PUTTINGLe dosage

Des ennuis avec votre putting?

Modérateurs : ALP, Modérateurs

tigerlily
Messages : 41
Enregistré le : 03 juil. 2014, 10:41
Index : 26,6

Le dosage

Message par tigerlily » 15 juil. 2014, 21:48

Le putting plombe mes cartes, au point que des putts pour birdie se terminent parfois en bogey ou double bogey... L'alignement et la lecture des pentes, ça va à peu près (je crois), mais, j'ai un mal fou à trouver le bon dosage. Je suis soit trop court, soit trop long ! Et de fait, le second putt est rarement un putt facile.

Est-ce qu'il y a des astuces à connaître ou des exercices à faire pour progresser dans ce secteur ? Et au bout de combien d'heures d'entrainement, puis-je espérer avoir des résultats probants ? Pour l'instant, je n'ai pas l'impression que mon entrainement paye.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 16 juil. 2014, 07:25

Au niveau des principes techniques, on dose toujours un coup par rapport à l'amplitude de la prise d'élan, jamais lors de la traversée. D'un point de vue mécanique, une des caractéristiques que l'on retrouve dans tous les bons coups, c'est une tête de club en pleine accélération au moment de contacter la balle. Dans beaucoup de mauvais coups, au moment de l'impact, la tête de club est déjà entrain de décélérer....

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 16 juil. 2014, 07:55

Pour le dosage, une première chose à faire avant de s'entrainer :
- faire quelques putts courts sans cible et sans regarder où va la balle mais en essayant de putter avec la même intensité (par exemple 4 putts à 1m, 4 putts à 2m puis 4 m)
- regarder ensuite la dispersion en longueur pour chaque série de putts
- si les balles sont très dispersées, il faut alors revoir la technique ou bien un problème neuro musculaire
- si les balles sont groupées (30 cm pour 1m et < 80 cm à 4m à titre d'exemples) alors il reste à s'entrainer à différentes longueur(voire toutes les suggestions sur le forum; cela ne manque pas)

Pour ce qui est de la durée, il faudrait compter environ 1/3 du practice effectué et en terme d'heures beaucoup d'heures pour être régulier. :mrgreen:

Un exercice challengeant est le suivant:
- mettre un tee à 1m un autre à 10m
- putter de façon à ce que la balle dépasse le moins possible le premier tee
- pour les autres putts dépasser le moins possible la position de la balle précédente
- compter le nombre de putts pour arriver au second tee (si une balle ne dépasse pas la précédente marque, le décompte de coups s'arrête)
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

Avatar du membre
JCS
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 10474
Enregistré le : 14 déc. 2009, 14:42
Index : 19,3
Localisation : 92
Âge : 54

Message par JCS » 16 juil. 2014, 09:20

Une seule solution : http://www.lj-golf-academie.com/
une mauvaise journée au golf est toujours mieux qu'une bonne journée au bureau :-)

matériel
Driver : Ping G15 10.5° regular
bois : 3, 5 & 7 Ping G15 regular
fers 4 au PW Srixon i701 Fujikura 270i
AW 51° / SW 56° Alpha ProSpec Fujikura Fit-on Max
putter : DLR Machine Putter M20 Converter

Avatar du membre
Tux
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1390
Enregistré le : 07 oct. 2013, 10:04
Index : Non classé

Message par Tux » 16 juil. 2014, 09:29

J'avais vu deux exercices pour travailler le dosage :
- Mettre en ligne droite une série de balles espacées d'1m. Le corps s'habitue à doser à différentes distances
- Putter les yeux fermés pour travailler les sensations

Putter les yeux fermés m'a personnellement beaucoup aider. J'ai fait un parcours complet en puttant uniquement les yeux fermés. Et ça a provoqué un petit déclic. J'ai rayé les 3 putts de mes cartes en tout cas. Ou alors, si j'ai un 3ème putt, la balle est à 5 ou 10 cm du trou.

Avatar du membre
Lovecat
Modérateur
Modérateur
Messages : 2150
Enregistré le : 25 oct. 2011, 09:44
Index : 18,4

Message par Lovecat » 16 juil. 2014, 09:34

JCS a écrit :Une seule solution : http://www.lj-golf-academie.com/
Ha bin maintenant si les modos font de la pub ... :mrgreen:
Je ne travaille jamais. Je ne me repose pas non plus. C'est juste la vie qui passe.

La difficulté est grande de rendre savant celui qui ne fait rien ; parce que son ignorance lui fait croire qu'il en fait plus que celui qui entreprend de l'instruire.

Avatar du membre
JCS
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 10474
Enregistré le : 14 déc. 2009, 14:42
Index : 19,3
Localisation : 92
Âge : 54

Message par JCS » 16 juil. 2014, 09:36

Appelles cela comme tu veux mais je n'ai aucun intérêt dans la chose.

Mais contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le putting ne s'improvise pas !

Autant s'adresser aux bonnes personnes.
une mauvaise journée au golf est toujours mieux qu'une bonne journée au bureau :-)

matériel
Driver : Ping G15 10.5° regular
bois : 3, 5 & 7 Ping G15 regular
fers 4 au PW Srixon i701 Fujikura 270i
AW 51° / SW 56° Alpha ProSpec Fujikura Fit-on Max
putter : DLR Machine Putter M20 Converter

MBEX27

Message par MBEX27 » 16 juil. 2014, 18:00

sur le plan des principes, je me contenterai de relayer les quelques conseils glanés ici et là et qui m'ont aidé à progresser dans ce secteur.
1) passer plus de temps au putting green. c'est bête mais j'en connais beaucoup qui s'excitent sur un nième seau de balles au driver, pour pas grand-chose
2) quand on y est, choisir ses priorités : le dosage est absolument essentiel car s'il est bon, même avec une erreur d'alignement, le putt suivant sera "donné". quand je suis au putting green, je travaille à 80% sur le dosage
3) pour améliorer le dosage : travailler les putts longs voire très longs. d'abord parce que pour les hauts index comme moi, la probabilité d'avoir un premier putt à 2m du drapeau est très faible. je serai bien plus souvent à 4,5, 8m. Donc je fais mes séances en variant des cibles longues dans cet intervalle.
4) quand le putting green est désert (assez souvent :lol: ), je place un stick derrière le trou, à environ 20 cm. mon objectif est d'essayer de ne pas dépasser cette longueur (je me concentre peu sur la ligne, ça viendra plus tard)

en faisant ça depuis quelques mois, j'ai du gratter 4-5 coups sur un parcours, les 3 putts sont moins fréquents (mais j'en lâche encore, faut pas rêver :oops: ). surtout, en compétition, ça donne de la confiance sur les longs putts : c'est une situation déjà travaillées, donc je crispe moins.

Avatar du membre
frichtre
Par Expert
Par Expert
Messages : 416
Enregistré le : 04 mai 2010, 20:41
Index : 13,9
Localisation : Paris
Âge : 36

Message par frichtre » 16 juil. 2014, 18:02

J'espère que ce thread va se remplir un peu car il m'intéresse beaucoup ! J'ai des problèmes similaires.

En particulier, je suis terriblement "petit bras". Ce n'était pas toujours le cas, mais mes putts sont quasiment tous trop courts ! Je retiens mes coups, je ne veux pas dépasser comme une furie le trou...

Or, il y a des putts sur lesquels il faut attaquer, et d'autres sur lesquels il faut doser.

Depuis quelques temps, je connais parfaitement ça : putter pour le birdie ou le par (en grosse majorité) et finir double bogey.

En y réfléchissant, je crois qu'il faut développer SA propre technique de putting, surtout pour les putts moyens/courts. Sur les longs putts, c'est différent et il y a moins d'options.

Dans tous les cas, réussir un putt, c'est réussir à bien doser son coup. Quand j'entends "doser son coup", c'est mettre sa balle à une position telle que le putt nous sera systématiquement donné. C'est le fameux "3 feet circle" (90cm). De mon côté, je visualise un trou de cette taille et, avec la bonne trajectoire, je me mets dedans.

Comme le dit PeterPro, dans le dosage, la seule chose qui changera sera l'amplitude de la prise d'élan. Il convient de n'avoir qu'une seule variable dans sa technique de putt.

Il y a un exercice que j'aime bien. Il s'agit du suivant :

- Tu places un club à 10m.
- Tu places à tee à 3 m.
- Tu as une 10aine de balles.
- Tu putt ta première balle pour atteindre le tee à 3m.
- Tu putt ta deuxième balle pour qu'elle se place entre la première balle et le club placé comme repère à 10m.
- Puis tu putt ta troisième balle pour qu'elle se place entre la deuxième balle et le club placé comme repère à 10m.
- Et ainsi de suite.

Chaque putt suivant est plus difficile car l'espace se réduit et la longueur s'allonge. Il faut toujours être entre la dernière balle et le club. Le but du jeu sera d'améliorer son score en puttant dans cet exercice un maximum de balles.
"Au prix où sont les allumettes, il devient intéressant que l'on ne fume pas"

Nostressleia
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3886
Enregistré le : 17 mai 2012, 19:36
Index : 31,9
Pays : Belgique
Localisation : Auderghem
Âge : 49

Message par Nostressleia » 16 juil. 2014, 18:12

Pour moi le dosage c'est une mecanique que tu repetes encore et encore..cela veut dire s'exercer encore et encore sur le practice..a des distances differentes...le cerveau va imprimer le rythme par distance et le reproduire sur les greens quand tu es sur le parcours.

Enfin c'est ce qui arrive dans mon cas :wink:
La Ryder Cup France / Belgique, c'est ici : https://www.facebook.com/rdfrancebelgique

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 16 juil. 2014, 18:16

si ça peut aider :
1EHshPWZ_KU
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

tigerlily
Messages : 41
Enregistré le : 03 juil. 2014, 10:41
Index : 26,6

Message par tigerlily » 16 juil. 2014, 19:38

PeterPro a écrit :Dans beaucoup de mauvais coups, au moment de l'impact, la tête de club est déjà entrain de décélérer....
Je crois me reconnaître là-dedans.

Merci à tous pour vos conseils, liens ou idées d'exercices à réaliser.

tigerlily
Messages : 41
Enregistré le : 03 juil. 2014, 10:41
Index : 26,6

Message par tigerlily » 16 juil. 2014, 19:42

frichtre a écrit :J'espère que ce thread va se remplir un peu car il m'intéresse beaucoup ! J'ai des problèmes similaires.

En particulier, je suis terriblement "petit bras". Ce n'était pas toujours le cas, mais mes putts sont quasiment tous trop courts ! Je retiens mes coups, je ne veux pas dépasser comme une furie le trou...
En fait, mon but n'est pas de rentrer la balle avec un seul putt, mais de me rapprocher suffisamment du trou pour ne pas rater le second putt, ce qui accentue le risque d'être trop court. Je sais que les bons joueurs dépassent toujours le trou, mais je n'en suis pas là.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 16 juil. 2014, 21:54

tigerlily a écrit :
frichtre a écrit :J'espère que ce thread va se remplir un peu car il m'intéresse beaucoup ! J'ai des problèmes similaires.

En particulier, je suis terriblement "petit bras". Ce n'était pas toujours le cas, mais mes putts sont quasiment tous trop courts ! Je retiens mes coups, je ne veux pas dépasser comme une furie le trou...
En fait, mon but n'est pas de rentrer la balle avec un seul putt, mais de me rapprocher suffisamment du trou pour ne pas rater le second putt, ce qui accentue le risque d'être trop court. Je sais que les bons joueurs dépassent toujours le trou, mais je n'en suis pas là.
les bons joueurs ne dépassent pas toujours le trou (bien que ce soit préférable) sur les putts longs ou très longs mais ils privilégient la longueur sans mépriser la ligne
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 20 juil. 2014, 10:00

Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Pour doser au putting, notre cerveau a besoin de percevoir comment ça roule, combien pèse le club, comment la gravité agit sur le balancier. Les éléments techniques du mouvement de putting viennent souvent polluer notre système perceptif et perturbe notre capacité à ressentir l'effet de la gravité sur le déplacement du balancier, la gestion de l'amplitude et le tempo.
Souvent nous finissons par doser plus ou moins par l'expérience, mais pour BIEN DOSER quelle que soit la surface, rapide ou lente, en montée ou en descente, nous avons besoin de savoir comment établir une relation entre perception du poids du club, perception de l'amplitude, perception du tempo qui respecte l'accélération naturelle liée à la gravité.

PeterPro
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4627
Enregistré le : 01 févr. 2011, 15:38
Index : Professionnel

Message par PeterPro » 20 juil. 2014, 10:02

laurentpro a écrit :Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Pour doser au putting, notre cerveau a besoin de percevoir comment ça roule, combien pèse le club, comment la gravité agit sur le balancier. Les éléments techniques du mouvement de putting viennent souvent polluer notre système perceptif et perturbe notre capacité à ressentir l'effet de la gravité sur le déplacement du balancier, la gestion de l'amplitude et le tempo.
Souvent nous finissons par doser plus ou moins par l'expérience, mais pour BIEN DOSER quelle que soit la surface, rapide ou lente, en montée ou en descente, nous avons besoin de savoir comment établir une relation entre perception du poids du club, perception de l'amplitude, perception du tempo qui respecte l'accélération naturelle liée à la gravité.
+1

Avatar du membre
FreLy
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1018
Enregistré le : 10 juil. 2011, 18:15
Index : 16,4
Pays : Belgique
Âge : 51

Message par FreLy » 20 juil. 2014, 10:21

Nostressleia a écrit :Pour moi le dosage c'est une mecanique que tu repetes encore et encore..cela veut dire s'exercer encore et encore sur le practice..a des distances differentes...le cerveau va imprimer le rythme par distance et le reproduire sur les greens quand tu es sur le parcours.

Enfin c'est ce qui arrive dans mon cas :wink:
C'est bien mon avis également. Hormis quelques fondements techniques, le putting est surtout une question de practice et ce compartiment du jeu est bien trop délaissé (déjà dit à de très nombreuses reprises sur ce forum).
Imagine there's no countries
It isn't hard to do
Nothing to kill or die for
And no religion too
Imagine all the people
Living life in peace...

Avatar du membre
pil42300
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1268
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:22
Index : 8
Âge : 51

Message par pil42300 » 21 juil. 2014, 09:56

Un point très important est d'acquérir un bon feeling pour pouvoir bien doser.

Quelques exercices sur le putting green :
- putter les yeux fermés.
- putter en direction de la bordure et non d'un trou (essayer de rapprocher les balles le plus possible de la bordure du green sans se soucier de la direction).
- putter d'une main, puis de l'autre.
- putter en direction d'un point et essayer de deviner où est la balle (sans relever la tête bien sûr... 8) ) : court long droite gauche...
- exercice d'amplitude de backswing en plantant des tees à l'arrière du club et en gardant la même vitesse de club.

etc etc...
D : Ping Anser 12°, manche Alta 55 stiff
B 3 : Dans le coffre
Hy : Kasco 19°, regular
F3/6 : mizu Fli-Hi 2011 reg.
F7/PW :mizu JPX 2011 reg.
W : Cleveland Reg 588 fd 50-58°
P : Argolf Merlin

Why Golf ? Because Fore...!!!!

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 22 juil. 2014, 07:38

laurentpro a écrit :Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Doser OUI, bien doser, cela se discute.

Par exemple prendre un ballon de basket et le mettre dans le panier. Même après quelques essais pour ressentir le poids du ballon et comprendre la balistique rare sont les personnes qui enquille les paniers.

Idem quand on putte sans trou mais en essayant d'avoir la même longueur toute autre chose égale par ailleurs, il peut y avoir des différences notables.

Bien doser c'est naturel pour certains mais pour beaucoup ce n'est pas naturel.

Je pense que "bien doser", cela s'apprend.
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 22 juil. 2014, 07:55

legone a écrit :
laurentpro a écrit :Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Doser OUI, bien doser, cela se discute.

Par exemple prendre un ballon de basket et le mettre dans le panier. Même après quelques essais pour ressentir le poids du ballon et comprendre la balistique rare sont les personnes qui enquille les paniers.

Idem quand on putte sans trou mais en essayant d'avoir la même longueur toute autre chose égale par ailleurs, il peut y avoir des différences notables.

Bien doser c'est naturel pour certains mais pour beaucoup ce n'est pas naturel.

Je pense que "bien doser", cela s'apprend.
c'est pourquoi il faut s'entraîner intelligemment pour engranger les sensations et la mémoire sensitive afin que cela devienne bien plus naturel...
Nous dosons forcément de mémoire sans nous en rendre compte pour bien des gestes de la vie : prendre un oeuf, lancer un papier dans une corbeille, écrire, taper au clavier...nous brosser les dents, freiner en voiture etc...
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
TigerBlues
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 985
Enregistré le : 29 juil. 2014, 19:04
Index : 23,4
Pays : Luxembourg
Âge : 36

Message par TigerBlues » 06 août 2014, 13:47

oui le dosage est super important et aussi très compliqué ... en plus de tout ce qui a déjà été dit il ne faut pas oublier que :
- doser à plat ok, mais quand il y a une pente (montée / descente) cela se complique d'autant plus.
- certain change de parcours chaque week-end avec des vitesses de green qui varient beaucoup d'un parcours à l'autre.
- comme pour les autres coups au golf, la distance varie selon la qualité du contact avec le putter

Ah mais je vous vois venir et vous avez tout à fait raison, je fais le plein d'excuse pour justifier mon putting de chèvre.
Modifié en dernier par TigerBlues le 06 août 2014, 14:11, modifié 1 fois.
Driver : Cobra Fly Z 12° (R)
5W : Cobra F6 17.5° (R)
3H : Callaway RAZR X HL (R) ; 5H Callaway x2hot (R)
5-PW : Taylormade SLDR, KBS Tour C Taper 90
Wedge 52° et 56° Cleveland 588 RTX satin chrome, et 60° en noir.
Putter : Taylormade Ghost Tour Fontana 72

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 06 août 2014, 14:01

Rire !
peut-être faudrait-il demander à Dustin Johnson pour le dosage :mrgreen:

bon je sors... :?
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 06 août 2014, 15:15

Hi,

Proposé par Jean-Philippe Vaillant, dans son livre Putter Mind, si la méthode académique ne donne pas de résultats satisfaisants : pour les longs putts, regarder le trou et non la balle au moment d'envoyer.

J'ai expérimenté, ça donne des résultats qui ne sont pas inintéressants (après un petit temps d'adaptation à la méthode quand même).

8)

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

Avatar du membre
TigerBlues
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 985
Enregistré le : 29 juil. 2014, 19:04
Index : 23,4
Pays : Luxembourg
Âge : 36

Message par TigerBlues » 06 août 2014, 15:24

eglishadow a écrit :Rire !
peut-être faudrait-il demander à Dustin Johnson pour le dosage :mrgreen:

bon je sors... :?
Pour ma défonse j'ai pas eu le temps de tester les greens hier avant le début de la partie ...
..

je t'accompagne à la sortie :D


@Groupir : regarder les trous est peut être une solution mais en l'occurence je dois reprendre le dessus au niveau du mental et pas paniquer (ou partir défaitiste) devant un putt de 3 mètres
Driver : Cobra Fly Z 12° (R)
5W : Cobra F6 17.5° (R)
3H : Callaway RAZR X HL (R) ; 5H Callaway x2hot (R)
5-PW : Taylormade SLDR, KBS Tour C Taper 90
Wedge 52° et 56° Cleveland 588 RTX satin chrome, et 60° en noir.
Putter : Taylormade Ghost Tour Fontana 72

Avatar du membre
Groupir
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1978
Enregistré le : 06 déc. 2009, 10:45
Index : 15,4
Pays : Belgique
Âge : 62

Message par Groupir » 06 août 2014, 15:30

Groupir a écrit :Hi,

Proposé par Jean-Philippe Vaillant, dans son livre Putter Mind, si la méthode académique ne donne pas de résultats satisfaisants : pour les longs putts, regarder le trou et non la balle au moment d'envoyer.

J'ai expérimenté, ça donne des résultats qui ne sont pas inintéressants (après un petit temps d'adaptation à la méthode quand même).

8)

Groupir
En fait, l'expérience que j'ai de cette méthode montre qu'elle permet de mieux gérer le dosage mais sans doute un peu moins bien la ligne.

8)

Groupir
Belgique, La Tournette : https://www.flickr.com/photos/117978925 ... 465442598/
2015 : 15,4

Avatar du membre
23gaby23
Par Expert
Par Expert
Messages : 404
Enregistré le : 23 août 2010, 10:53
Index : 21,4
Localisation : St Quentin en Yvelines
Âge : 43

Message par 23gaby23 » 06 août 2014, 20:18

JCS a écrit :Une seule solution : http://www.lj-golf-academie.com/

Merci pour le lien....^^

Jsuis preneur si tu en as d'autres.....

See u
Driver Ping G30 SF (Tour 65 S )
B5 Ping G30 (18°)
H4 TM RBZ (22°)
Serie JPX900 Forged (Project X LZ 5.5) 4>PW
SW Mizuno ( 50°) (56°) (60°)
Putter Odyssey White Hot RX2
Balles: Srixon AD333 Tour

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 07 août 2014, 10:24

Pour ma part et enfin pour être sérieux cela est devenu instinctif MAIS...
C'est à force d' emmagasiner de l'expérience par entraînement sur green.... Bien entendu cela dépend aussi de la vitesse des greens...donc si le putting green est semblable aux green s du parcours ca aide de lutter un peu avant
Ensuite il y a le toucher et donc la sensation au putter.
C'est pourquoi j'adore mon Musty...un grip pas trop gros m'aide au ressenti
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

roro69
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 833
Enregistré le : 03 sept. 2013, 10:29
Index : 12,7
Âge : 36

Message par roro69 » 26 août 2014, 16:04

Un petit exercice que je pratique pas mal ces dernier temps pour trouver le bon dosage et ne pas avoir peur de dépasser le trou : je suis atteind de la malédiction du "1m trop court" très régulièrement (je vois déjà certains partenaires de jeu qui sourient... :wink: ).

Je me suis donc souvenu d'un petit exercice qu'un pro me faisait faire à mes tous débuts (à faire si le Putting Green est libre) :
- Prendre ses 13 clubs (on peu faire plus court hein... En prendre que 3-4 est bien suffisant !) tout en gardant amoureusement son putter en main et se rendre d'un pas joyeux sur le PG ;
- Mettre 1 premier club à 2-3 mètres du point de frappe ;
- un second un mètre ou 2 plus loin ;
- etc jusqu'au 13.
- Repartir joyeusement chercher une petite quizaine de balle dans son sac tout neuf (en saluant le starter pour espérer qu'il nous laisse jouer en jean un jour) ;

L'objectif est est double (et simple) :
- essayer dans un premier temps de placer le maximum de balle entre le premier et le 2ème club...
Attention : chaque nouvelle balle doit être plus loin que la première mais avant le deuxième club. Si on arrive à placer les 15 on est le roi... et on passe à la deuxième étape ;
- Dans un second temps (puis le nombre de temps que le nombre de clubs) : allonger la distance en passant au second club, etc...

Bien entendu, si une balle est plus courte que la précédante, on recommence à zéro...

C'est un peu ludique et sympa à faire à 2 ou 3 joueurs dans un esprit compet. Au bout de quelques balles, doser un coup devient vraiment un challenge donc on apprend vraiment à "sentir" la distance du coup.
Je trouve également que comme il n'y a pas de notion de direction (même s'il y a une cible, un décalage n'a aucun impact sur l'exercice) on se concentre uniquement sur le mouvement en lui-même, ce qui enlève un peu la frustration de voir sa balle dévier ou prendre une mauvaise ligne.

( :idea: : ne pas oublier de regarder les joueurs autour de nous en souriant quand on a réussi)

(Note : je fais beaucoup moins de 4 putts !!)

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 58

Message par Garicou » 26 août 2014, 17:05

Hello hello !

Voici ma variante practice-putting :

5 balles !

Je vise un trou. Si je rentre : bingo je recommence. :D

Mais si je rate :( je vise la balle jouée, normalement la sensation du dernier coup joué est mémorisée.

Si je rate :( :( , je vise cette dernière balle jouée, etc...etc... :cry:

Mais si je touche, :D

j'ai le droit de retenter ma chance en jouant le trou pour espérer entendre ce merveilleux bruit uniquo-mélodieux et planétaire.

Bon putting ! :wink:
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Ezellar
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 54
Enregistré le : 07 nov. 2010, 15:04
Index : 20,4

Message par Ezellar » 04 sept. 2014, 20:45

Bonjour,
La première chose à comprendre c'est que c'est le green qui dicte l'amplitude du geste. Quand vous vous échauffez avant le parcours, vous devez prendre la mesure des greens et vous y adapter.
L'erreur est souvent de vouloir reproduire la même amplitude pour faire la même distance.

Voici un exercice qui fonctionne très bien pour moi : je pose mon driver en travers du green, dans une zone plate. Je joue 4 balles à 6 mètres en essayant que la balle aille se poser sur le driver. Si elle le dépasse (elle saute par-dessus le shaft), j'ai mis trop d'amplitude. Si elle ne l'atteint pas, pas assez d'amplitude.

Puis je fais des séries jusqu'à ce que j'ai mis 4 balles au driver et j'enregistre cette amplitude comme étalon.

Puis je recommence avec une balle à 4, une autre à 5 puis 6 et 7 mètres. Idem : je recommence jusqu'à en mettre 4.

Ca me prend 10 minutes avant le parcours.

L'idée est d'éviter de jouer le trou. Quand on joue le trou, qu'on le veuille ou pas, on essaie de rentrer la balle. Donc, techniquement, un putt qui finit 5 cm derrière le trou, est un bon putt, mais c'est tout de même un putt raté.
Donc le cerveau enregistre cette frustration.

Pour le temps à passer : il faut 20h d'entraînement pour avoir un niveau qui nous satisfasse si on s'entraîne comme il faut (c'est valable pour n'importe quel apprentissage : du banjo au tir à l'arc en passant par le putting).
20 heures de travail concentré sur le putting avec une bonne méthode et votre niveau sera au-dessus de beaucoup de vos adversaires.

Pour ma part, j'ai fait ça pendant plusieurs mois en réservant 25 minutes au putting sur des séances d'entraînement de 1h30 et je suis très satisfait de mon niveau (1,61 putt / trou sur mon dernier parcours, 1,85 en moyenne sur 5 mois vs 2,11 il y a 1 an et des pointes à 2,38 en compétition...).

++

@+

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 05 sept. 2014, 08:33

[quote="Ezellar"]Bonjour,
La première chose à comprendre c'est que c'est le green qui dicte l'amplitude du geste. Quand vous vous échauffez avant le parcours, vous devez prendre la mesure des greens et vous y adapter.
L'erreur est souvent de vouloir reproduire la même amplitude pour faire la même distance.

Voici un exercice qui fonctionne très bien pour moi : je pose mon driver en travers du green, dans une zone plate. Je joue 4 balles à 6 mètres en essayant que la balle aille se poser sur le driver. Si elle le dépasse (elle saute par-dessus le shaft), j'ai mis trop d'amplitude. Si elle ne l'atteint pas, pas assez d'amplitude.

Puis je fais des séries jusqu'à ce que j'ai mis 4 balles au driver et j'enregistre cette amplitude comme étalon.

Puis je recommence avec une balle à 4, une autre à 5 puis 6 et 7 mètres. Idem : je recommence jusqu'à en mettre 4.

Ca me prend 10 minutes avant le parcours.


L'idée est d'éviter de jouer le trou. Quand on joue le trou, qu'on le veuille ou pas, on essaie de rentrer la balle. Donc, techniquement, un putt qui finit 5 cm derrière le trou, est un bon putt, mais c'est tout de même un putt raté.
Donc le cerveau enregistre cette frustration.

Pour le temps à passer : il faut 20h d'entraînement pour avoir un niveau qui nous satisfasse si on s'entraîne comme il faut (c'est valable pour n'importe quel apprentissage : du banjo au tir à l'arc en passant par le putting).
20 heures de travail concentré sur le putting avec une bonne méthode et votre niveau sera au-dessus de beaucoup de vos adversaires.

Pour ma part, j'ai fait ça pendant plusieurs mois en réservant 25 minutes au putting sur des séances d'entraînement de 1h30 et je suis très satisfait de mon niveau (1,61 putt / trou sur mon dernier parcours, 1,85 en moyenne sur 5 mois vs 2,11 il y a 1 an et des pointes à 2,38 en compétition...).

++

impressionnant, ton niveau au putting (et cette évolution) ! :shock:
et merci du conseil...très bonne idée car en ce moment ça ne marche pas terrible... :wink:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 05 sept. 2014, 23:01

C'est une démarche constructive, ordonnée, c'est bien.

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 06 sept. 2014, 06:50

eglishadow a écrit :
Ezellar a écrit :
Pour le temps à passer : il faut 20h d'entraînement pour avoir un niveau qui nous satisfasse si on s'entraîne comme il faut (c'est valable pour n'importe quel apprentissage : du banjo au tir à l'arc en passant par le putting).
20 heures de travail concentré sur le putting avec une bonne méthode et votre niveau sera au-dessus de beaucoup de vos adversaires.

Pour ma part, j'ai fait ça pendant plusieurs mois en réservant 25 minutes au putting sur des séances d'entraînement de 1h30 et je suis très satisfait de mon niveau (1,61 putt / trou sur mon dernier parcours, 1,85 en moyenne sur 5 mois vs 2,11 il y a 1 an et des pointes à 2,38 en compétition...).]
Intéressant mais la moyenne de putts seule ne signifie pas grand chose.

Quand je chippe trés bien j'arrive à avoir entre 6 à 8 putts de moins que quand je chippe très mal car je suis beaucoup plus près du drapeau.

Il faudrait y ajouté la longueur totale des one putts rentrés. :wink:

Pour le temps passé à l'entrainement, je plussoie. les résultats sont visibles.
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

Avatar du membre
Eric53
Messages : 27
Enregistré le : 02 avr. 2014, 06:27
Index : Non classé

Message par Eric53 » 07 sept. 2014, 10:53

Bonjour

Voici ma methode avant chaque parcours

Je vais au putting green et je joue 10 balles sur un terrain plat, avec toujours la même amplitude, sans trou.

Et je note mentalement le nombre de pas que ces coups ont donné, je sais ainsi que cette amplitude me donne x pas ( en général c'est 13 pas )

Ensuite je vérifie sur 5 balles avec plus d'amplitude et moins d'amplitude.

Sur le parcours je mesure ainsi le nombre de pas que je vais adapter en fonction des pentes.

Avatar du membre
MAT12
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1107
Enregistré le : 01 janv. 2014, 11:04
Index : 10,5

Message par MAT12 » 07 sept. 2014, 16:42

legone a écrit :
eglishadow a écrit :
Ezellar a écrit :
Pour le temps à passer : il faut 20h d'entraînement pour avoir un niveau qui nous satisfasse si on s'entraîne comme il faut (c'est valable pour n'importe quel apprentissage : du banjo au tir à l'arc en passant par le putting).
20 heures de travail concentré sur le putting avec une bonne méthode et votre niveau sera au-dessus de beaucoup de vos adversaires.

Pour ma part, j'ai fait ça pendant plusieurs mois en réservant 25 minutes au putting sur des séances d'entraînement de 1h30 et je suis très satisfait de mon niveau (1,61 putt / trou sur mon dernier parcours, 1,85 en moyenne sur 5 mois vs 2,11 il y a 1 an et des pointes à 2,38 en compétition...).]
Intéressant mais la moyenne de putts seule ne signifie pas grand chose.

Quand je chippe trés bien j'arrive à avoir entre 6 à 8 putts de moins que quand je chippe très mal car je suis beaucoup plus près du drapeau.

Il faudrait y ajouté la longueur totale des one putts rentrés. :wink:

Pour le temps passé à l'entrainement, je plussoie. les résultats sont visibles.
+1
Pour moi le nombre de putts n'est pas très significatif. Qqun qui se donne souvent les putts après ses chips ne sera pas forcement un dieu du putting. Un joueur ayant un % de GIR important a des chances d'avoir un nombre de putts supérieur à celui du même niveau qui atterrit proche green.
Il n'existe pas de stats % de putts rentrés / longueur? ça serait plus révélateur d'un niveau au putting AMA.

Hyoga
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 294
Enregistré le : 05 sept. 2012, 16:22
Index : Non classé
Âge : 40

Message par Hyoga » 09 sept. 2014, 17:35

laurentpro a écrit :Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Est-ce qu'il n'y a pas aussi le fait que l'on fait, au putting un dosage indirect ?
Si je lance la boule de papier dans la corbeille, c'est un dosage direct. Au putting, je sais sans doute naturellement doser le mouvement pour que mon putter aille jusqu'à un certain endroit. mais ce que je veux, c'est que la balle aille à une certaine distance. Sait-on naturellement faire ça ? sans doute pas aussi bien qu'un lancer, non?
laboureur à temps partiel

Avatar du membre
Gallabru
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 2262
Enregistré le : 17 sept. 2013, 13:08
Index : 17,5
Localisation : 92
Âge : 51

Message par Gallabru » 09 sept. 2014, 18:51

Eric53 a écrit :Bonjour

Voici ma methode avant chaque parcours

Je vais au putting green et je joue 10 balles sur un terrain plat, avec toujours la même amplitude, sans trou.

Et je note mentalement le nombre de pas que ces coups ont donné, je sais ainsi que cette amplitude me donne x pas ( en général c'est 13 pas )

Ensuite je vérifie sur 5 balles avec plus d'amplitude et moins d'amplitude.

Sur le parcours je mesure ainsi le nombre de pas que je vais adapter en fonction des pentes.
Tout pareil. Et 10 balles à 1 longueur de club du trou.
Pour faire plus, il faudrait arriver plus tôt (surtout en compet) :mrgreen:

MBEX27

Message par MBEX27 » 09 sept. 2014, 19:04

en matière de dosage, voilà un putt qui était sacrément bien dosé :mrgreen: Paula Creamer, monstrueuse (et en plus c'était pour remporter un play-off !!!).

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 11 sept. 2014, 18:27

Eric53 a écrit :Bonjour

Voici ma methode avant chaque parcours

Je vais au putting green et je joue 10 balles sur un terrain plat, avec toujours la même amplitude, sans trou.

Et je note mentalement le nombre de pas que ces coups ont donné, je sais ainsi que cette amplitude me donne x pas ( en général c'est 13 pas )

Ensuite je vérifie sur 5 balles avec plus d'amplitude et moins d'amplitude.

Sur le parcours je mesure ainsi le nombre de pas que je vais adapter en fonction des pentes.
+1. je trouve que c'est une bonne méthode.

Pour ma part, je ne peux pas le faire dans mon club car :
- un putting green est synthétique avec un stimp d'environ 12
- l'autre putting green (stimp souvent à 7-8 n'est pas fait comme les greens du parcours (plutôt 9-10)

Résultat souvent 3 putts pour un double sur le trou n° 1 (par 4 de 370m) si je suis à plus de 12m du drapeau. :mrgreen:
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 12 sept. 2014, 10:13

Pour tous ceux qui décrivent une "méthode" de préparation pour le dosage, c'est bien, c'est la bonne démarche.
L'idée consiste à "renseigner le cerveau" sur :
-comment ça roule
-à quelle distance ça roule pour un effort donné
Certaines procédure d'étalonnage sont plus pertinentes que d'autres, mais ce n'est pas très grave du moment qu'on évalue les données ci dessus.

MBEX27

Message par MBEX27 » 22 sept. 2014, 17:28

dernier exercice pratiqué pour bosser le dosage (je l'ai chipé sur U-tube) :
3 balles, 3 tees (facile à mémoriser), 1 club ou 1 bâton d'alignement
on choisit un trou (de préférence)
on plante les tees en partant du trou comme suit (en les décalant de la ligne de putt) :
1 à 2 longueurs de putter (pas donné, pas facile :wink: )
le suivant à 1 longueur supplémentaire
le 3ème encore à une longueur
le club ou le bâton d'alignement est placé à 50 cm derrière le trou

pour jouer : on place les 3 balles à hauteur du tee, pour les jouer successivement.

règle : la balle doit obligatoirement être au moins à hauteur du trou MAIS s'arrêter avant le bâton ou le club
si les 3 balles sont bonnes, on peut passer à la longueur suivante

la pénalité : on repart à zéro :lol:

quand on a réussi, cela fait 3 x 3 = 9 putts bien dosés successifs. pas si facile (à ce stade, rentrer la balle n'est qu'un objectif secondaire)

intérêt de l'exercice pour moi : ça permet de se générer une certaine pression, quand on arrive au 7ème putt : pas le droit d'être court, mais pas question de sur-doser. Assez intéressant.

lio07
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 305
Enregistré le : 07 févr. 2015, 15:06
Index : Non classé

Message par lio07 » 18 févr. 2015, 00:09

la confiance je pense est primordial .
amha l entrainement et la que pour donner la confiance ,
la confiance , la confiance et pour cela l entrainement
et encore l entrainement etc .etc .
lio07

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 27 févr. 2015, 09:55

lio07 a écrit :la confiance je pense est primordial .
amha l entrainement et la que pour donner la confiance ,
la confiance , la confiance et pour cela l entrainement
et encore l entrainement etc .etc .
lio07
Pour construire la confiance, il fait déjà savoir comment il faut faire. Pragmatisme. Après oui, l'entraînement permet d'optimiser la confiance. Trop de joueurs espèrent s'améliorer au putting en répétant en pensant "feeling" et "confiance" mais au fond d'eux le doute subsiste, enfuit au plus profond de soi, qui se manifestera incidieusement.
Après tout dépend du niveau que l'on se fixe, évidemment.

allensh
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 208
Enregistré le : 30 juil. 2012, 13:36
Index : 21,4
Âge : 41

Message par allensh » 27 févr. 2015, 11:13

Pour moi le dosage dépend d'abord de la qualité du centrage... Inutile de bosser le dosage si on décentre une fois sur 2. J'ai énormément amélioré mon dosage sans le travailler, juste en bossant le centrage sur la face du club.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 27 févr. 2015, 12:24

allensh a écrit :Pour moi le dosage dépend d'abord de la qualité du centrage... Inutile de bosser le dosage si on décentre une fois sur 2. J'ai énormément amélioré mon dosage sans le travailler, juste en bossant le centrage sur la face du club.
C'est un mythe. Le centrage a une incidence négligeable sur le dosage. MAIS la recherche d'un meilleur centrage fait qu'un joueur se cale mieux dans ses amplitudes, son grip, etc... et cela a une incidence favorable sur le dosage !

lio07
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 305
Enregistré le : 07 févr. 2015, 15:06
Index : Non classé

Message par lio07 » 02 mars 2015, 17:43

quand je parle de confiance je pense a la maitrise de soi.
on peu etre tres bon a l entrainement et ce mettre une pression de fou
quand on joue un putt pour birdie.

Itap4
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 226
Enregistré le : 13 juin 2009, 22:10
Index : 12,9

Message par Itap4 » 03 juin 2015, 22:03

Je me permets de relancer ce post avec une nouvelle réflexion.

Le putting, c'est de la confiance, de l'entraînement et de la technique.... Et certains ont en plus le feeling.

Concernant le dosage, on peut aussi s'étalonner comme pour le wedging. Cela permet de plus de s'adapter à la roule du jour ou d'un nouveau parcours. Voici ce,que je pratique : avec plusieurs balles (5 ou 6), putter sur une zone plate sans trou, putter toutes les balles avec une amplitude fixe. Par exemple, avec une amplitude lorsque la tête de putter arrive à la hauteur du pied arrière... Normalement toutes les balles sont regroupées.. Noter cette distance (autour de 6 pas pour moi en général).... Recommencer aevec une autre amplitude ... Par exemple lorsque les mains arrivent à hauteur de la jambe arrière (pour moi cela donne alors 12 pas en général).

Lors d'un put, mesurer la distance, tenir compte des pentes et en fonction de vos distances repères, en déduire votre amplitude.... Et y ajouter votre feeling.

Certains joueurs alourdissent ou allègent leur putter pour retrouver leurs distances repères. Jamais essayé personnellement.

À suivre
Bon golf

Avatar du membre
Bubble
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 3187
Enregistré le : 05 mai 2010, 11:07
Index : 5
Localisation : Narbonne
Âge : 45

Message par Bubble » 04 juin 2015, 19:24

oui et no Itap car le putting est avant tout hyper technique.

c'est probablement le secteur le plus technique du trou je veux dire par la qu'un effet sur un driver à 240m te met bord de fw ou petit rough tu as un coup au green et n'a pas perdu ce coup au green.

au putting une légère mauvaise roule c'est un trou loupé voir un putt retour de 2-3m avec 25-50% de chance de finir au mieux. un légers loupé au driving tu perd bien moins de % de prendre le green.

donc ama pour savoir doser au putting il faut avant tout une bonne roule soit une très très bonne technique. et ça se travail souvent à 1-3m.

effectivement si le putt est légèrement mauvais ou moyennement bon a amplitude égale la balle ne roule pas du tout la même distance ni garde la ligne de la même manière.

résultat le cerveau est perdu dans ces différences. on remet en cause son dosage (deux coups égales qui ont des résultats très différents) mais la cause est ailleurs.

chacun son avis mais perso c'est des échanges et cours avec les pros lors des cours de putting. et effectivement je dose vraiment bien quand le putt est bon. si le putting est bon assez régulièrement je suis dedans ou donnée sans passer de temps à travailler des "dosages". le cerveau sait faire tout seul (même si évidement je passe un peu de temps à différentes distances) néanmoins c'est pas une priorité pour bien putter à différentes distances.

Itap4
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 226
Enregistré le : 13 juin 2009, 22:10
Index : 12,9

Message par Itap4 » 04 juin 2015, 21:24

Merci Bubble pour ce complément... Au stade ou j'en suis je te rejoins sur le fait de l'importance du putting par rapport aux mises en jeu ou second coup sur les par 5... Aussi,sur l'importance du feeling et de la technique de Putting (je n'ai jamais regretté de passer du temps au putting avec un pro)... Après ajouter au feeling un étalonnage peut servir, un peu comme ceux qui mesurent une approche de 40 mètres et ceux qui jugent à l'œil (chacun sa façon de voir).

je dirai qu'un étalonnage permet d'éviter les grosses erreurs et que le feeling (ou la chance...) permet de rentrer le put à longue distance.

Après tout le monde se rejoint sur l'importance des puts autour de 3m qui rentrés font une belle carte!!!

Compet de samedi... 40 puts!... Pas eu le temps de passer au putting green, surpris par la roule (alors que j'ai 10 GIR!...)...hier 30 puts sur mon parcours habituel en compet de classement.... Et j'ai seulement 6 GIR.... Entre les deux je n''ai pas travaillé mon putting... Bref, il y a des jours avec et des jours sans aussi, c'est aussi ça le putting :D

Avatar du membre
TigerBlues
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 985
Enregistré le : 29 juil. 2014, 19:04
Index : 23,4
Pays : Luxembourg
Âge : 36

Message par TigerBlues » 29 févr. 2016, 08:48

j'ai plutôt bien putté ce WE ce qui est assez rare pour être souligné mais arrivé au 18 me trompe de club et suis sur le green mais à +15m du drapeau avec un putt en montée...grosse gratte sur le premier putt, ce qui m'arrive souvent sur les longs putts... vous avez une technique particulière pour les longs putts pour imprégner de la vitesse avec un bon contact sans perdre en précision ?
Driver : Cobra Fly Z 12° (R)
5W : Cobra F6 17.5° (R)
3H : Callaway RAZR X HL (R) ; 5H Callaway x2hot (R)
5-PW : Taylormade SLDR, KBS Tour C Taper 90
Wedge 52° et 56° Cleveland 588 RTX satin chrome, et 60° en noir.
Putter : Taylormade Ghost Tour Fontana 72

Répondre

Retourner vers « PUTTING »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité