Boutique de golf en ligne

Echangez avec Peter SomlayComment optimiser au maximum sa puissance ?

Modérateur : Modérateurs

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Comment optimiser au maximum sa puissance ?

Message par PeterPro » 31 mai 2014, 17:24

Je crois que le sujet de ce topic va susciter l'intérêt sur le forum. En effet, j'ai remarqué que la puissance y était un sujet très en vogue.... Quelque part, c'est normal, ça fait toujours plaisir "d'overdriver" les petits copains et parfois en match play notamment, ça peut "casser les pattes" de certains. Il serait donc intéressant de récolter les avis pour voir ce qui en ressort.... :lol:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 06:39

A mon avis, pour optimiser au maximum sa longueur, il faut mettre d'une part le "poids de son corps dans la balle" et d'autre part être en mesure de générer le maximum de vitesse au bon moment. Si on arrive à résoudre cette équation, on met toutes les chances de son coté pour optimiser sa longueur. Encore faut-il utiliser les bon ingrédients pour y parvenir.

Avatar du membre
tos555
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 106
Enregistré le : 01 sept. 2010, 13:12
Index : 11,7
Localisation : chambery
Âge : 41

Message par tos555 » 01 juin 2014, 09:49

je comprends pas trop le terme : il faut mettre d'une part le "poids de son corps dans la balle"

doit-on avoir l’impression de " tomber sur la balle" pour ça ?????
index 2014 => 20.8 => 19.2 => 17.2 => 17.3 => 15.8 => 13.4 => 13.5 => 12 => 11.4 => 11.5 => 11.6 => 11.7

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 10:00

tos555 a écrit :je comprends pas trop le terme : il faut mettre d'une part le "poids de son corps dans la balle"

doit-on avoir l’impression de " tomber sur la balle" pour ça ?????
Je pense qu'une citation de Tiger Woods est une bonne réponse:

"Lorsque je tape mes meilleurs drives, il arrive un moment dans le swing (juste avant l'impact) où je sens que tout s'est mis en place correctement et il ne me reste plus qu'à frapper. Malheureusement, ça ne se produit pas sur chaque swing mais, ça me donne la chair de poule rien qu'à y penser. A ce moment là, le plus minuscule élément de poids, de vitesse et d'émotion est appliqué dans la balle. Ce n'est ni de la science, ni une pensée consciente. C'est de la joie pure."

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 10:07

C'est en fait le principe de séparation qui est le fait d'ancrer le poids du corps sur le pied avant en engageant le bassin puis les épaules et avoir en dernier ressort, le bras arrière qui agit comme piston pour permettre d'avoir "le poids du corps dans la balle + la vitesse maximale au bon moment (à l'impact)".
En parallèle, c'était la clé de la force de frappe de Tyson à la boxe, probablement le plus gros "puncher" de l'histoire de la boxe.

http://www.youtube.com/watch?v=TwiOTWrz ... page#t=674

Gastel
Par Expert
Par Expert
Messages : 637
Enregistré le : 11 nov. 2013, 18:54
Index : 17,7

Message par Gastel » 01 juin 2014, 17:07

Je ne suis pas à la recherche de la puissance, mon câblage bourrin m'embête assez pour ça ! Je remarque que les meilleures distances sont lorsque je swing bien dans le plan en revenant de l'intérieur donc je me dis que la distance augmentera avec la justesse technique. Ensuite c'est surtout sur le physique qu'il y aurait des marges à gagner !

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 17:14

Gastel a écrit :Je ne suis pas à la recherche de la puissance, mon câblage bourrin m'embête assez pour ça ! Je remarque que les meilleures distances sont lorsque je swing bien dans le plan en revenant de l'intérieur donc je me dis que la distance augmentera avec la justesse technique. Ensuite c'est surtout sur le physique qu'il y aurait des marges à gagner !
C'est clair qu'un chemin qui revient de l'intérieur permet d'optimiser la distance. Ce qui est sûr aussi, c'est que quand on bascule bien le poids du corps sur la jambe avant par le bas, au bon moment et dans la bonne direction, c'est physiologiquement impossible de revenir par dessus. La reprise d'appuis par le bas favorise aussi l'effet de levier dans le swing (accentue l'armement des poignets sachant que plus de 50% de la vitesse totale est obtenue entre P6 et P7 lorsque tout s'est enchainé correctement).

Avatar du membre
manhattan
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4409
Enregistré le : 07 déc. 2009, 18:57
Index : 13,2
Âge : 59

Message par manhattan » 01 juin 2014, 17:23

Titleist TS2 9°5 Tenseï Blue AV 65R
Titleist 913 FD 15° S+ 82 S
Tileist 915F 18° Rogue Black 80 S
Titleist 913H 19°75 D+ 90S
Titleist 818 H1 23° Tenseï White 90S
4-PW Titleist 716 CB Recoil 110 F4
SM5 52-12-F
SM5 58-11-K
SC Futura X5 34"
Vice Pro Red

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 17:35

manhattan a écrit :
C'est Mark Crossfield, il est bien, en plus, il est du Devon comme moi. :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
manhattan
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4409
Enregistré le : 07 déc. 2009, 18:57
Index : 13,2
Âge : 59

Message par manhattan » 01 juin 2014, 17:39

Hello,

les américains sur GWRX trouvent qu'il a un accent complètement incompréhensible :shock: et ils cherchent de quel coin il est.
Certains ont reconnus l'accent du sud ouest.

Man
Titleist TS2 9°5 Tenseï Blue AV 65R
Titleist 913 FD 15° S+ 82 S
Tileist 915F 18° Rogue Black 80 S
Titleist 913H 19°75 D+ 90S
Titleist 818 H1 23° Tenseï White 90S
4-PW Titleist 716 CB Recoil 110 F4
SM5 52-12-F
SM5 58-11-K
SC Futura X5 34"
Vice Pro Red

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 17:42

Euhh... moi je le comprends, en fait il a le "Devon accent" typique. A Londres, cet accent est considéré comme un accent de le ferme. :lol:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 18:28

Man,

Pour le route, le "Devonshire accent" pur jus. :lol:

http://www.youtube.com/watch?v=5ONNB4F9 ... detailpage

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 01 juin 2014, 20:19

Pour en revenir à la puissance, je pense que:

-pour mettre du "poids dans la balle", il faut bien basculer le poids de son corps sur la jambe avant correctement à la descente.

-pour augmenter sa vitesse au bon moment, on peut travailler sur plusieurs éléments:
-augmenter son arc en largeur, profondeur et hauteur. Ca ne sert à rien en revanche d'étirer ses bras vers l'arrière sans tourner car ça ne donne aucune profondeur au BS et fait plutôt perdre de la vitesse.
-bien utiliser ses leviers (poignets + bras), gros pourvoyeurs de vitesse.
-le relâchement, pour cela, veiller à maintenir de bons appuis pour avoir une "plateforme" stable ce qui permet de relâcher le buste et augmenter la vitesse d'exécution.
-utiliser un matériel adapté.
-maintenir un bon gainage qui passe toujours par un maintient de bons appuis au sol.
-avoir une certaine "fermeté" à l'impact pour ne pas lâcher le club qui fait que la puissance s'évapore.
-veiller à avoir une bonne coordination musculaire qui est grandement liée au rythme qui se doit d'être léger en montant, ralentir au changement de direction et devenir rapide à partir du moment qui précède l'impact jusqu'au finish pour mettre la vitesse au bon moment.

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 02 juin 2014, 08:46

Hi,

Effectivement constaté chez moi :
PeterPro a écrit :Pour en revenir à la puissance, je pense que:

-pour mettre du "poids dans la balle", il faut bien basculer le poids de son corps sur la jambe avant correctement à la descente.

-pour augmenter sa vitesse au bon moment, on peut travailler sur plusieurs éléments:
-augmenter son arc en largeur, profondeur et hauteur (+1). Ca ne sert à rien en revanche d'étirer ses bras vers l'arrière sans tourner car ça ne donne aucune profondeur au BS (+1) et fait plutôt perdre de la vitesse.
-bien utiliser ses leviers (poignets (+1) + bras), gros pourvoyeurs de vitesse.
-le relâchement, pour cela, veiller à maintenir de bons appuis pour avoir une "plateforme" stable ce qui permet de relâcher le buste et augmenter la vitesse d'exécution.
-utiliser un matériel adapté.
-maintenir un bon gainage qui passe toujours par un maintient de bons appuis au sol.
-avoir une certaine "fermeté" à l'impact (+1) pour ne pas lâcher le club qui fait que la puissance s'évapore.
-veiller à avoir une bonne coordination musculaire qui est grandement liée au rythme qui se doit d'être léger en montant, ralentir au changement de direction et devenir rapide à partir du moment qui précède l'impact jusqu'au finish pour mettre la vitesse au bon moment. (+1)
Ce qui est amusant ou bizarre, c'est que je sais pratiquement à100%, dès le démarrage du BS, si j'aurai de la puissance et de la précision. Au take away, je sens très bien si mes mains se placent bien (précision) et si j'arme correctement les poignets, c'est à dire avec une légère anticipation (puissance). Pour le reste, le corps à l'air de se placer naturellement en fonction de ces deux paramètres.

8)

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

Avatar du membre
Corsaire
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5663
Enregistré le : 02 juil. 2012, 09:49
Index : 4,6
Localisation : Arcachon
Âge : 32

Message par Corsaire » 02 juin 2014, 10:49

Les gens qui jouent avec moi disent souvent ce mot là. Alors oui sans contrôle la puissance n'est rien :mrgreen:
Mais pour répondre à la question de Peter, faire 15 ans de hockey avec un gros shoot avant de se mettre au golf peut aider :lol: :lol: :lol:
Un swing aussi académique que celui de Bubba Watson mais de la puissance qui est assez au RDV ^^
Driver Ping G400, Alta 55 stiff
Bois 5 Epic, Aldila Tour green 75 stiff
4-GW Callaway Rogue Pro, Recoil 110F4
52° TM Milled Grind Bronze
58° TM Hi-Toe
Putter Odyssey Exo Stroke Lab Seven
https://www.instagram.com/frenchleftygolf/

Avatar du membre
pil42300
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1276
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:22
Index : 8
Âge : 52

Message par pil42300 » 02 juin 2014, 13:09

Centrer la balle dans le club et améliorer son smash factor...

En gros, ne pas essayer d'aller plus vite mais essayer d'aller...mieux...!!!

Swing better, not faster.


Après, si la balle est déja centrée avec un smash est à 1,49...voir les posts de Peter... :lol: :lol:
D : Ping Anser 12°, manche Alta 55 stiff
B 3 : Dans le coffre
Hy : Kasco 19°, regular
F3/6 : mizu Fli-Hi 2011 reg.
F7/PW :mizu JPX 2011 reg.
W : Cleveland Reg 588 fd 50-58°
P : Argolf Merlin

Why Golf ? Because Fore...!!!!

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 03 juin 2014, 05:14

pil42300 a écrit :Centrer la balle dans le club et améliorer son smash factor...

En gros, ne pas essayer d'aller plus vite mais essayer d'aller...mieux...!!!

Swing better, not faster.


Après, si la balle est déja centrée avec un smash est à 1,49...voir les posts de Peter... :lol: :lol:
Effectivement, le centrage, le principal élément qui va "bonifier" tous les aspects de la trajectoire, encore fallait-il le préciser, merci phil42300.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 03 juin 2014, 07:05

PeterPro a écrit :
manhattan a écrit :
C'est Mark Crossfield, il est bien, en plus, il est du Devon comme moi. :lol: :lol: :lol:

je l'aime bien, de bon conseils sur le matos et le reste en plus on le comprend très bien
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
ben-
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 7754
Enregistré le : 14 mai 2007, 18:41
Index : 8,7
Localisation : à gauche dans le rough
Âge : 31

Message par ben- » 03 juin 2014, 08:07

PeterPro a écrit :
pil42300 a écrit :Centrer la balle dans le club et améliorer son smash factor...

En gros, ne pas essayer d'aller plus vite mais essayer d'aller...mieux...!!!

Swing better, not faster.


Après, si la balle est déja centrée avec un smash est à 1,49...voir les posts de Peter... :lol: :lol:
Effectivement, le centrage, le principal élément qui va "bonifier" tous les aspects de la trajectoire, encore fallait-il le préciser, merci phil42300.

+1000
C'est primordial, si on met "tout ce qu'on a" et qu'on prend la balle pleine pointe, ça ne sert pas à grand chose....
Un gros drive est souvent suivi d'une grosse gratte...

Avatar du membre
soleil78
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 2477
Enregistré le : 18 mai 2011, 12:54
Index : 13,4
Âge : 41

Message par soleil78 » 03 juin 2014, 08:16

Hey pals, this is no irish brogue! On le comprend très bien Mark Crossfield. :D

Tout a fait juste ce qu'il dit sur la sur-rotation. :wink:

Pour optimiser la puissance acheter des bois Taylormade. :mrgreen: :lol: :arrow:
Créateur du collectif j'emmerde l'architecte.

randwic
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1691
Enregistré le : 01 avr. 2012, 19:32
Index : 18,4
Âge : 34

Message par randwic » 03 juin 2014, 18:21

Je ne parle pas trop l'anglais, mais si je résume par les images au BS le bas résiste à la rotation du haut du corps et au ds la hanche gauche est "lancer" vers le haut tout en s’effaçant à gauche?

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 03 juin 2014, 19:09

randwic a écrit :Je ne parle pas trop l'anglais, mais si je résume par les images au BS le bas résiste à la rotation du haut du corps et au ds la hanche gauche est "lancer" vers le haut tout en s’effaçant à gauche?
C'est effectivement plutôt bien résumé. Personnellement, dans ma démarche d'enseignement, je ne suis pas un grand "fan" des drills et pour ce drill en question, j'émets quelques réserves :arrow: à utiliser à mon sens avec parcimonie pour éviter les blessures....
Mais Mark dit qu'avec l'aide de Trackman, il note une évolution positive des chiffres au niveau du chemin de club quand il le prodigue aux élèves qui en ont besoin. Il soutient qu'en restreignant le pivot du bassin, ça aide à le faire glisser sur l'avant à la descente avec une poche gauche qui remonte dans la zone d'impact permettant ainsi de faire revenir le club sur un chemin plus intérieur pour les golfeurs qui font du par dessus. Comme je dis toujours, à expérimenter et à adopter pour soi si on en retire un bénéfice. Il faut faire attention cependant à ne pas se blesser car ce drill me semble tout de même un peu traumatisant pour le dos.

randwic
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1691
Enregistré le : 01 avr. 2012, 19:32
Index : 18,4
Âge : 34

Message par randwic » 03 juin 2014, 19:23

PeterPro a écrit :
Gastel a écrit :Je ne suis pas à la recherche de la puissance, mon câblage bourrin m'embête assez pour ça ! Je remarque que les meilleures distances sont lorsque je swing bien dans le plan en revenant de l'intérieur donc je me dis que la distance augmentera avec la justesse technique. Ensuite c'est surtout sur le physique qu'il y aurait des marges à gagner !
C'est clair qu'un chemin qui revient de l'intérieur permet d'optimiser la distance. Ce qui est sûr aussi, c'est que quand on bascule bien le poids du corps sur la jambe avant par le bas, au bon moment et dans la bonne direction, c'est physiologiquement impossible de revenir par dessus. La reprise d'appuis par le bas favorise aussi l'effet de levier dans le swing (accentue l'armement des poignets sachant que plus de 50% de la vitesse totale est obtenue entre P6 et P7 lorsque tout s'est enchainé correctement).
Comment bien basculer le poids sur la jambe avant au bon moment

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 03 juin 2014, 19:48

randwic a écrit :
Comment bien basculer le poids sur la jambe avant au bon moment
Au niveau de la dynamique, c'est la principale différence entre l'élite et le reste. Si on bascule bien le poids du corps sur la jambe avant à la descente, par le bas, au bon moment, qu'on est affûté physiquement, prêt mentalement, qu'on a un bon petit jeu et un putting solide, on peut aller jouer sur le Tour. :lol:

Mais bon, il y a quelques éléments qui peuvent aider un peu. :wink:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 04 juin 2014, 06:03

Pour optimiser sa puissance, il faut savoir d'emblée quel est le moment du swing où on génère le plus de vitesse. Dans tous les très "bons swings", c'est entre P6 (manche parallèle au sol à la descente) et P7 (l'impact) que la tête du club va prendre le maximum d'accélération, plus de 50% de la vitesse totale. Dans beaucoup de "moins bons swing", durant cette phase, la tête de club perd de la vitesse ce qui provoque une grosse déperdition de puissance.
Le principe technique qui influence le fait de garder les poignets armés pour une libération tardive est justement une bonne bascule du poids du corps sur la jambe avant par le bas, au bon moment. C'est la raison pour laquelle, les très bons joueurs sont en mesure d'aller très loin sans donner l'impression de forcer car ils réussissent très bien cette phase du swing. C'est pourquoi je mentionnais plus haut que la grosse différence entre l'élite et le reste au niveau de la dynamique est une bonne bascule du poids du corps à la descente.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 11 juin 2014, 09:50

PeterPro a écrit :Pour optimiser sa puissance, il faut savoir d'emblée quel est le moment du swing où on génère le plus de vitesse. Dans tous les très "bons swings", c'est entre P6 (manche parallèle au sol à la descente) et P7 (l'impact) que la tête du club va prendre le maximum d'accélération, plus de 50% de la vitesse totale. Dans beaucoup de "moins bons swing", durant cette phase, la tête de club perd de la vitesse ce qui provoque une grosse déperdition de puissance.
Le principe technique qui influence le fait de garder les poignets armés pour une libération tardive est justement une bonne bascule du poids du corps sur la jambe avant par le bas, au bon moment. C'est la raison pour laquelle, les très bons joueurs sont en mesure d'aller très loin sans donner l'impression de forcer car ils réussissent très bien cette phase du swing. C'est pourquoi je mentionnais plus haut que la grosse différence entre l'élite et le reste au niveau de la dynamique est une bonne bascule du poids du corps à la descente.

ça c'est très intéressant...merci
j'ai remarqué que j'avais changé de clubs mais que mes distances étaient à peu près les mêmes, même que je pense que j'ai du gagner légèrement.
J'ai vieilli et mon swing s'est raccourci (avant je faisais de l'overswing avec un talon gauche qui se levait au sommet du back swing)
il est à peu près normal en rotation maintenant sans lever ce talon...et je swing un peu plus cool (même si je n'ai jamais eu trop la sensation de forcer autrefois)
En vérifiant au driver, sans balle, je me suis aperçu que le bruit de sifflement du shaft au downswing se faisait lorsque le club se trouvait entre mon genou droit ou la hanche et le sol devant moi...donc moins haut (moins avant) qu'avant...et ce, lorsque je suis à peu près "en swing" et surtout au rythme que j'aime.
Je mets cela sur le compte de l'attention à mes nouveaux clubs mais aussi de davantage de naturel en rythme et d'attention à la posture ..je ne sais pas si c'est vrai...
Là par exemple j'avais tapé un fer 9 contre le vent à 115 m (green) soit la même chose, et gagner en précision...je ne dis pas que c'est régulier loin s'en faut, je ne joue pas assez souvent...mais si je suis bien c'est en gros toujours dans les mêmes ordres d'idées...
le pb est que sur les bois de parcours et l'hybride (je ne jouais pas d'hybride) c'est assez net et là dans l'ensemble je crois avoir gagné de la distance en moyenne, mais parfois trop sur quelques coups super bien tapés... sinon faut pas s'inquiéter je continue à rater lamentablement :mrgreen:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 09:55

Une des clés pour aller loin est la libération au bon moment à la descente du dernier bras formé par le club, les mains et les bras....

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 11 juin 2014, 10:04

PeterPro a écrit :Une des clés pour aller loin est la libération au bon moment à la descente du dernier bras formé par le club, les mains et les bras....
ok

Bon, disons que je ne fais pas trop attention à mes mains au downswing, mais plutôt à mon coude et mon bras droit (suis droitier) que j'essaie de sentir près de mon corps, à le frôler au downswing tout en gardant la tête derrière la balle (disons plutôt le regard)
si je ne fais pas ça je fais de l'exter inter à tous les coups !
mais aussi j'ai la sensation dans ce cas que mes mains se libèrent naturellement, c'est juste du ressenti
est-ce que je me trompe ?

au driver, the big babate :mrgreen: , il est vrai que parfois je suis plus prudent et je crois retenir un peu plus mes mains...peur du slice ou du hook
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 10:16

eglishadow a écrit : ok

Bon, disons que je ne fais pas trop attention à mes mains au downswing, mais plutôt à mon coude et mon bras droit (suis droitier) que j'essaie de sentir près de mon corps, à le frôler au downswing tout en gardant la tête derrière la balle (disons plutôt le regard)
si je ne fais pas ça je fais de l'exter inter à tous les coups !
mais aussi j'ai la sensation dans ce cas que mes mains se libèrent naturellement, c'est juste du ressenti
est-ce que je me trompe ?

au driver, the big babate :mrgreen: , il est vrai que parfois je suis plus prudent et je crois retenir un peu plus mes mains...peur du slice ou du hook
Cette "clé sensitive" me semble tout à fait cohérente. En fait, le principe technique qui permet de garder les poignets armés au début du DS pour optimiser au maximum sa longueur est la mobilité qu'on a dans le bas du coté avant au début du DS et la pression qu'exercent les trois derniers doigts de la main avant. Quand on réussit bien cette reprise d'appuis, on se retrouve dans cette position "ad-hoc" où on a l'impression d'avoir tout le temps pour ramener la face du club sur l'arrière de la balle. C'est comme si le club se retrouvait "coincé sur le rail" et il n'y a plus qu'à "délivrer" en lâchant tout au bon moment....

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 11 juin 2014, 11:00

merci Peter

je vois déjà mieux pourquoi alors que je fais attention essentiellement 'à mon coude droit (ma posture avant).
Bien entendu j'essaie de garder le poids à l'intérieur de pieds en phase "immobile" et "pousse" avec le bas de corps en rotation au démarrage du DS... mais je n'avais pas fait attention à ta remarque sur les doigts de la main avant (la gauche , c'est ça ?)
je serai plus attentif dorénavant
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

petrus
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 202
Enregistré le : 11 mai 2006, 14:44
Localisation : a cote de bordeaux

Message par petrus » 11 juin 2014, 14:48

PeterPro a écrit :
eglishadow a écrit : ok

Bon, disons que je ne fais pas trop attention à mes mains au downswing, mais plutôt à mon coude et mon bras droit (suis droitier) que j'essaie de sentir près de mon corps, à le frôler au downswing tout en gardant la tête derrière la balle (disons plutôt le regard)
si je ne fais pas ça je fais de l'exter inter à tous les coups !
mais aussi j'ai la sensation dans ce cas que mes mains se libèrent naturellement, c'est juste du ressenti
est-ce que je me trompe ?

au driver, the big babate :mrgreen: , il est vrai que parfois je suis plus prudent et je crois retenir un peu plus mes mains...peur du slice ou du hook
Cette "clé sensitive" me semble tout à fait cohérente. En fait, le principe technique qui permet de garder les poignets armés au début du DS pour optimiser au maximum sa longueur est la mobilité qu'on a dans le bas du coté avant au début du DS et la pression qu'exercent les trois derniers doigts de la main avant. Quand on réussit bien cette reprise d'appuis, on se retrouve dans cette position "ad-hoc" où on a l'impression d'avoir tout le temps pour ramener la face du club sur l'arrière de la balle. C'est comme si le club se retrouvait "coincé sur le rail" et il n'y a plus qu'à "délivrer" en lâchant tout au bon moment....
merci PeterPro pour cette parfaite explication :D

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 19:47

eglishadow a écrit : mais je n'avais pas fait attention à ta remarque sur les doigts de la main avant (la gauche , c'est ça ?)
je serai plus attentif dorénavant
Effectivement c'est la main gauche. La longueur du coup dépendra principalement de la réussite du début de la descente:
-les poignets restent armés :arrow: balle longue
-les poignets se désarment trop tôt :arrow: balle courte.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 20:04

petrus a écrit :
merci PeterPro pour cette parfaite explication :D
Thanks Buddy. :wink:

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 11 juin 2014, 20:13

PeterPro a écrit :
eglishadow a écrit : mais je n'avais pas fait attention à ta remarque sur les doigts de la main avant (la gauche , c'est ça ?)
je serai plus attentif dorénavant
Effectivement c'est la main gauche. La longueur du coup dépendra principalement de la réussite du début de la descente:
-les poignets restent armés :arrow: balle longue
-les poignets se désarment trop tôt :arrow: balle courte.

ok merci pour la précision, c'est bien ce que j'imaginais
je ferai attention à ces doigts gauches... :wink:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 20:17

Sinon, il y a un autre aspect qui à mon sens est très important pour optimiser au maximum sa puissance, c'est de ne pas monter trop lentement. En effet, je pense que monter délibérément lentement est une grosse erreur car, on ne peut plus "temporiser" la fin du BS et le début du DS. Je vois très souvent des golfeurs en progression à qui, on a sans doute dit "monte lentement", qui font un effort immense pour monter le plus doucement possible et qui une fois arrivés au sommet se précipitent à la descente en donnant une grosse secousse.... avec tous les mauvais coups qui vont avec.
En fait, si on monte léger en se laissant entrainer par l'inertie du club, on peut ralentir la fin du BS et le début du DS ce qui permet d'amorcer la descente par une mobilité dans le bas du coté avant et avoir ainsi, un club qui va pouvoir accélérer progressivement et atteindre sa vitesse maximale à l'impact :!:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 11 juin 2014, 20:20

eglishadow a écrit :

ok merci pour la précision, c'est bien ce que j'imaginais
je ferai attention à ces doigts gauches... :wink:
En fait, au niveau de la pression du grip, ceux sont essentiellement les trois derniers doigts de la main gauche et l'annulaire et le majeur de la main droite qui tiennent le club. On exerce aussi une légère pression verticale avec la ligne de vie de la main droite pour recouvrir le pouce gauche.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 12 juin 2014, 06:52

PeterPro a écrit :
eglishadow a écrit :

ok merci pour la précision, c'est bien ce que j'imaginais
je ferai attention à ces doigts gauches... :wink:
En fait, au niveau de la pression du grip, ceux sont essentiellement les trois derniers doigts de la main gauche et l'annulaire et le majeur de la main droite qui tiennent le club. On exerce aussi une légère pression verticale avec la ligne de vie de la main droite pour recouvrir le pouce gauche.
oui merci Peter , compris ! :)
je le fais pas trop mal je crois même si parfois je sens que j'ai serré un peu trop sous la pression, dans un fort vent etc... ou le manque d'attention (dans ce cas la main droite est aussi trop "pressée" et je m'en rends compte trop tard, et c'est très contre productif surtout dans le vent.
Si je suis ce que tu préconises ça part pas trop mal :wink:
Si je serre trop je le sens aux tendons des poignets, mais souvent c'est trop tard et ça raidit le tout, corps etc,... ça nuit au rythme et à la fluidité...du moins je le ressens comme ça même si ce n'est pas sur en réalité (je ne sais pas) et je dois faire un effort psychologique pour me "recadrer" en grip plus cool.
Autour des green dans le chipping ça va mieux souvent, et me remet presque en place, si je sens la tête de club, c'est bon signe...un peu comme au putter (au fait, il est génial le Musty :wink: :D !)
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 05:30

Un armement progressif des poignets dans la continuité du mouvement permet d'accentuer l'effet de levier donc, d'optimiser la vitesse de la tête de club à l'impact. Quand on arme ses poignets sous l'effet de l'inertie, grâce au poids de la tête de club, au déplacement des bras et au pivot, on produit une action de fléau un peu comme un manieur de fouet (ou lorsqu'on utilise un marteau) ce qui génère un réarmement des poignets à la descente au changement de direction, et une libération en fouettant la tête du club dans la balle.
A titre d'exemple, c'est un mouvement que Jacquelin manie très bien ce qui lui permet de développer beaucoup de vitesse en tête de club avec très peu d'effort:

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... FClXGrs1KYhttp://www.youtube.com/watch?feature=pl ... qa1aT3JrME

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 06:51

A noter:

Environ 90% de la vitesse totale provient de 4 sources principales:

-la torsion (l'écart de rotation entre le bassin et les épaules). Il ne faut pas cependant chercher à restreindre la rotation du bassin sous peine de rigidifier l'ensemble du BS. Il faut le pivoter en maintenant de bons appuis du coup, il ne pivotera pas plus de 45°. Cette torsion va permettre de gainer les muscles du bas ventre, énorme source de puissance car, elle permet "d'exploser" dans la balle à l'impact

-L'élévation verticale. A titre d'exemple, les swings sur deux plans produisent potentiellement plus de vitesse que les swings sur un plan. Il faut cependant trouver le juste milieu car, si on dépasse une certaine limite, on perd de la vitesse....

-l'extension du bras arrière qui doit être retardée au maximum ce qui permet d'accélérer la tête de club au maximum en pré-impact jusqu' à l'impact

-l'action du poignet qui travaille dans un mouvement de fléau un peu comme un manieur de fouet ou lorsqu'on utilise un marteau pour optimiser le fouetté à l'impact

La vitesse, le principal contributeur dans "l'équation de la puissance"....

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 28 juin 2014, 09:31

PeterPro a écrit :Un armement progressif des poignets dans la continuité du mouvement permet d'accentuer l'effet de levier donc, d'optimiser la vitesse de la tête de club à l'impact. Quand on arme ses poignets sous l'effet de l'inertie, grâce au poids de la tête de club, au déplacement des bras et au pivot, on produit une action de fléau un peu comme un manieur de fouet (ou lorsqu'on utilise un marteau) ce qui génère un réarmement des poignets à la descente au changement de direction, et une libération en fouettant la tête du club dans la balle.
A titre d'exemple, c'est un mouvement que Jacquelin manie très bien ce qui lui permet de développer beaucoup de vitesse en tête de club avec très peu d'effort:

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... feature=pl ... qa1aT3JrME
Ha, le swing de Raphael Jacquelein. Un modèle du genre :)
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 28 juin 2014, 11:02

PeterPro a écrit :-l'extension du bras arrière qui doit être retardée au maximum ce qui permet d'accélérer la tête de club au maximum en pré-impact jusqu' à l'impact
Tiens ? Je suis étonné de cela. J'ai plutôt tendance à essayer de récupérer l'extension du bras arrière le plus rapidement possible pour trois raisons :

- La première est qu'un bras en extension génère un arc de cercle plus grand de la tête de club et donc plus de vitesse.
- La deuxième est que le LAG me semble amplifié.
- La troisième est que plus vite l'extension du bras est récupérée, plus il est facile de lancer le club dans la bonne direction (vers la cible).

Mais bon, comme on le sait, il y a la forme académique, et puis il y a sa propre "signature".

Peter, tu n'es pas de passage en Belgique prochainement ?

8)

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 28 juin 2014, 11:17

legone a écrit :Ha, le swing de Raphael Jacquelein. Un modèle du genre :)
Absolument magnifique effectivement :-) !

En plus, je constate qu'il ne va pas chercher le dernier carat en termes de sommet du BS : la rotation des épaules et la montée du bras arrière, tout en étant complètes, ne sont pas excessives et cela n'enlève rien à la puissance dégagée par son swing. Un modèle particulièrement intéressant pour nous... les vieux :-) !

8)

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 11:41

Groupir a écrit : Tiens ? Je suis étonné de cela. J'ai plutôt tendance à essayer de récupérer l'extension du bras arrière le plus rapidement possible pour trois raisons :

- La première est qu'un bras en extension génère un arc de cercle plus grand de la tête de club et donc plus de vitesse.
- La deuxième est que le LAG me semble amplifié.
- La troisième est que plus vite l'extension du bras est récupérée, plus il est facile de lancer le club dans la bonne direction (vers la cible).

Mais bon, comme on le sait, il y a la forme académique, et puis il y a sa propre "signature".

Peter, tu n'es pas de passage en Belgique prochainement ?

8)

Groupir
En fait, si le bras arrière part trop vite en extension à la descente, ça peut engendrer un désarmement des poignets trop précoce et une déperdition de vitesse dans la zone d'impact car le club atteint sa vitesse maximum avant l'impact.

Sinon, payer une visite aux amis belges un de ces quatre, avec plaisir surtout que j'adore l'humour belge un peu "déjanté" où ils se moquent d'eux-mêmes qui se marie bien avec l'humour british un peu "décalé". :lol:

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 11:50

Groupir a écrit :
Mais bon, comme on le sait, il y a la forme académique, et puis il y a sa propre "signature".
Avoir sa propre signature, la marque des grands :!: :lol: :wink:

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 28 juin 2014, 11:54

PeterPro a écrit :Avoir sa propre signature, la marque des grands :!: :lol: :wink:
1m78

:mrgreen:

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 11:57

Groupir a écrit :
PeterPro a écrit :Avoir sa propre signature, la marque des grands :!: :lol: :wink:
1m78

:mrgreen:

Groupir
1m86, t'es donc un peu moins grand. :lol:

Avatar du membre
pil42300
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1276
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:22
Index : 8
Âge : 52

Message par pil42300 » 28 juin 2014, 16:52

Un truc trés bête dont je viens de me rendre compte pour la première fois dans ces proportions.

Actuellement, je cumule 2 boulot et 35h par semaine...de 2 jours...
Je suis un peu fatigué :wink: mais j'arrive à prendre 2 h par semaine pour faire 9 trous.

Lundi soir, 7eme trou : swing parfait, rythme, vitesse, balle centrée, léger draw...bref, je la catapulte ! :D
Résultat 200-210 m à tout casser.... :cry: :cry: :cry: :cry:

Donc déjà pour optimiser sa puissance : dormez bien et arrivez frais et dispos au golf !!!



Quand à Jacquelin, c'est beau mais c'est mou...137ème européen en distance Drive...
Pas vraiment le meilleur exemple pour optimiser sa puissance... :mrgreen:
D : Ping Anser 12°, manche Alta 55 stiff
B 3 : Dans le coffre
Hy : Kasco 19°, regular
F3/6 : mizu Fli-Hi 2011 reg.
F7/PW :mizu JPX 2011 reg.
W : Cleveland Reg 588 fd 50-58°
P : Argolf Merlin

Why Golf ? Because Fore...!!!!

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4639
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 28 juin 2014, 18:35

pil42300 a écrit : Quand à Jacquelin, c'est beau mais c'est mou...137ème européen en distance Drive...
Pas vraiment le meilleur exemple pour optimiser sa puissance... :mrgreen:
Je ne pense pas qu'il se préoccupe trop des stats. Je sais en revanche que quand il en a besoin, il peut facilement claquer un drive à 290yds sans se déchirer. Les plus longs sont autour de 300yds. :wink:

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11737
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 28 juin 2014, 18:39

PeterPro a écrit :
pil42300 a écrit : Quand à Jacquelin, c'est beau mais c'est mou...137ème européen en distance Drive...
Pas vraiment le meilleur exemple pour optimiser sa puissance... :mrgreen:
Je ne pense pas qu'il se préoccupe trop des stats. Je sais en revanche que quand il en a besoin, il peut facilement claquer un drive à 290yds sans se déchirer. Les plus longs sont autour de 300yds. :wink:
ça devrait suffire non ?
le John Daly qui patatait à donf, il en a moins que Faldo ou d'autres
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
soleil78
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 2477
Enregistré le : 18 mai 2011, 12:54
Index : 13,4
Âge : 41

Message par soleil78 » 29 juin 2014, 07:24

Juste un truc qui me chiffonne un peu au golf. La puissance est une combinaison de force et de vitesse, hors au golf seule la vitesse compte d'après les outils dont nous disposons à l'heure actuelle (je parle bien sûr à smash factor équivalent).
Pour tous ceux qui ont pratiqué des sports de balles au poste de gardien, vous aurez pu constater qu'il y a des frappes qui génèrent des balles lourdes ou rapides... sans parler des petites frappes. :lol: Cela était peut-être du au sens de rotation de la balle?

Bref, y aurait-il une composante physique méconnue dans le golf? Est-ce qu'un joueur développant plus de force et jouant un shaft plus lourd obtiendra un résultat autre (trajectoire plus pénétrante, apex différent) qu'un autre jouant un shaft plus léger mais ayant la même vitesse de swing? Peut-on vraiment parler de puissance au golf? :mrgreen: Ca va fumer dans les chaumières. :lol:
Créateur du collectif j'emmerde l'architecte.

Répondre

Retourner vers « Echangez avec Peter Somlay »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité