le tournage :


Image

gant sans velcro mais boutons pression, bois en bois persimmon
Image

Image
Image
Image

il y a déjà eu un ou plusieurs post dans ce sujet concernant Sean Connery et Goldfinger, la partie de golf ou ce dernier triche

Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 01 nov. 2020, 18:30

une lettre savoureuse de Sean Connery à Steve Jobs

Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

rom22
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 342
Inscription : 02 oct. 2009, 17:53
Index : 9,7
Localisation : bretagne

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par rom22 » 01 nov. 2020, 20:04

j'adore :mrgreen:
et accessoirement j'aurais aimé pouvoir répondre la même chose, mais je n'ai jamais reçu une telle demande :?
http://www.gamegolf.com/player/rom22
D Wishon 919 THI shaft 43.5" black 65g
B4 Wishon 929 HS 16.5° black 75g
H3 & H4: Adams pro rég
5-PW S-Yards GT S sur UST iSH370 80g
50°Inesis 500 Recoil 760 F3
54°& 58° Ben Hogan KBS Tour V 105
Putter: Argolf Pendragon & Gravity grip

Avatar de l’utilisateur
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 12424
Inscription : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03

Re: les anecdotes de l'histoire du golf à travers les grands pro

Message par eglishadow » 01 nov. 2020, 20:19

je vous laisse trouver les personnages sur les photos et leur relation :
il a joué avec Trevino et Palmer aussi...

Image

Image

Image

Image
Driver TW 919 THI ou FD sur S2S white

bois 5 et 7 EQ1-NX
(ou bois 5 et 7 929)et 9 TW 929 S2S white
H 5 EQI-NX sur Steelfiber i80 (Aerotech)
F6 à SW EQ1-NX sur Stellfiber i 80
LW 60° Sterling sur Steelfiber
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Répondre

Revenir à « JOUEURS PRO »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités