Echangez avec Peter SomlayLa séquence

Modérateur : Modérateurs

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

La séquence

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 08:13

Au golf, comme c'est la tête de club qui démarre le swing, c'est elle qui viendra taper la balle en dernier si la séquence a été bonne. Le backswing s'effectue de la manière suivante: 1 - main, 2 - bras, 3 - épaule tronc, 4 - les hanches 5 - les pieds et les jambes. Le forward swing devrait s'effectuer de la manière suivante: 54321.
A titre personnel, je pense qu'un élément qui contribue à avoir la bonne séquence est de tenter autant que possible de maintenir un buste "relâché et mobile" et un bas du corps "stable". A mon sens, les épaules se doivent de rester passives et suivre le mouvement libre des mains et des bras à la montée et suivre le mouvement libre du bas du corps à la descente. A aucun moment, elles ne doivent prendre le dessus durant le swing....
C'est pour ça que dès l'adresse, même si on est en apnée lorsqu'on swingue, j'estime qu'il faut avoir peu d'air dans les poumons car si on gonfle son thorax, on met les muscles du buste sous tension ce qui empêche la sensation d'avoir des épaules "tombantes" et des bras "ballants" devant sa balle avant de jouer ce qui facilite grandement la rotation....

Avatar du membre
bubbaguth
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5484
Enregistré le : 19 nov. 2008, 22:53
Index : 10,7
Localisation : Neuf deux
Âge : 42

Message par bubbaguth » 14 mai 2014, 08:38

AMHA, pour un minimum de tension au niveau du buste (rachis / thorax / abdomen) il faudrait swinguer en phase expiratoire.
Pas d apnée qui aurait tendance a figer le buste.
Pas d inspir (surtout forcée ;-)) qui pourrait générer des tensions parasites au niveau des côtes, de la colonne cervicale et des épaules.

Donc inspir a l adresse et début d expir au take away ;-)

Je testerai lors de ma prochaine partie car je ne suis pas certain de fonctionner comme ça :mrgreen:

Il n y a qu au putting ou j installe sciemment ma respiration.


B1 Titleist 913 D2
B3 Srixon
H3 Srixon
Mizuno JPX 850 forged
Mizuno S5 52-58
Odyssey 2ball protype black






" Le secret du golf, c'est de taper la balle fort, droit, et pas trop souvent. "

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 08:53

bubbaguth a écrit :AMHA, pour un minimum de tension au niveau du buste (rachis / thorax / abdomen) il faudrait swinguer en phase expiratoire.
Pas d apnée qui aurait tendance a figer le buste.
Pas d inspir (surtout forcée ;-)) qui pourrait générer des tensions parasites au niveau des côtes, de la colonne cervicale et des épaules.

Donc inspir a l adresse et début d expir au take away ;-)

Je testerai lors de ma prochaine partie car je ne suis pas certain de fonctionner comme ça :mrgreen:

Il n y a qu au putting ou j installe sciemment ma respiration.
Effectivement, l'exercice de la respiration est très bon pour apprendre à se détendre. Une fois devant la balle, il faut respirer par le nez en gonflant la poitrine. Ensuite, il faut expirer avant de commencer le backswing et, si possible, pendant tout le mouvement, jusqu'au finish. L'objectif est de synchroniser la vitesse et le tempo du swing avec la respiration. Si on y parvient, ça permet d'exécuter un swing en douceur, facile à répéter et ça permet aussi d'oublier un peu les complexités techniques et de retrouver le tempo perdu....

Avatar du membre
bubbaguth
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5484
Enregistré le : 19 nov. 2008, 22:53
Index : 10,7
Localisation : Neuf deux
Âge : 42

Message par bubbaguth » 14 mai 2014, 09:02

Non il vaut mieux inspirer en gonflant le ventre (diaphragme, muscle inspirateur principal) que la poitrine ;-)
Sinon cela a tendance a mettre en action les muscles inspirateurs accessoires et donc a entraîner une crispation de la région cervicale (et donc des épaules !).
Fais l expérience devant ta glace, tu verras les contraction apparaître devant et autour du cou ;-)


B1 Titleist 913 D2
B3 Srixon
H3 Srixon
Mizuno JPX 850 forged
Mizuno S5 52-58
Odyssey 2ball protype black






" Le secret du golf, c'est de taper la balle fort, droit, et pas trop souvent. "

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 09:03

Sinon, même s'il relève du style "Old school, rocking chair" un peu à la Byron Nelson, cette vidéo de Singh (surnommé "the Gumby Bear :arrow: l'ours chewing gum) à vitesse réelle montre qu'a aucun moment, ses épaules ne prennent le dessus durant le swing. Elles suivent le mouvement libre des mains et des bras à la montée et le mouvement libre du bas du corps à la descente. Il suit la bonne séquence et du coup, sans donner l'impression de forcer, ça envoie du lourd....

Je le cite "Quand j'ai besoin de frapper un drive qui va faire de la distance, je me concentre sur une rotation complète à la montée et notamment une fin de BS et un début de DS en douceur ce qui me permet de transférer par le bas et de garder les épaules passives. J'imagine que je tire une flèche, plus on tend la corde de l'arc, plus l'énergie avec laquelle vous libérez la flèche est importante".

https://www.youtube.com/watch?v=R2PXuNk ... detailpage
Modifié en dernier par PeterPro le 14 mai 2014, 09:20, modifié 3 fois.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 09:06

bubbaguth a écrit :Non il vaut mieux inspirer en gonflant le ventre (diaphragme, muscle inspirateur principal) que la poitrine ;-)
Sinon cela a tendance a mettre en action les muscles inspirateurs accessoires et donc a entraîner une crispation de la région cervicale (et donc des épaules !).
Fais l expérience devant ta glace, tu verras les contraction apparaître devant et autour du cou ;-)
C'est vrai, respirer par le ventre, c'est toujours mieux, j'acquiesce. :wink:

serge
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 91
Enregistré le : 18 janv. 2009, 13:13
Index : 6,4

Message par serge » 14 mai 2014, 10:11

Salut,
Je me sens à peine visé par ce post!
D' accord en tout cas sur le fait de vider sa cage thoracique en début de back swing.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 10:16

serge a écrit :Salut,
Je me sens à peine visé par ce post!
D' accord en tout cas sur le fait de vider sa cage thoracique en début de back swing.
:lol: :lol: :lol:

Often, big guys have dead hands, they try to use the strength of their muscles and their body.... :wink:

https://www.youtube.com/watch?feature=p ... wINLfEmAjc

Gastel
Par Expert
Par Expert
Messages : 621
Enregistré le : 11 nov. 2013, 18:54
Index : 17,7

Message par Gastel » 14 mai 2014, 10:58

En terme de ressenti je pense que c'est bien de sentir que les mains sont maîtresse du backswing (mais le downswing aussi), en terme d'instruction j'ai peur que cela donne facilement des swings déconnectés "de bras". Avec des mains déjà en avant et poignet gauche "plat" à l'adresse, la séquence est moins évidente.


PS: Comme tu es fan de Elkington, je pensais au vu du titre que tu voulais parler de Elk + Paul Kopp "sequence series" !

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 11:07

Gastel a écrit :En terme de ressenti je pense que c'est bien de sentir que les mains sont maîtresse du backswing (mais le downswing aussi), en terme d'instruction j'ai peur que cela donne facilement des swings déconnectés "de bras". Avec des mains déjà en avant et poignet gauche "plat" à l'adresse, la séquence est moins évidente.


PS: Comme tu es fan de Elkington, je pensais au vu du titre que tu voulais parler de Elk + Paul Kopp "sequence series" !
Dans ma démarche, j'estime que l'instruction doit se faire en fonction du vol de la balle et des priorités de chacun. Autant que possible, je ne cherche pas à rester câbler sur un seul schéma. Je pars du principe que c'est à l'enseignant à s'adapter à l'élève et non pas l'élève à s'adapter à l'enseignant. Je suis effectivement fan du swing d'Elkington et de beaucoup d'autres aussi avec des styles de swing bien différents. Il y a toujours de bonnes choses à prendre chez les uns et les autres, c'est comme ça qu'on apprend....

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 11:15

Ce qui est très intéressant de noter par ailleurs, c'est que même si Singh et Elkington par exemple ont des styles de swing différents, tous les deux suivent la même séquence, le haut entraine le bas puis, à la descente, le bas entraine le haut et ont donc une tête de club qui démarre le swing et qui vient taper la balle en dernier.

https://www.youtube.com/watch?v=MnmrBPx ... detailpage

surderien
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1899
Enregistré le : 30 oct. 2010, 10:29
Index : Inférieur à 0

Message par surderien » 14 mai 2014, 12:46

PeterPro a écrit :
bubbaguth a écrit :Non il vaut mieux inspirer en gonflant le ventre (diaphragme, muscle inspirateur principal) que la poitrine ;-)
Sinon cela a tendance a mettre en action les muscles inspirateurs accessoires et donc a entraîner une crispation de la région cervicale (et donc des épaules !).
Fais l expérience devant ta glace, tu verras les contraction apparaître devant et autour du cou ;-)
C'est vrai, respirer par le ventre, c'est toujours mieux, j'acquiesce. :wink:
En effet , la plupart d'entre nous respire " mal " . Il faut donc réapprendre à respirer :roll: Le rôle de la respiration est capitale , lorsque , notamment nous jouons au golf

Comme le souligne très justement bubba , l'inspiration ventrale met en jeu l'étage diaphragmatique de la respiration . Tandis que j'inspire , mon diaphragme s'abaisse et ds le même temps mon ventre se gonfle . A ce propos , Il convient de savoir que le diaphragme constitue l'un des sièges essentiels des émotions et que sous l'effet d'un stress important , il a tendance à se contracter exagérément puis à se bloquer , produisant ainsi une sensation de " boule au ventre " .
Inspirer par le ventre a pour effet de redonner au diaphragme sa mobilité habituelle et de diluer les tensions localisées ds l'abdomen
L'inspiration ventrale constitue une des techniques de respiration , indiquée en cas de " stress " , gestion émotionnelle......

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 19:01

Sinon, après 11 ans d'enseignement du golf le "feedback" du terrain in situ m'a amené à faire un constat très simple. la plupart des joueurs au prise avec de gros problèmes de trajectoire démarrent leur downswing par le haut du corps, tous les très bons, outre le fait qu'ils possèdent une statique adaptée (qui diffère légèrement essentiellement à cause de la morphologie), transfèrent par le bas, au bon moment dans la bonne direction....
Personnellement, je pense qu'avant de se lancer dans la quête du "Graal" en utilisant telle ou telle "méthode" ou "filière" révolutionnaire, solutionner ces deux aspects (statique + transfert) représente un grand pas en avant non pas vers la découverte du "Graal" mais vers un jeu de golf globalement plus consistant. :roll:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 20:15

Quand on y regarde de plus près, techniquement parlant, depuis Ben Hogan, on n'a en réalité pas trouvé grand chose de nouveau.... Les progrès de la technologie permettent surtout de savoir plus précisément ce qui se passe mais c'est essentiellement le matériel qui a beaucoup évolué ce qui a demandé quelques ajustements....

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 14 mai 2014, 21:36

En aparté, à noter, les golfeurs qui ont une action importante des jambes comme Singh ont tendance à avoir un très beau rythme.

Avatar du membre
Taofeus
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1902
Enregistré le : 19 oct. 2011, 22:52
Index : 28
Pays : Royaume-Uni
Localisation : UK
Âge : 35

Message par Taofeus » 14 mai 2014, 22:50

Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
PUTTER : Odyssey White Hot Pro #1
FERS :Taylor RocketBladez (PW (45°)), Cleveland 588 Satin 50.08, 56.14 et 60.12
HYBRIDES : 4 (22°) et 5 (25°) Cobra Baffler Rail-H
BOIS : 3 (15°) et 5 (18°) TM Burner Superfast
DRIVER : 10.5° Cobra AMP-D
SAC : TM Supreme Hybrid

BeeVet
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 311
Enregistré le : 18 janv. 2013, 14:56
Index : Non classé
Pays : France (DOM, COM, ...)
Âge : 61

Message par BeeVet » 15 mai 2014, 01:58

PeterPro a écrit : la plupart des joueurs au prise avec de gros problèmes de trajectoire démarrent leur downswing par le haut du corps, tous les très bons transfèrent par le bas, au bon moment dans la bonne direction....
Personnellement, je pense qu'avant de se lancer dans la quête du "Graal" en utilisant telle ou telle "méthode" ou "filière" révolutionnaire, solutionner ces deux aspects (statique + transfert) représente un grand pas en avant non pas vers la découverte du "Graal" mais vers un jeu de golf globalement plus consistant. :roll:
+1000 :)

guido
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 337
Enregistré le : 25 juin 2013, 20:07
Index : 9,3

Message par guido » 15 mai 2014, 08:52

Salut, je travail le tempo ce temps ci et j'ai l'impression que pour initier le DS par le bas il faut comme commencer le DS un peu avant que le BS soit fini. On est encore en train de monter quand le corps commence déjà à vouloir aller en direction de la cible

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 15 mai 2014, 08:57

Gastel a écrit : c'est bien de sentir que les mains sont maîtresse
A mon sens, je pense que ce point est intéressant à souligner. J'estime que le rôle majeur des mains dans le swing de golf est trop souvent occulté au détriment de toutes sortes de mouvements de corps plus ou moins complexes qui finissent bien souvent par polluer l'esprit du golfeur plutôt qu'autre chose.
Si on fait par exemple un parallèle avec la peinture, les grands artistes peintres (pas les escrocs qui peignent avec leurs cheveux ou en jetant des seaux de peinture sur des toiles.... :shock: ) peignent en tenant le pinceau avec quelle partie du corps ? les mains !
Et, jusqu'à preuve du contraire, les golfeurs tiennent aussi leur club avec leurs mains. Certes, il faut savoir éduquer ses mains mais, la très grande majorité du "feedback" au niveau des sensations passe par les mains. C'est pour ça que les mains ont un rôle très important à jouer dans le swing de golf.... Tous les grandes légendes du golf sont unanimes sur ce point.
Modifié en dernier par PeterPro le 15 mai 2014, 09:01, modifié 1 fois.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 15 mai 2014, 08:59

guido a écrit :Salut, je travail le tempo ce temps ci et j'ai l'impression que pour initier le DS par le bas il faut comme commencer le DS un peu avant que le BS soit fini. On est encore en train de monter quand le corps commence déjà à vouloir aller en direction de la cible
C'est effectivement ce que font tous les meilleurs, c'est ce qu'on appelle le mouvement bidirectionnel qui accentue l'effet de levier dans le swing de golf. Il faut une grande maîtrise de son tempo et de son rythme pour y parvenir....

Gastel
Par Expert
Par Expert
Messages : 621
Enregistré le : 11 nov. 2013, 18:54
Index : 17,7

Message par Gastel » 15 mai 2014, 09:34

Gastel a écrit :En terme de ressenti je pense que c'est bien de sentir que les mains sont maîtresse du backswing (mais le downswing aussi), en terme d'instruction j'ai peur que cela donne facilement des swings déconnectés "de bras". Avec des mains déjà en avant et poignet gauche "plat" à l'adresse, la séquence est moins évidente.
Pour compléter ce que je disais, quand les mains sont centrées à l'adresse cette fois on va dans les approches modernes démarrer par les mains pour établir le poignet gauche plat. D'un autre côté, j'écoutais un séminaire avec des références de swing anciennes (année 1920 mais aussi Hogan puis Knudeson) avec le "scottish lag", un swing qui démarre par les pieds, les hanches, les bras, les mains puis la tête de club ("lag back, lag through").

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 15 mai 2014, 09:52

Gastel a écrit :
Gastel a écrit :En terme de ressenti je pense que c'est bien de sentir que les mains sont maîtresse du backswing (mais le downswing aussi), en terme d'instruction j'ai peur que cela donne facilement des swings déconnectés "de bras". Avec des mains déjà en avant et poignet gauche "plat" à l'adresse, la séquence est moins évidente.
Pour compléter ce que je disais, quand les mains sont centrées à l'adresse cette fois on va dans les approches modernes démarrer par les mains pour établir le poignet gauche plat. D'un autre côté, j'écoutais un séminaire avec des références de swing anciennes (année 1920 mais aussi Hogan puis Knudeson) avec le "scottish lag", un swing qui démarre par les pieds, les hanches, les bras, les mains puis la tête de club ("lag back, lag through").
La réponse au "scottish lag" est là, c'était des joueurs qui avaient appris le golf avec des manches hickory avant l'avènement des manches aciers ce qui nécessitait quelques ajustements et des swings par une action "de fléau", un placement tardif du club en haut du BS, un réarmement à la descente au changement de direction, et une libération en fouettant la club dans la balle un peu à la manieur de fouet. Ce mouvement, les joueurs n'avaient pas la "Bizhub high definition camera" a leur disposition pour l'analyser mais ils le ressentaient notamment au travers des mains....

https://www.youtube.com/watch?feature=p ... bzL78_x2aI

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 15 mai 2014, 10:17

Personnellement, j'ai croisé beaucoup plus de golfeurs en progression qui jouent au golf en cherchant à bloquer complètement les mains car, on leur a fait un tel "lavage de cerveau" en leur disant qu'il ne fallait surtout pas utiliser les mains que de golfeurs en progression qui mettent "trop de mains". En règle générale, quand ça part en sucette au niveau des mains, ce n'est en réalité qu'une conséquence en réaction à un autre problème à titre d'exemple, un transfert du poids inadapté....
Quand on voit des grands champions qui parlent de mouvements de corps etc etc.... la seule chose qu'ils oublient de préciser c'est qu'à la base ils ont déjà les mains et un bon transfert.... contrairement à beaucoup de golfeurs en progression qui s'agrippent à leur club comme quelqu'un qui s'agrippe à une falaise pour ne pas tomber.... Difficile de jouer au golf dans ces conditions. :roll:

MBEX27

Message par MBEX27 » 15 mai 2014, 10:51

PeterPro a écrit :Personnellement, j'ai croisé beaucoup plus de golfeurs en progression qui jouent au golf en cherchant à bloquer complètement les mains car, on leur a fait un tel "lavage de cerveau" en leur disant qu'il ne fallait surtout pas utiliser les mains que de golfeurs en progression qui mettent "trop de mains". ...
bonjour :) est-ce que ce travers ne vient pas d'une mauvaise interprétation de la consigne "ne pas utiliser les mains" (ou d'une mauvaise explication de certains pros :oops: )? J'ai longtemps buté sur ce problème et il m'a fallu pas mal d'efforts pour comprendre que cela voulait dire plutôt laisser les mains tranquilles (c'est comme cela en tout cas que je l'ai interprété :wink: ), de manière à faciliter l'armement au B/S et un relâchement dans la zone d'impact. C'est aussi une incitation à comprendre que ce ne sont pas les mains qui, par une action volontaire, ramènent la face de club dans la bonne position (ou alors, j'ai rien compris au swing, ce qui est, après tout, bien possible :lol: ).

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 15 mai 2014, 11:18

MBEX27 a écrit :bonjour :) est-ce que ce travers ne vient pas d'une mauvaise interprétation de la consigne "ne pas utiliser les mains" (ou d'une mauvaise explication de certains pros :oops: )? J'ai longtemps buté sur ce problème et il m'a fallu pas mal d'efforts pour comprendre que cela voulait dire plutôt laisser les mains tranquilles (c'est comme cela en tout cas que je l'ai interprété :wink: ), de manière à faciliter l'armement au B/S et un relâchement dans la zone d'impact. C'est aussi une incitation à comprendre que ce ne sont pas les mains qui, par une action volontaire, ramènent la face de club dans la bonne position (ou alors, j'ai rien compris au swing, ce qui est, après tout, bien possible :lol: ).
En gros, pour faire très simple, il ne faut pas manipuler le club de manière intempestive avec les mains mais il faut qu'elles restent "souples" pour que grâce notamment à un bon grip, une bonne séquence et forcément un bon transfert du poids elles aient pleinement leur rôle à jouer dans le swing de golf....
A noter aussi, la main avant "mène", la main arrière "répond".

surderien
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1899
Enregistré le : 30 oct. 2010, 10:29
Index : Inférieur à 0

Message par surderien » 15 mai 2014, 12:37

Le rôle des mains est primordial ds le swing de golf . Les bons joueurs ont le plus souvent des mains passives ds la zone d'impact ce qui , permet au passage un meilleur contrôle de la précision de la face de club .

Seulement c'est difficile à réaliser pour un grand nombre d'entre nous , car nous avons , en général , du mal à engager le DS avec le bas du corps et ce jusqu'au finish . Alors on compense ce manquement par une action volontaire des mains , qui peut se traduire par des trajectoires non voulues , parfois

Comme tjs en golf , il ne faut rien exagérer , trop de main , pas bien , un "peu" de main , c'est recevable . Il faut trouver son juste milieu et ce en fonction de ces préférences . Perso , j'aime bien un peu de main en fonction du type de coups à jouer au détriment de la précision , parfois . Ceci étant dit , il ne faut surtout pas bloquer les mains ( avec trop de pression sur le grip ) et notamment la main droite ( pour un droitier ) sous prétexte que l'on entends dire "pas de mains actives" .

Pour revenir au rôle des mains ds le swing de golf , il est admit de dire ( pour un droitier ) que la droite ( les doigts en fait ) contrôle la précision de la pointe de la face du club à l'impact et que la gauche le talon . :wink:

thorskin
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1349
Enregistré le : 09 mars 2010, 18:54
Index : 8,6
Âge : 61

Message par thorskin » 15 mai 2014, 15:59

Taofeus a écrit :Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
L'exercice que je fais pour rechercher cette séquence ce sont des coups d'essai en soulevant légèrement le pied avant et en le faisant pivoter vers la cible dans la transition. D'abord en 1/2 swing, BS puis rotation du pied puis DS ce qui permet de sentir le timing en 3 temps et non en deux. Ensuite en 3/4 de swing avec la même séquence mais cette fois on sent que la torsion du buste augmente quand on tourne le pied. Enfin en plein swing et le seul moyen de le réussir est d'avoir le dos détendu car si le dos est tendu on aura une rotation des épaules pendant la rotation du pied.
Driver : Acer Leggera 10°5 sur SK Fiber Lite Revolution regular 46"1/2
hybrides : Acer XF 16°, 19°, 22° sur SK Fiber Pure Energy regular 43", 42"1/2, 42"
fers : Taylormade Tour burner du 3 au pw graphite regular
wedges Taylormade Tp-z 52° 56° 60°
putter Taylormade Itsy Bitsy

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 16 mai 2014, 05:46

Taofeus a écrit :Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
Durant la dynamique, le plus important est ce qu'il se passe du sommet du BS jusqu'à l'impact, "Golf's Magic Move". Pour bien basculer le poids du corps sur la jambe avant à la descente, il n'y a pas de recette miracle mais il y a quelques éléments qui peuvent le faciliter....

Avatar du membre
Flyyourmind
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 328
Enregistré le : 16 sept. 2013, 04:26
Index : 51
Localisation : Montpellier
Âge : 38

Message par Flyyourmind » 16 mai 2014, 08:33

Pour parler respiration, un truc qui peut aider :

- si vous etes trop crispé sur le parcours, vous pouvez essayer une inspiration courte pour un expir long.
- au contraire, si vous etes trop relaché, vous pouvez essayer un inspir long pour une expiration courte.

Si ça peut aider, je trouve cette technique intéressante.
Nul n'est parfait.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 16 mai 2014, 18:35

"No transfer, No shot", pour bien basculer le poids du corps sur le pied avant à la descente par un mouvement "latéral-rotatif" du bas, à mon sens, dans un premier temps, on peut travailler sur:
-une position adaptée à l'adresse, car, ça facilite grandement les choses (entre autre avoir un bon grip, le bassin bien calé dès le départ et des bons appuis statiques)....
-même si, en fonction de ses préférences, on peut choisir de répartir dès l'adresse un petit peu plus ou un petit peu moins son poids du corps sur sa jambe avant, la ligne rouge à ne pas dépasser: au sommet de la montée, le poids du corps ne doit jamais aller au delà de l'intérieur du pied arrière sinon, très compliqué et hasardeux de basculer correctement le poids du corps sur le pied avant à la descente....
-ne pas bloquer le pivot du bassin à la montée tout en gardant la jambe arrière "stable" même s'il y aura toujours une légère déflexion dans la continuité du mouvement.
-temporiser le fin de la montée et le début de la descente pour se laisser le temps d'amorcer le DS du sol en remontant par une mobilité du bas du coté avant. Cela permet de répartir correctement le poids du corps sur le pied avant :arrow: travail du rythme.
-ressentir une bonne animation du bassin dans la zone d'impact et ne pas avoir peur de traverser la balle en envoyant le coté arrière.

Pour ce qui est des drills ou exercices, j'ai remarqué avec le recul que pour la très grande majorité d'entre eux, ils servent plus à "meubler" que réellement "évoluer". Ils ont plus un effet "placebo" qu'autre chose mais bon, c'est mon ressenti....

MBEX27

Message par MBEX27 » 16 mai 2014, 20:15

PeterPro a écrit :...
-temporiser le fin de la montée et le début de la descente pour se laisser le temps d'amorcer le DS du sol en remontant par une mobilité du bas du coté avant. Cela permet de répartir correctement le poids du corps sur le pied avant :arrow: travail du rythme.
...
sur ce point : est-ce que tu recommandes un (très) court temps d'arrêt au sommet du B/S? J'ai lu ça à droite et à gauche mais je n'ai jamais vraiment testé ça :roll:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 16 mai 2014, 20:38

A titre personnel, je pense que vouloir "arrêter" le club volontairement au sommet du BS peut nuire au "momemtum" dans son ensemble et l'inertie générée par la tête du club.... et de la crispation risque de s'immiscer.

surderien
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1899
Enregistré le : 30 oct. 2010, 10:29
Index : Inférieur à 0

Message par surderien » 17 mai 2014, 08:49

Taofeus a écrit :Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
Le démarrage par le bas du corps au DS se fait avant toute chose , par l'intention de lancer le club ds la zone d'impact , ce qui fait réagir le bas du corps avant la fin du BS. Ce n'est rien d'autre en définitive . C'est une question d'habilité motrice plus ou moins développée selon les personnes ....
Autrement dit , c'est une action réflexe ( inconsciente ) car en réalité Il n'y pas d'action consciente au risque de provoquer un travail trop important et/ou trop précoce du bas du corps et un sérieux problème de timing à l'impact.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 09:09

Etant donné le fait qu'un bon transfert est plus le fruit d'une bonne réaction en chaîne, il faut avant tout chercher à contrôler ce qui peut l'être plus aisément: sa statique et le rythme. Le rythme joue un rôle crucial dans une bonne reprise d'appuis car très souvent, on a tendance à se précipiter du sommet du BS ce qui anéantit toute chance d'effectuer un bon transfert. Durant la dynamique, réussir sa transition est un des meilleurs moyens d'empêcher le haut du corps de prendre l'initiative au début du DS.... a partir du moment où techniquement, on a un swing plus ou moins cohérent.

Draw87
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 187
Enregistré le : 16 déc. 2013, 19:53
Index : 12

Message par Draw87 » 17 mai 2014, 09:15

surderien a écrit :
Taofeus a écrit :Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
Le démarrage par le bas du corps au DS se fait avant toute chose , par l'intention de lancer le club ds la zone d'impact , ce qui fait réagir le bas du corps avant la fin du BS. Ce n'est rien d'autre en définitive . C'est une question d'habilité motrice plus ou moins développée selon les personnes ....
Autrement dit , c'est une action réflexe ( inconsciente ) car en réalité Il n'y pas d'action consciente au risque de provoquer un travail trop important et/ou trop précoce du bas du corps et un sérieux problème de timing à l'impact.
Parfait, j'ai voulu l'écrire mais tu es plus crédible que moi sur ce forum.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 09:45

Draw87 a écrit :
surderien a écrit :
Taofeus a écrit :Je comprends le principe et suis d'accord avec l'importance que ca a, mais concrètement, comment on fait pour «déclencher par le bas» ? Parce qu'autant j'arrive au BS que ce soient les mains qui déclenchent le mouvement, autant j'ai du mal à faire l'inverse au DS. Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
Le démarrage par le bas du corps au DS se fait avant toute chose , par l'intention de lancer le club ds la zone d'impact , ce qui fait réagir le bas du corps avant la fin du BS. Ce n'est rien d'autre en définitive . C'est une question d'habilité motrice plus ou moins développée selon les personnes ....
Autrement dit , c'est une action réflexe ( inconsciente ) car en réalité Il n'y pas d'action consciente au risque de provoquer un travail trop important et/ou trop précoce du bas du corps et un sérieux problème de timing à l'impact.
Parfait, j'ai voulu l'écrire mais tu es plus crédible que moi sur ce forum.
Je suis content de voir que tu abondes dans notre sens puisqu'on parle d'une même voie. Je te renvoie d'ailleurs à l'article que j'avais publié comme ça tu pourras compléter vu que tu t'es inscrit sur ce forum car tu avais quelques certitudes mais aussi beaucoup de doutes en même temps.... Bonne lecture. :wink:

http://www.golftechnic.com/pages_cahier ... chaine.php

Draw87
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 187
Enregistré le : 16 déc. 2013, 19:53
Index : 12

Message par Draw87 » 17 mai 2014, 11:08

Là Peter, je suis en plein doutes. Torsion, ressort, Rory, ... j'aime pas trop. Sorry de ne pas te suivre sur ce coup là.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 11:38

Draw87 a écrit :Là Peter, je suis en plein doutes. Torsion, ressort, Rory, ... j'aime pas trop. Sorry de ne pas te suivre sur ce coup là.
Draw87, lorsque je poste mes écrits, je ne cherche à convaincre personne, je ne fais qu'émettre un point de vue, après, on adhère ou on n'adhère pas, c'est le libre choix de chacun. Si je peux en aider quelques uns, c'est toujours ça de pris.

Sur ce, Bon Golf

Avatar du membre
hejulien
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1659
Enregistré le : 24 juil. 2008, 09:14
Index : 8,9
Âge : 35

Message par hejulien » 17 mai 2014, 17:51

PeterPro a écrit :la ligne rouge à ne pas dépasser: au sommet de la montée, le poids du corps ne doit jamais aller au delà de l'intérieur du pied arrière sinon, très compliqué et hasardeux de basculer correctement le poids du corps sur le pied avant à la descente....
oh putain merci pour cella là Peter ! J'ai démarré ma compét de manière dégueulasse aujourd hui ! +5 après 3 trous et puis j'ai repensé à ça.
Je l'ai utilisé comme clé de swing pour le reste du parcours : résultat + 3 sur les 15 trous restants.

+8 au total ce qui dont une belle perf à 39 stab 8)

Si t'es a d'autres des comme ça, hésites pas :lol:
Driver : Taylormade M2 10,5°/ Matrix Ozik White Tie
Bois 3 Callway XR
Hybride 21°Adams Idea A12
Série Wilson Staff F5 du 4 au PW
Wegdes Wilson Staff FG PMP 52°/56°/60°
Putter Scotty Cameron Futura X

Avatar du membre
manhattan
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4292
Enregistré le : 07 déc. 2009, 18:57
Index : 12,7
Âge : 59

Message par manhattan » 17 mai 2014, 18:04

Hello,

bien joué Julien, j'aurais du y penser au 2, j'étais déja +5 à la sortie du 1 :? .

Man
Titleist TS2 9°5 Tenseï Blue AV 65R
Titleist 913 FD 15° S+ 82 S
Tileist 915F 18° Rogue Black 80 S
Titleist 913H 19°75 D+ 90S
Titleist 818 H1 23° Tenseï White 90S
4-PW Titleist 716 CB Recoil 110 F4
SM5 52-12-F
SM5 58-11-K
SC Futura X5 34"
Vice Pro Red

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 18:17

Pour en revenir à la séquence, à mon sens, il intéressant de revenir à la définition du mot "to swing" :arrow: "se balancer".
Dans un swing de golf, le tête de club dessine un rayon, les mains et les bras swinguent, le corps tourne et le poids du corps bascule. Personnellement, j'estime que la rotation du corps qui n'est qu'une composante du mouvement dans son ensemble peut être divisée en deux, la rotation de haut et la rotation du bas. Jusqu'à preuve du contraire, les épaules pivotent autour d'un axe et les hanchent pivotent autour de deux axes ce qui va automatiquement créer un écart de rotation à partir du moment où on maintient une bonne stabilité du bas et une décontraction du haut dans son ensemble. Cet écart de rotation va générer un "gainage" ou "torsion" (on peut l'appeler comme on le souhaite) qui va activement participer à une bonne bascule du poids du corps à la descente.
Par ailleurs, si on est vigilant sur sa statique notamment sur la répartition du poids du corps à l'adresse et son rythme, on va grandement aider au déclenchement de ce mouvement qui est selon moi (outre l'exactitude de la statique), la grosse différence au niveau de la dynamique entre les très bons joueurs et le reste.
D'ailleurs, une étude comparative a été menée entre un échantillon d'amateurs et de pros et, la principal différence entre les deux groupes se situe au niveau de la répartition du poids du corps du début de la montée jusqu'au finish.
Modifié en dernier par PeterPro le 17 mai 2014, 18:26, modifié 1 fois.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 18:19

hejulien a écrit :
PeterPro a écrit :la ligne rouge à ne pas dépasser: au sommet de la montée, le poids du corps ne doit jamais aller au delà de l'intérieur du pied arrière sinon, très compliqué et hasardeux de basculer correctement le poids du corps sur le pied avant à la descente....
oh putain merci pour cella là Peter ! J'ai démarré ma compét de manière dégueulasse aujourd hui ! +5 après 3 trous et puis j'ai repensé à ça.
Je l'ai utilisé comme clé de swing pour le reste du parcours : résultat + 3 sur les 15 trous restants.

+8 au total ce qui dont une belle perf à 39 stab 8)

Si t'es a d'autres des comme ça, hésites pas :lol:
You are Welcome Buddy. :wink:

Draw87
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 187
Enregistré le : 16 déc. 2013, 19:53
Index : 12

Message par Draw87 » 17 mai 2014, 18:46

PeterPro a écrit :Pour en revenir à la séquence, à mon sens, il intéressant de revenir à la définition du mot "to swing" :arrow: "se balancer".
Dans un swing de golf, le tête de club dessine un rayon, les mains et les bras swinguent, le corps tourne et le poids du corps bascule. Personnellement, j'estime que la rotation du corps qui n'est qu'une composante du mouvement dans son ensemble peut être divisée en deux, la rotation de haut et la rotation du bas. Jusqu'à preuve du contraire, les épaules pivotent autour d'un axe et les hanchent pivotent autour de deux axes ce qui va automatiquement créer un écart de rotation à partir du moment où on maintient une bonne stabilité du bas et une décontraction du haut dans son ensemble. Cet écart de rotation va générer un "gainage" ou "torsion" (on peut l'appeler comme on le souhaite) qui va activement participer à une bonne bascule du poids du corps à la descente.
Par ailleurs, si on est vigilant sur sa statique notamment sur la répartition du poids du corps à l'adresse et son rythme, on va grandement aider au déclenchement de ce mouvement qui est selon moi (outre l'exactitude de la statique), la grosse différence au niveau de la dynamique entre les très bons joueurs et le reste.
D'ailleurs, une étude comparative a été menée entre un échantillon d'amateurs et de pros et, la principal différence entre les deux groupes se situe au niveau de la répartition du poids du corps du début de la montée jusqu'au finish.
Là, j'avoue, je n'ai rien compris.

Draw87
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 187
Enregistré le : 16 déc. 2013, 19:53
Index : 12

Message par Draw87 » 17 mai 2014, 18:55

surderien a écrit :Le rôle des mains est primordial ds le swing de golf . Les bons joueurs ont le plus souvent des mains passives ds la zone d'impact ce qui , permet au passage un meilleur contrôle de la précision de la face de club .

Seulement c'est difficile à réaliser pour un grand nombre d'entre nous , car nous avons , en général , du mal à engager le DS avec le bas du corps et ce jusqu'au finish . Alors on compense ce manquement par une action volontaire des mains , qui peut se traduire par des trajectoires non voulues , parfois

Comme tjs en golf , il ne faut rien exagérer , trop de main , pas bien , un "peu" de main , c'est recevable . Il faut trouver son juste milieu et ce en fonction de ces préférences . Perso , j'aime bien un peu de main en fonction du type de coups à jouer au détriment de la précision , parfois . Ceci étant dit , il ne faut surtout pas bloquer les mains ( avec trop de pression sur le grip ) et notamment la main droite ( pour un droitier ) sous prétexte que l'on entends dire "pas de mains actives" .

Pour revenir au rôle des mains ds le swing de golf , il est admit de dire ( pour un droitier ) que la droite ( les doigts en fait ) contrôle la précision de la pointe de la face du club à l'impact et que la gauche le talon . :wink:
Je suis assez d'accord avec ceci. Les mains, c'est très subtil. Les mains, ... elles n'agissent pas, elles réagissent, ...
On pourrait aussi parler du type de release (CF ou CP suivant TGM).

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 17 mai 2014, 20:32

En gros, à mon sens, pour résumer, puisque dans tout bon swing de golf, le haut entraîne le bas, et par réaction, le bas entraîne le haut, quand on est sur le parcours, plutôt que de se polariser sur des aspects purement techniques qui risquent d'entamer sa confiance, mieux vaut se focaliser sur un GAP adapté, un bon rythme et un bon équilibre ce qui va rejaillir par ricochet sur une meilleure séquence. Cela permet de faire un "free flow swing" c'est à dire, un swing "fluide" dans son ensemble ce qui contribue à jouer au golf plutôt que de jouer au swing....

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 18 mai 2014, 07:36

Taofeus a écrit :Il y a des exercices, des drills pour travailler cela ?
même si à la base, je ne suis pas un grand utilisateur de drills comme moyen pédagogique, chacun ses préférences puisqu'on a plusieurs moyens pédagogiques à notre disposition....
Pour rappel, comme mentionné plus haut, la caractéristique des très bons joueurs, c'est que chez eux, il n'y a aucune urgence à vouloir assommer la balle à partir du sommet du BS. C'est la partie inférieure du corps qui débute la descente ce qui permet au reste du corps de se dérouler de manière synchronisée. Cette action génère un balancier des bras, des mains et du club ce qui permet de donner un maximum de vitesse à la tête de club à l'impact sans effort apparent.
Pour améliorer la fluidité du swing lors de la transition, il me vient un drill que j'estime pas mal qui peut peut-être en aider certains:
Essayer de taper quelques balles avec un fer 6 ou un fer 7, en rapprochant les pieds. Tout en faisant une montée "légère", laisser le bas du corps amorcer le DS. Ce mouvement de transition doit se faire aussi calmement que possible en sentant que les bras et les mains restent souples. Il faut simplement laisser "tomber" le club grâce à la gravité et "laisser jouer" la tête de club à l'impact ce qui lui permettra de revenir en bonne position si bien évidemment le grip est bien adapté. En gardant la tête immobile au début de la descente, on aura la sensation de swinguer à travers la balle plutôt que de la frapper. Puis, une fois cette sensation de reprise d'appuis en douceur obtenue, on peut élargir à nouveau progressivement son stance et normalement, on devrait ressentir moins d'efforts inutiles et la balle partira plus loin.
Modifié en dernier par PeterPro le 18 mai 2014, 09:44, modifié 1 fois.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 18 mai 2014, 08:05

D'ailleurs, si on reprend à titre d'exemple le swing de Singh, on voit qu'à partir du sommet, il n'y a aucune urgence à frapper la balle. La transition se fait calmement ce qui lui laisse le temps d'effectuer le DS du sol en remontant lui permettant ainsi de swinguer à travers la balle.

http://www.youtube.com/watch?v=R2PXuNk1 ... detailpage

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 18 mai 2014, 08:58

A titre d'exemple, encore un autre swing plutôt personnel qui peut avoir ses "imperfections techniques" mais qui suit toujours la même séquence, Fred Couples diaboliquement efficace même encore aujourd'hui à 54 ans.

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... yrflPD-vmo

A la montée: club, mains, bras, épaules, bassin, pieds et jambes
A la descente: pieds et jambes, bassin, épaules, bras, mains, club

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 18 mai 2014, 09:09

Et un swing "jeune génération", encore un peu différent mais toujours suivant la même séquence McIlroy. Il y a toujours quelque chose de bon à prendre qui peut être source d'inspiration en regardant les meilleurs évoluer.

http://www.youtube.com/watch?v=Zlb-VIIE ... detailpage

Avatar du membre
Leni
Modérateur
Modérateur
Messages : 4019
Enregistré le : 13 juin 2007, 09:43
Index : 7
Localisation : A gauche...
Âge : 44

Message par Leni » 18 mai 2014, 10:12

Quel swing magnifique !
I dream of it !
"Si t'enlèves l'air, les oiseaux tombent..."
JC VanDamme

Répondre

Retourner vers « Echangez avec Peter Somlay »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité