PUTTINGDosage longs putts

Des ennuis avec votre putting?

Modérateurs : ALP, Modérateurs

Avatar du membre
Meaban
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 72
Enregistré le : 27 oct. 2013, 20:09
Index : 11,4
Localisation : Nantes
Âge : 53

Dosage longs putts

Message par Meaban » 19 juin 2016, 18:14

Bonjour à tous

ce matin encore une compet avec un putting catastrophique (40 putts).

Ma grosse faiblesse c'est le dosage des longs putts 6m et +, un vrai toucher de maçon! Je suis un coup 2m trop court un coup 4m trop long sur le 1er putt.
Par contre je ne m'en sors pas trop mal jusqu'à 3m du drapeau (j'ai l'habitude pour les putts retour faut dire...).

Je m'échauffe 20 min au putting green avant la compet, mais ça n'a pas l'air de changer grand chose. En plus le matin le putting green est assez lent avec la rosée.

Il m'est parfois difficile de savoir si je rate à cause d'une mauvaise lecture du green ou du dosage.

mes interrogations :
- Sur les très longs putts on arrive un peu "en butée" au niveau du backswing, j'ai donc tendance à tourner un peu les hanches, comment faites vous de votre coté?
- Approche mentale : arrivez vous à visualiser les longs putts avant le coup?
- Des exercices à proposer?

Mon putter est un classique Odyssey 2-ball, recoupé à 32'.
Driver Ping G20 10,5°
Bois 5 Ping G20
Hybride 4 Ping G20
Fers Ping G20 4-UW
Wedges Callaway X-hot 50-54-58
Putter Odyssey 2-ball 33"

Avatar du membre
Bubble
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 3189
Enregistré le : 05 mai 2010, 11:07
Index : 5
Localisation : Narbonne
Âge : 45

Message par Bubble » 19 juin 2016, 18:22

Meaban a écrit :
mes interrogations :
- Sur les très longs putts on arrive un peu "en butée" au niveau du backswing, j'ai donc tendance à tourner un peu les hanches, comment faites vous de votre coté?
- Approche mentale : arrivez vous à visualiser les longs putts avant le coup?
- Des exercices à proposer?
tu ne te pose pas les bonnes question je pense.

la première est est-ce que ma roule est bonne. déjà c'est 80% du taf.
c'est à dire que si tu roule mal la balle le dosage sera aléatoire et ton cerveau sera constamment trompé alors qu'il sait parfaitement comment ça va rouler une balle, t'as vu ça toute ta vie.
seulement une fois tu met du spin coupé la balle est courte. au prochain tu te dis joue plus long et hop tu roule bien la balle et zut t'es 3m derrière. une torture de la matière grise qui sait faire mais que tu assasine.

sans une bonne roule il est impossible de garder une ligne et surtout pas un dosage.

une roule est bonne si ta technique est bonne.pas de chichis. prends donc 2-3 balles, met un cercle parfait au marqueur. aligne les au trou de practice à 3-6-9-12m. si la ligne n'est pas parfaitement stable du putter au trou revoir ta technique point barre, tu va en mettre partout. va voir un pro et bouffe du putting.

Avatar du membre
Meaban
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 72
Enregistré le : 27 oct. 2013, 20:09
Index : 11,4
Localisation : Nantes
Âge : 53

Message par Meaban » 19 juin 2016, 22:16

Je n'avais pas pensé à ca, effectivement j'ai tendance à mettre la face du putter au ras du sol à l'impact (d'où parfois des grattes), ca doit influencer la roule sur les premiers cm. Merci pour tes exercices, je vais travailler ça.
Driver Ping G20 10,5°
Bois 5 Ping G20
Hybride 4 Ping G20
Fers Ping G20 4-UW
Wedges Callaway X-hot 50-54-58
Putter Odyssey 2-ball 33"

momo30
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1715
Enregistré le : 18 févr. 2008, 09:26
Index : 12,9
Âge : 59

Message par momo30 » 20 juin 2016, 08:24

Bubble a écrit :
Meaban a écrit :
mes interrogations :
- Sur les très longs putts on arrive un peu "en butée" au niveau du backswing, j'ai donc tendance à tourner un peu les hanches, comment faites vous de votre coté?
- Approche mentale : arrivez vous à visualiser les longs putts avant le coup?
- Des exercices à proposer?
tu ne te pose pas les bonnes question je pense.

la première est est-ce que ma roule est bonne. déjà c'est 80% du taf.
c'est à dire que si tu roule mal la balle le dosage sera aléatoire et ton cerveau sera constamment trompé alors qu'il sait parfaitement comment ça va rouler une balle, t'as vu ça toute ta vie.
seulement une fois tu met du spin coupé la balle est courte. au prochain tu te dis joue plus long et hop tu roule bien la balle et zut t'es 3m derrière. une torture de la matière grise qui sait faire mais que tu assasine.

sans une bonne roule il est impossible de garder une ligne et surtout pas un dosage.

une roule est bonne si ta technique est bonne.pas de chichis. prends donc 2-3 balles, met un cercle parfait au marqueur. aligne les au trou de practice à 3-6-9-12m. si la ligne n'est pas parfaitement stable du putter au trou revoir ta technique point barre, tu va en mettre partout. va voir un pro et bouffe du putting.

je plussoie, impossible de bien doser les putts si on n'a pas une roule régulière et pour cela, ben il faut travailler la technique...

le putting est un domaine qui paraît plus facile techniquement que le reste du jeu car n'importe quel débutant peut se servir d'un putter et faire avancer une balle sur un green. Par contre avoir une roule et un dosage régulier, là c'est autre chose et cela demande beaucoup d'entraînement :roll:

Avatar du membre
Bubble
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 3189
Enregistré le : 05 mai 2010, 11:07
Index : 5
Localisation : Narbonne
Âge : 45

Message par Bubble » 20 juin 2016, 12:56

autre chose :

au delà de 10 mètres écoutes tes putts. si au départ la balle fait un bruit de friction sur le green tu ne roule pas bien la balle.

Avatar du membre
Fumsek
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 2167
Enregistré le : 26 nov. 2015, 18:23
Index : Non classé

Message par Fumsek » 20 juin 2016, 13:58

pareil, j'ai pas mal progressé au putting depuis que j'ai intégré ça au programme de mes cours, certes n'importe quel débutant peut taper un putt, mais il y a quelques clés techniques qui prennent du temps à intégrer. le "signal" du mauvais putting, c'est un contact désagréable et sonore avec la balle, qui va se traduire par une roule de mauvaise qualité (même avec une balle douce). mon exercice de base, c'est de prendre 1 seule balle et d'enchaîner les putts entre 3 et 6-7+m en complétant le trou à chaque fois. Si tu en fais 18, tu notes combien de 3 putts et tu essayes de faire mieux la fois d'après.
Bang Death Kiss 9,74° - shaft Golden Glaoui
Bois 13&15 Hookitmate – shaft Baramine Steel
Série H. Hanzo Kill Bill edition forged – shaft Black Mamba
Wedges Spinitmore 50/54/58
Putter Somelikeit Hot
Balles Bottomlake
J'ai un point commun avec Bubba Watson : au drive, le bunker de fairway à 250m n'interfère pas vraiment avec ma ligne de jeu

Avatar du membre
Meaban
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 72
Enregistré le : 27 oct. 2013, 20:09
Index : 11,4
Localisation : Nantes
Âge : 53

Message par Meaban » 20 juin 2016, 19:03

Bubble a écrit :autre chose :

au delà de 10 mètres écoutes tes putts. si au départ la balle fait un bruit de friction sur le green tu ne roule pas bien la balle.
C'est exactement ça !

Faut-il garder la tête de putter au ras du sol et putter en remontant ou la relever un peu? Parfois je gratte les longs putts et ça m'énerve!
Driver Ping G20 10,5°
Bois 5 Ping G20
Hybride 4 Ping G20
Fers Ping G20 4-UW
Wedges Callaway X-hot 50-54-58
Putter Odyssey 2-ball 33"

Avatar du membre
antilolo
Par Expert
Par Expert
Messages : 402
Enregistré le : 11 mars 2016, 13:50
Index : 34

Message par antilolo » 20 juin 2016, 19:40

Meaban a écrit :
Bubble a écrit :autre chose :

au delà de 10 mètres écoutes tes putts. si au départ la balle fait un bruit de friction sur le green tu ne roule pas bien la balle.
C'est exactement ça !

Faut-il garder la tête de putter au ras du sol et putter en remontant ou la relever un peu? Parfois je gratte les longs putts et ça m'énerve!
Le centre de ta face de putter doit contacter la balle centrée pour transmettre le maximum d"énergie, et en remontant pour donner du top spin. Donc la semelle du putter passe au raz du sol au centre de ton arc de swing (3 à 4 centimètres avant la balle), et se retrouve "relevée" de quelques millimètres au moment de l'impact.
Pour réussir à bien contacter les balles, il est important de bien placer sa balle non pas au centre du stance, mais légèrement à gauche du centre (sous l'oeil gauche pour moi).
Une vidéo plus parlante que de longs discours :D
Tout Ping : G30 D/B3/B5/H4/F4-P - Wedges 50-54-58 Ping Glide - Putter Karsten Anser 2

Avatar du membre
zabe
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 297
Enregistré le : 14 janv. 2016, 19:45
Index : 34,5
Localisation : Nice
Âge : 31

Message par zabe » 20 juin 2016, 20:37

Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit. Même si j'ai commencé le golf il y'a peu, je passe beaucoup de temps à putter au putting green et à la maison (tapis) et je trouve que c'est un compartiment du jeu qui demande une rigueur extreme ! Je vois souvent de très bon joueur sur le practice qui me surpasse en précision et longueur mais arrivé sur la zone de putting je les vois tout faire au feeling et avec une lecture et un dosage moyen.

En ce qui me concerne voila ce qui m'a aidé dans la qualité de la roule, le dosage, l'alignement et la lecture de la pente.

Pour la qualité de la roule, je fais souvent 4 exercices :

1 ) Je ne putt pas avec une balle mais avec un tube en pvc (d'un diamètre plus ou moins équivalent à une pile électrique). Si ma face n'arrive pas TRES précisément en face de mon tube il roulera nettement moins bien et déviera immédiatement de la ligne !

2) Pour bien centrer ma balle sur ma face, je scotch deux petites pièces (1centime par exemple) sur ma face de club de tel sorte que je sois obligé de taper la balle vraiment dans le centre. Si je tape à côté, je l'entends (pièce qui "cogne") et je le vois, la balle dévie nettement de la trajectoire :mrgreen: .

3) Je plante deux tee de la largeur de mon putter et je passe entre ces tee pour putter. Je centre ainsi mieux ma balle...
Ceci est simililaire au 2ème exercice mais permet de l'utiliser plus facilement sans scotcher des pièces...

4) Je plante un tee court juste derrière ma balle pour putter. Cela tolère ZERO gratte :wink: Si tu grattes tu tappes dans le tee CQFD :lol:

En ce qui concerne le dosage, je garde un tempo dans la tête, je suis batteur ca aide, sinon métronome :mrgreen:
Et je fais mes allé/retour sur ce tempo (perso je suis alaise sur 60/70 bpm ). Toujours avec ce même tempo je vais de plus en plus loin derrière (backswing) et devant selon la distance que j'ai à parcourir. Je prends comme repère mon pied droit et ma cuisse.

Je calibre comme ca le nombre de pas qui sépare ma balle du trou (un de mes pas sur le green est environ égale à 50cm)

Donc par exemple (pour que ce soit plus clair) dans le club où je m'entraine je sais que :

intérieur pied droit = 3 pas
pointe pied droit = 5 pas
extérieur pied droit = 7 pas
ma main gauche debut cuisse droite = 9 pas
m main gauche 1/3 cuisse droite = 11 pas
main milieu cuisse = 13
1/3 fin cuisse = 15
main fin cuisse 17/18 pas
poigné fin cuisse = 20 pas
Après j'avoue ne pas avoir encore trouvé les distances plus lointaines (je cherche encore, si quelqu'un à trouvé :mrgreen: )

J'ajuste donc si je suis en monté ou en descente. Donc je me dis pas, "je suis à environ 5 mètres" mais plutôt "je suis à 10 de mes pas mais je suis dans une descente importante donc je vais putter sur 7 donc extérieur pied" et selon la monté je peux putter sur "mes" 13 pas par exemple...

Mais ca c'est très personnel à toi de calibrer... et puis l'avantage c'est qu'avant de jouer sur un parcours je peux refaire ce calibrage et ca va marcher sur les 18 trous...

Pour l'alignement le tapis à la maison ma beaucoup aidé (30 euros à D4 mais si tu peux prendre mieux c'est pas plus mal).
Sur le putting green j'ai prit l'habitude une fois ma ligne virtuelle en tête de prendre un repère sur celle ci à environ 50cm (je trouve toujours)

Enfin la lecture de la pente j'applique les conseils de laurent jockschies (j'ai pas dit que c'est lui qui a inventé le procédé, mais c'est sur sa vidéo que je me suis appuyé). Je pars du trou, je visualise le point d'entré de la balle puis je reviens à ma balle.

Il y'a peut être certaines chose que tu appliques déjà, mais j'ai partagé ce qui m'a aidé, si ca peut t'aider aussi...

Ah oui, j'ai oublié !!! la routine !!! Pour moi c'est primordial ! Sans ca je fais NAWAK. A toi de trouver la tienne si tu en as pas déjà une :wink:


signé un humble débutant qui partage "ses trucs" :oops:
Début golfique en janvier 2016

momo30
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1715
Enregistré le : 18 févr. 2008, 09:26
Index : 12,9
Âge : 59

Message par momo30 » 21 juin 2016, 07:00

zabe a écrit :Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit. Même si j'ai commencé le golf il y'a peu, je passe beaucoup de temps à putter au putting green et à la maison (tapis) et je trouve que c'est un compartiment du jeu qui demande une rigueur extreme ! Je vois souvent de très bon joueur sur le practice qui me surpasse en précision et longueur mais arrivé sur la zone de putting je les vois tout faire au feeling et avec une lecture et un dosage moyen.

En ce qui me concerne voila ce qui m'a aidé dans la qualité de la roule, le dosage, l'alignement et la lecture de la pente.

Pour la qualité de la roule, je fais souvent 4 exercices :

1 ) Je ne putt pas avec une balle mais avec un tube en pvc (d'un diamètre plus ou moins équivalent à une pile électrique). Si ma face n'arrive pas TRES précisément en face de mon tube il roulera nettement moins bien et déviera immédiatement de la ligne !

2) Pour bien centrer ma balle sur ma face, je scotch deux petites pièces (1centime par exemple) sur ma face de club de tel sorte que je sois obligé de taper la balle vraiment dans le centre. Si je tape à côté, je l'entends (pièce qui "cogne") et je le vois, la balle dévie nettement de la trajectoire :mrgreen: .

3) Je plante deux tee de la largeur de mon putter et je passe entre ces tee pour putter. Je centre ainsi mieux ma balle...
Ceci est simililaire au 2ème exercice mais permet de l'utiliser plus facilement sans scotcher des pièces...

4) Je plante un tee court juste derrière ma balle pour putter. Cela tolère ZERO gratte :wink: Si tu grattes tu tappes dans le tee CQFD :lol:

En ce qui concerne le dosage, je garde un tempo dans la tête, je suis batteur ca aide, sinon métronome :mrgreen:
Et je fais mes allé/retour sur ce tempo (perso je suis alaise sur 60/70 bpm ). Toujours avec ce même tempo je vais de plus en plus loin derrière (backswing) et devant selon la distance que j'ai à parcourir. Je prends comme repère mon pied droit et ma cuisse.

Je calibre comme ca le nombre de pas qui sépare ma balle du trou (un de mes pas sur le green est environ égale à 50cm)

Donc par exemple (pour que ce soit plus clair) dans le club où je m'entraine je sais que :

intérieur pied droit = 3 pas
pointe pied droit = 5 pas
extérieur pied droit = 7 pas
ma main gauche debut cuisse droite = 9 pas
m main gauche 1/3 cuisse droite = 11 pas
main milieu cuisse = 13
1/3 fin cuisse = 15
main fin cuisse 17/18 pas
poigné fin cuisse = 20 pas
Après j'avoue ne pas avoir encore trouvé les distances plus lointaines (je cherche encore, si quelqu'un à trouvé :mrgreen: )

J'ajuste donc si je suis en monté ou en descente. Donc je me dis pas, "je suis à environ 5 mètres" mais plutôt "je suis à 10 de mes pas mais je suis dans une descente importante donc je vais putter sur 7 donc extérieur pied" et selon la monté je peux putter sur "mes" 13 pas par exemple...

Mais ca c'est très personnel à toi de calibrer... et puis l'avantage c'est qu'avant de jouer sur un parcours je peux refaire ce calibrage et ca va marcher sur les 18 trous...

Pour l'alignement le tapis à la maison ma beaucoup aidé (30 euros à D4 mais si tu peux prendre mieux c'est pas plus mal).
Sur le putting green j'ai prit l'habitude une fois ma ligne virtuelle en tête de prendre un repère sur celle ci à environ 50cm (je trouve toujours)

Enfin la lecture de la pente j'applique les conseils de laurent jockschies (j'ai pas dit que c'est lui qui a inventé le procédé, mais c'est sur sa vidéo que je me suis appuyé). Je pars du trou, je visualise le point d'entré de la balle puis je reviens à ma balle.

Il y'a peut être certaines chose que tu appliques déjà, mais j'ai partagé ce qui m'a aidé, si ca peut t'aider aussi...

Ah oui, j'ai oublié !!! la routine !!! Pour moi c'est primordial ! Sans ca je fais NAWAK. A toi de trouver la tienne si tu en as pas déjà une :wink:


signé un humble débutant qui partage "ses trucs" :oops:

Pour un "humble débutant" comme tu dis et bien tu fais des exercices de pro pour le putting ...

bravo :wink:

Avatar du membre
zabe
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 297
Enregistré le : 14 janv. 2016, 19:45
Index : 34,5
Localisation : Nice
Âge : 31

Message par zabe » 21 juin 2016, 07:19

momo30 a écrit :
Pour un "humble débutant" comme tu dis et bien tu fais des exercices de pro pour le putting ...

bravo :wink:

Merci, si seulement en plus de faire leurs exercices je pouvais avoir leur niveau :lol:

Au moins en appliquant ça on limite très sérieusement les 3 putt
Début golfique en janvier 2016

Avatar du membre
manhattan
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4296
Enregistré le : 07 déc. 2009, 18:57
Index : 12,7
Âge : 59

Message par manhattan » 21 juin 2016, 19:54

Hello,

petit exercice sympa trouvé sur le forum voisin

Man
Titleist TS2 9°5 Tenseï Blue AV 65R
Titleist 913 FD 15° S+ 82 S
Tileist 915F 18° Rogue Black 80 S
Titleist 913H 19°75 D+ 90S
Titleist 818 H1 23° Tenseï White 90S
4-PW Titleist 716 CB Recoil 110 F4
SM5 52-12-F
SM5 58-11-K
SC Futura X5 34"
Vice Pro Red

Avatar du membre
Flaupchotte
Par Expert
Par Expert
Messages : 651
Enregistré le : 19 avr. 2013, 13:09
Index : Non classé

Message par Flaupchotte » 21 juin 2016, 20:44

Sur les longs putts, le meilleur conseil qu'on m'a donné est de se lâcher un peu, c'est a dire vraiment lancer la balle avec le club, pour la fluidité et éviter de taper dans la balle.

Sinon quiconque galère avec le dosage de manière récurrente et sans constance = technique a revoir. Je ne peux qu'approuver le message de Bubble.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 23 juin 2016, 09:14

Quelques pistes pour le dosage des longues distances.

Le problème :
Au delà d'une certaine distance l'identification de la cible n'est plus nette. Lorsque vous regardez un trou à 2m, 4m, 5m, il est net, vous voyez nettement l'intérieur du trou, le contour etc. Au-delà d'une distance comprise entre 6 et 8m, cela ne devient en général plus le cas. Le cerveau n'identifie donc pas clairement la distance et la régulation de l'amplitude du mouvement est alors défaillante.

Des solutions :
- pour favoriser la régulation de l'amplitude, gardez toujours le même tempo pour tous vos putts. Ne frappez pas. Le corps ne dose pas en accélérant. N'ayez pas peur d'augmenter la taille du mouvement
- placez vous si cela est possible au double de la distance du putt à jouer, (par exemple sur un putt de 8m, reculez encore de 8m, vous êtes donc à 16m). De cette distance imaginez devoir putter en visualisant le mouvement, puis regagnez votre balle : la distance vous paraîtra immédiatement plus gérable.
-marchez la distance du trou à la balle en regardant la taille et la netteté du trou diminuer.
-placez vous à mi-distance entre votre balle et le trou et imaginez jouer la balle de cet endroit ; faites un swing d'essai de cet endroit pour cette distance, mémorisez la taille de ce mouvement puis regagnez votre balle. Refaites le mouvement d'essai mémorisé comme si vous vouliez envoyer la balle à la moitié de la distance. Puis rajoutez de l'amplitude sur un 2e mouvement d'essai en visualisant les 3/4 de la distance, puis rajoutez encore une fois la même chose directement sur la balle pour parcourir la bonne distance. Ce système de fractionnement est également utilisé pour les greens avec différents plateaux.

Laurent Jockschies
PuttingZoneFrance.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 23 juin 2016, 09:38

merci Laurent

pour ce genre de putt, ne faut-il pas se faire prendre en charge le drapeau afin de mieux visualiser le trou ? :wink:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 23 juin 2016, 10:57

eglishadow a écrit :merci Laurent

pour ce genre de putt, ne faut-il pas se faire prendre en charge le drapeau afin de mieux visualiser le trou ? :wink:
Oui une autre bonne idée à rajouter dans la liste !

obecalp23
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 187
Enregistré le : 25 mai 2015, 10:31
Index : 27,5
Pays : Belgique

Message par obecalp23 » 23 juin 2016, 12:57

Les conseils de Laurent vont pas plaire aux obsédés du jeu rapide :-)


Sent from my iPhone using Tapatalk

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 23 juin 2016, 16:45

obecalp23 a écrit :Les conseils de Laurent vont pas plaire aux obsédés du jeu rapide :-)


Sent from my iPhone using Tapatalk
Il faut être organisé, cela s'apprend, se répète.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 23 juin 2016, 16:52

Exemple d'un putt fractionné

http://youtu.be/XXZ0Souo8uw

Avatar du membre
antilolo
Par Expert
Par Expert
Messages : 402
Enregistré le : 11 mars 2016, 13:50
Index : 34

Message par antilolo » 23 juin 2016, 19:40

laurentpro a écrit :Exemple d'un putt fractionné

http://youtu.be/XXZ0Souo8uw
Evidement, si tu mets dans la boite du premier coup, tu peux prendre un peu plus de temps pour la routine :mrgreen:
Tout Ping : G30 D/B3/B5/H4/F4-P - Wedges 50-54-58 Ping Glide - Putter Karsten Anser 2

Avatar du membre
Maxinpar
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1214
Enregistré le : 25 nov. 2011, 10:47
Index : 3,8
Pays : Australie
Localisation : Sydney, Australie
Âge : 41

Message par Maxinpar » 24 juin 2016, 00:11

Ce que m'a conseille mon pro: va sur le green de practice, mets toi a distance d'un long putt (10-15m), positionne toi et puis regarde le trou. Tout en regardant toujours le trou (sans jamais regarder ses pieds / la balle) tape quelques putts vers ce trou. Ca aidera t'aidera a trouver le dosage long putts pour ces greens. C'est ce que j'appele la methode "feel".

Perso je joue avec 7 longueurs de backswing predefinis pour le putt. Je trouve un endroit plat sur le green de practice et j'etalonne. Pour info sur mon parcours ca donne des distances de putts a + ou - 2m, 3m, 4m, 5m, 7m, 10m, et 13m. Ensuite sur le parcours je marche la distance de mes putts pour avoir une distance. Une fois que j'ai choisi mon alignement (et aligne la ligne de ma balle a ma ligne de putt) et choisi ma distance de swing je n'ai plus qu'a executer sans trop penser.
Index Francais: 3.8
Index Australien: 2.3

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 24 juin 2016, 06:03

Maxinpar a écrit :Ce que m'a conseille mon pro: va sur le green de practice, mets toi a distance d'un long putt (10-15m), positionne toi et puis regarde le trou. Tout en regardant toujours le trou (sans jamais regarder ses pieds / la balle) tape quelques putts vers ce trou. Ca aidera t'aidera a trouver le dosage long putts pour ces greens. C'est ce que j'appele la methode "feel".

Perso je joue avec 7 longueurs de backswing predefinis pour le putt. Je trouve un endroit plat sur le green de practice et j'etalonne. Pour info sur mon parcours ca donne des distances de putts a + ou - 2m, 3m, 4m, 5m, 7m, 10m, et 13m. Ensuite sur le parcours je marche la distance de mes putts pour avoir une distance. Une fois que j'ai choisi mon alignement (et aligne la ligne de ma balle a ma ligne de putt) et choisi ma distance de swing je n'ai plus qu'a executer sans trop penser.
merci, intéressant ! :wink:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 24 juin 2016, 09:50

Maxinpar a écrit :Ce que m'a conseille mon pro: va sur le green de practice, mets toi a distance d'un long putt (10-15m), positionne toi et puis regarde le trou. Tout en regardant toujours le trou (sans jamais regarder ses pieds / la balle) tape quelques putts vers ce trou. Ca aidera t'aidera a trouver le dosage long putts pour ces greens. C'est ce que j'appele la methode "feel".

Perso je joue avec 7 longueurs de backswing predefinis pour le putt. Je trouve un endroit plat sur le green de practice et j'etalonne. Pour info sur mon parcours ca donne des distances de putts a + ou - 2m, 3m, 4m, 5m, 7m, 10m, et 13m. Ensuite sur le parcours je marche la distance de mes putts pour avoir une distance. Une fois que j'ai choisi mon alignement (et aligne la ligne de ma balle a ma ligne de putt) et choisi ma distance de swing je n'ai plus qu'a executer sans trop penser.
Démarche typique mais inutile. Le dosage de la distance est naturel dès lors que le joueur a conscience des bonnes ressources pour doser : tempo naturel et constant, liberté d'évolution des bras. Mesurer les distances au travers d'amplitudes types crée une surcharge mentale inutile.

Avatar du membre
zabe
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 297
Enregistré le : 14 janv. 2016, 19:45
Index : 34,5
Localisation : Nice
Âge : 31

Message par zabe » 24 juin 2016, 12:44

laurentpro a écrit :Mesurer les distances au travers d'amplitudes types crée une surcharge mentale inutile.
Oui c'est vrai ca fait rentrer des donnés en plus (et on sait qu'il en a déjà beaucoup), mais dans ce cas comment être constant sans repères/étallonages visuels et/ou physique ?

Comme je l'ai dit plus haut je garde un même tempo puis selon la distance je monte mon backswing à un repère que j'ai prédéfini pour cette distance (int pied droit, ext pied droit etc.).

J'ai travaillé plus le "putt feeling" au début et j'étais très peu régulier, le "calibrage" me permet d'être assez précis (toute raison gardée pour un débutant évidement).

Si c'est la mauvaise piste à suivre, comment conseilles tu de travailler le dosage dans ce cas ?
Début golfique en janvier 2016

Avatar du membre
antilolo
Par Expert
Par Expert
Messages : 402
Enregistré le : 11 mars 2016, 13:50
Index : 34

Message par antilolo » 24 juin 2016, 15:03

zabe a écrit : Oui c'est vrai ca fait rentrer des donnés en plus (et on sait qu'il en a déjà beaucoup), mais dans ce cas comment être constant sans repères/étallonages visuels et/ou physique ?
J'ai plutôt tendance à être du côté du feeling. Je fais des mouvements d'essai en regardant le trou et j'essaie de réfléchir de la même manière que si je voulais lancer une balle vers une cible donnée : je ne réfléchis pas à l'amplitude du geste de mon bras.
Les résultats sont pas trop mal, sauf en cas d'erreur technique ou de lecture de pente.
Tout Ping : G30 D/B3/B5/H4/F4-P - Wedges 50-54-58 Ping Glide - Putter Karsten Anser 2

Avatar du membre
antilolo
Par Expert
Par Expert
Messages : 402
Enregistré le : 11 mars 2016, 13:50
Index : 34

Message par antilolo » 24 juin 2016, 15:03

zabe a écrit : Oui c'est vrai ca fait rentrer des donnés en plus (et on sait qu'il en a déjà beaucoup), mais dans ce cas comment être constant sans repères/étallonages visuels et/ou physique ?
J'ai plutôt tendance à être du côté du feeling. Je fais des mouvements d'essai en regardant le trou et j'essaie de réfléchir de la même manière que si je voulais lancer une balle vers une cible donnée : je ne réfléchis pas à l'amplitude du geste de mon bras.
Les résultats sont pas trop mal, sauf en cas d'erreur technique ou de lecture de pente.
Tout Ping : G30 D/B3/B5/H4/F4-P - Wedges 50-54-58 Ping Glide - Putter Karsten Anser 2

meumeu91330
Par Expert
Par Expert
Messages : 798
Enregistré le : 30 sept. 2014, 11:47
Index : 7,7
Localisation : Perigny sur Yerres
Âge : 32

Message par meumeu91330 » 24 juin 2016, 15:47

antilolo a écrit :
zabe a écrit : Oui c'est vrai ca fait rentrer des donnés en plus (et on sait qu'il en a déjà beaucoup), mais dans ce cas comment être constant sans repères/étallonages visuels et/ou physique ?
J'ai plutôt tendance à être du côté du feeling. Je fais des mouvements d'essai en regardant le trou et j'essaie de réfléchir de la même manière que si je voulais lancer une balle vers une cible donnée : je ne réfléchis pas à l'amplitude du geste de mon bras.
Les résultats sont pas trop mal, sauf en cas d'erreur technique ou de lecture de pente.

Je fais exactement la même chose.
Aucune notion de repère... Tout au feeling.
Index
Début : 09/14 - 12/17 : 54>11.5
2018: 11.5 > 7.7

Matos:

Driver : TW 919 THI 11°
Bois 4 : TW 929 HS 16.5°
Hyb 3 : TW 775 HS 21°
Serie : TW Sterling - 4/LW
Putter: PING Scottsdale S

http://www.gamegolf.com/player/meumeu91330

Avatar du membre
zabe
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 297
Enregistré le : 14 janv. 2016, 19:45
Index : 34,5
Localisation : Nice
Âge : 31

Message par zabe » 24 juin 2016, 16:35

antilolo a écrit :
zabe a écrit : Oui c'est vrai ca fait rentrer des donnés en plus (et on sait qu'il en a déjà beaucoup), mais dans ce cas comment être constant sans repères/étallonages visuels et/ou physique ?
J'ai plutôt tendance à être du côté du feeling. Je fais des mouvements d'essai en regardant le trou et j'essaie de réfléchir de la même manière que si je voulais lancer une balle vers une cible donnée : je ne réfléchis pas à l'amplitude du geste de mon bras.
Les résultats sont pas trop mal, sauf en cas d'erreur technique ou de lecture de pente.

oui sauf que quand tu lances une balles avec la main tu n'as pas d'outil entre toi et ton corp qui vient perturber le lancé. Ton corp tu le connais depuis toujours et des obets tu en as lancé toute ta vie. Perso je joue au golf depuis 6 mois, alors sans vouloir mettre la charue avant les boeufs, j'aimerais quand même ne pas attendre plusieurs années avant de pouvoir doser correctement "au feeling" :D

On a bien des repères sur les fers 1/2 swing je fait X et plein swing je fais X pourquoi pas au putting ?

Attention je suis pas en train de dire que ce tu fais n'est pas bien !!! (je me cherche moi même alors critiquer la technique des autres non !) :mrgreen: je voudrais au contraire comprendre pourquoi laurent met en défaut la méthode (que j'applique) qui consiste à avoir des distances connues et calibrées.
Cela afin que si je travaille dans la mauvaise direction, j'arrête ! :D
Début golfique en janvier 2016

Avatar du membre
zabe
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 297
Enregistré le : 14 janv. 2016, 19:45
Index : 34,5
Localisation : Nice
Âge : 31

Message par zabe » 24 juin 2016, 17:05

J'ai trouvé un bout de réponse de laurent dans un autre sujet, ca évitera qu'il se répète :D
laurentpro a écrit :Bien doser est naturel. Nous savons tous doser. Notre corps sait doser. Si nous dosons mal au golf, c'est qu'il y a des variables comme la roule du green.
Pour doser au putting, notre cerveau a besoin de percevoir comment ça roule, combien pèse le club, comment la gravité agit sur le balancier. Les éléments techniques du mouvement de putting viennent souvent polluer notre système perceptif et perturbe notre capacité à ressentir l'effet de la gravité sur le déplacement du balancier, la gestion de l'amplitude et le tempo.
Souvent nous finissons par doser plus ou moins par l'expérience, mais pour BIEN DOSER quelle que soit la surface, rapide ou lente, en montée ou en descente, nous avons besoin de savoir comment établir une relation entre perception du poids du club, perception de l'amplitude, perception du tempo qui respecte l'accélération naturelle liée à la gravité.
Début golfique en janvier 2016

Avatar du membre
Alykxe
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 956
Enregistré le : 13 nov. 2013, 12:25
Index : 21
Âge : 38

Message par Alykxe » 24 juin 2016, 17:36

eglishadow a écrit :
Maxinpar a écrit :Ce que m'a conseille mon pro: va sur le green de practice, mets toi a distance d'un long putt (10-15m), positionne toi et puis regarde le trou. Tout en regardant toujours le trou (sans jamais regarder ses pieds / la balle) tape quelques putts vers ce trou. Ca aidera t'aidera a trouver le dosage long putts pour ces greens. C'est ce que j'appele la methode "feel".

Perso je joue avec 7 longueurs de backswing predefinis pour le putt. Je trouve un endroit plat sur le green de practice et j'etalonne. Pour info sur mon parcours ca donne des distances de putts a + ou - 2m, 3m, 4m, 5m, 7m, 10m, et 13m. Ensuite sur le parcours je marche la distance de mes putts pour avoir une distance. Une fois que j'ai choisi mon alignement (et aligne la ligne de ma balle a ma ligne de putt) et choisi ma distance de swing je n'ai plus qu'a executer sans trop penser.
merci, intéressant ! :wink:
Idem j'ai établie une routine proche
Qd je vais putter je compte le nbre de pas entre le trou et ma balle tout en lisant les pentes. CelCela ne prend pas des heures !
Puis je recalibre en fonction d'un putt en montée ou en descente. Mentalement je me dis descente légère donc retire 2 pas.
Puis je putt selon mon calibrage établi lors de mes entraînements. Du style 2 pas, élan intérieur pieds droit, 4 pas milieu pied, 8 pas extérieur droit, 12 pas extérieur droit avec stance plus ouvert
C'est sûrement se surcharger l'esprit mais c'est la SEULE clé qui fonctionne avec moi et fait partie intégrante de ma routine

De la même manière j'ai une check list orale qd je drive et qui fait marrer mes partenaires de jeu.... Jusqu'à ce qu'ils voient que mes drives sont supers réguliers et plein fairway :mrgreen: (le dernier gt a mormal en est une preuve :wink:)
2013 : 54 / 2014 : 44 > 39 / 2015 : 39 > 28,2 / 2016 : 28,2 > 23,8 / 2017 : 23,8 > 21...

Avatar du membre
Tux
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1390
Enregistré le : 07 oct. 2013, 10:04
Index : Non classé

Message par Tux » 27 juin 2016, 20:36

Alykxe a écrit :Puis je putt selon mon calibrage établi lors de mes entraînements. Du style 2 pas, élan intérieur pieds droit, 4 pas milieu pied, 8 pas extérieur droit, 12 pas extérieur droit avec stance plus ouvert
Je suis toujours impressionné par ceux qui arrivent à faire ça. C'est quelque chose que je n'arrive absolument pas à faire. Ca me casse systématiquement mon rythme et je me retrouve loin du trou.
De même certains visent en trou imaginaire avant ou après le trou en fonction de la pente. Et ils puttent comme si c'était sur du plat. J'ai essayé et ça ne marche absolument pas pour moi. Je me retrouve toujours du coup dans ce trou imaginaire. :?

Pour moi, c'est feeling à 100%. J'attache surtout de l'importance à visualiser ma roule sur le green. Et le dosage, il vient un peu tout seul. Et par contre, j'ai un très gros taux de confiance à moins d'1m50. Ca m'enlève une grosse pression sur les longs putts.

Avatar du membre
Meaban
Cross Expert
Cross Expert
Messages : 72
Enregistré le : 27 oct. 2013, 20:09
Index : 11,4
Localisation : Nantes
Âge : 53

Message par Meaban » 27 juin 2016, 22:33

Merci à tous pour vos conseils. Je préfère de loin travailler au feeling plutôt que de mémoriser des repères qui peuvent faire oublier l'essentiel.

Ce we j'ai fait 2 compétitions. Le manque de précision de mes attaques de green m'a obligé à faire beaucoup de putts de + de 10m, avec un seul 3 putts et une ficelle de 20m pour un par improbable! :D Je n'ai pas bien score pour autant, mais le problème était ailleurs...
Driver Ping G20 10,5°
Bois 5 Ping G20
Hybride 4 Ping G20
Fers Ping G20 4-UW
Wedges Callaway X-hot 50-54-58
Putter Odyssey 2-ball 33"

Avatar du membre
Maxinpar
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1214
Enregistré le : 25 nov. 2011, 10:47
Index : 3,8
Pays : Australie
Localisation : Sydney, Australie
Âge : 41

Message par Maxinpar » 28 juin 2016, 00:00

laurentpro a écrit :Mesurer les distances au travers d'amplitudes types crée une surcharge mentale inutile.

Au contraire j'ai l'impresion que ca enleve toute pensee. Le putting c'est deux choses, la ligne et le poids:
- Une fois que j'ai choisi ma ligne, j'aligne ma balle a ma ligne, puis mon club a ma ligne de balle (balle et putter ont des lignes d'alignement pour simplifier tout ca)
- Idem pour le poids, j'ai mesure, j'ai pris en compte la pente (et le grain et meme parfois le vent si necessaire) et je me suis decide sur une amplitude de backswing. Le tempo restera le meme.

Une fois que j'addresse la balle, la ligne est decidee et "locked in", le poids aussi, il suffit simplement d'executer l'amplitude choisie sur la ligne choisie.

Je trouve que ca enleve toute envide de penser ou de doute et qu'au contraire ca me libere de "surchage mentale inutile". Mais bon, to each their own :)
Index Francais: 3.8
Index Australien: 2.3

Avatar du membre
Alykxe
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 956
Enregistré le : 13 nov. 2013, 12:25
Index : 21
Âge : 38

Message par Alykxe » 28 juin 2016, 06:40

Clair... Il n'y a pas de remède miracle universel
De mon côté j'admire ceux qui sont capables de jouer uniquement au feeling (comme quoi on est jamais content de ce que l'on a)

Si j'ai développé ce dispositif, c'est sûrement lié à mon caractère scientifique /cartésien qui me rassure
Sans tomber ds de la psychologie à 4 centimes, on a tous un profil préférentiel :intuitif, rationnel,... Ds le golf, forcément on est plus réceptif sur les méthodes qui collent à notre profil.

Pdt que je fais ma check-list, le caractère " scientifique" de la routine me rassure et m'empêche justement de psychoter
2013 : 54 / 2014 : 44 > 39 / 2015 : 39 > 28,2 / 2016 : 28,2 > 23,8 / 2017 : 23,8 > 21...

Avatar du membre
Tux
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1390
Enregistré le : 07 oct. 2013, 10:04
Index : Non classé

Message par Tux » 29 juin 2016, 08:15

Alykxe a écrit :Pdt que je fais ma check-list, le caractère " scientifique" de la routine me rassure et m'empêche justement de psychoter
C'est justement ce qui me fait psychoter. :mrgreen:
Du coup, je commence à trop réfléchir et à penser à beaucoup de détails. Je me mets alors à vérifier trop de points techniques. Et généralement, je me fais une bonne grosse gratte derrière. :roll:

Je suis de nature très cartésienne. J'ai fait une formation scientifique, et j'ai pris le moule à tout penser, tout mesurer sur beaucoup de secteurs. Et c'est justement l'avantage que j'y retrouve dans le golf. Je laisse tout ça de côté pour me libérer la tête et à juste faire. Ca vide très bien la tête. :lol:

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 29 juin 2016, 08:26

pour ma part je suis davantage feeling
par exemple lorsque je me mets derrière la balle en face du trou pour visualiser la trajectoire, je balance mon putter pour trouver la sensation du poids et du balancier
puis à l'adresse je regarde assez longtemps le trou , 5 secondes , une ou deux fois... mon repère ensuite (proche de ma balle)...jamais en me relevant.
mais cela se fonde tout de même sur une technique et une routine, l'observation, les repères sur le green, qui ne sont là qu'à force d'entrainement (j'avoue ne pas assez m'entraîner dans le petit jeu, putting compris) et qui donne cette expérience du "feeling".
Après cela le côté "scientifique" existe aussi, un putter au loft adéquat pour moi, juste une correction de placement de balle dans le stance s'il le faut, et de position du manche par rapport au corps pour avoir une attaque légèrement positive qui donnera normalement une balle qui tiendra la ligne voulue...donc assez peu de facteurs à rectifier en cas de mauvais putting, ça peut se corriger assez vite sur le parcours puisque j'ai peu de choses à penser en dehors des habitudes, juste vérifier deux choses.
après il y a des jours où ça tombe et d'autres non :mrgreen:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2797
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 29 juin 2016, 09:20

pour ma part je suis davantage feeling
par exemple lorsque je me mets derrière la balle en face du trou pour visualiser la trajectoire, je balance mon putter pour trouver la sensation du poids et du balancier
puis à l'adresse je regarde assez longtemps le trou , 5 secondes , une ou deux fois... mon repère ensuite (proche de ma balle)...jamais en me relevant.
Exactly . De mon point de vue , être focalisé par sa cible en ressentant une sensation, et sans chercher à l’analyser pendant le swing et sans nul doute , une bonne idée pour permettre d'appliquer au mieux sa technique sur le parcours, plus facilement en prenant plus de plaisir à jouer .

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 29 juin 2016, 09:26

Alain, ce que j'aime bien chez toi c'est ta notion permanente " du plaisir de jouer"...merci
ça fait du bien :D
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2797
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 30 juin 2016, 12:44

eglishadow a écrit :Alain, ce que j'aime bien chez toi c'est ta notion permanente " du plaisir de jouer"...merci
ça fait du bien :D
Ah ....tu as remarqué ! :wink: C'est le secret ....Qu'on se le dise .

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Prius
Par Expert
Par Expert
Messages : 706
Enregistré le : 18 mai 2016, 10:15
Index : 30
Localisation : 48.808699, 2.298355

Message par Prius » 30 juin 2016, 15:39

VOus connaissez ces exercices de putting ?
Début Golf : juin 2016
2016 : NC
2017 : NC --> 49 --> 48
2018 : 48 --> 43 --> 35,5 --> 31 --> 31 --> 30

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 01 juil. 2016, 10:54

Prius a écrit :VOus connaissez ces exercices de putting ?
L'utilisation d'une rampe permet de constater où roule la balle sans erreur de direction. Cela ne donne aucune indication sur les ressources à utiliser pour doser une fois le club en main.
Pour doser naturellement il faut :
-au préalable tester et constater la roule. Cela se fait en tapant quelques balles sans rien viser et en portant attention à sa roule, en particulier dans sa phase finale, comment la vitesse de roule décroit, comment la balle s'arrête.
-utiliser un tempo naturel, sans speeder le mouvement, en laissant jouer le poids des bras. On peut faire autrement mais c'est plus compliqué pour le corps
-vérifier sa capacité à envoyer 3 balles minimum à la même distance sans rien viser. Si irrégularité, c'est qu'il y a une défaillance soit dans le tempo, soit dans l'amplitude, soit dans la capacité à laisser jouer le poids du putter et des bras.
-vérifier ensuite son Habileté à doser en visant autre chose que le trou (bordure du green par exemple) afin de ne pas être influencé par le trou.
Ça commence par cela le putting et non par la mécanique et c'est ce que font désormais beaucoup de pros dès qu'ils arrivent sur cette surface pour s'étalonner.
Doser d'abord, le reste après.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 01 juil. 2016, 12:19

ça ce sont des précisions extrêmement utiles et évidemment à BOSSER, merci !
J'ai malheureusement des greens lents chez moi mais ça aide cette sensation de poids, d'amplitude
après je me suis fait fitté un putter acheté en boutique et on a corrigé un peu le loft par rapport à ma manière de putter, nouveau grip inversé depuis 1,5 an.
et de ce fait on a pu aussi corriger la position de mes mains (bout du manche) par rapport à mon corps, maintenant, en gros, en face de ma boucle de ceinture (j'étais plus en avant), et la position de la balle un peu plus vers l'avant afin d'avoir une roule plus régulière donnée par une attaque légèrement positive
la balle joue aussi, une quatre pièces par exemple FG Tour que j'aime bien dans le vent, uréthane, ou 3 pièces D 330 RXS m'aide à ressentir la roule plus régulière, ça "semble" partir moins vite du putter que d'autres balles plus typées "moyennes ou contrôle/distance) et ralentir plus progressivement en fin de course.
tout ça fait et construit un feeling et sans cela c'est foutu, pente ou pas....bein entendu avec des jours avec et des jours sans, mais bosser réduit cet écart.
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
Tux
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1390
Enregistré le : 07 oct. 2013, 10:04
Index : Non classé

Message par Tux » 01 juil. 2016, 12:35

eglishadow a écrit :tout ça fait et construit un feeling et sans cela c'est foutu, pente ou pas....bein entendu avec des jours avec et des jours sans, mais bosser réduit cet écart.
Je suis complètement d'accord avec ton post. Et bien sûr, encore plus avec Laurent.
Ce que j'aimerai rajouter à ta phrase, c'est qu'il faut déjà aimer ce secteur avant tout. Si on juste en tête "putting = 2 putts max", je pense que l'on progressera pas, ou tout du moins, le feeling ne viendra jamais. Si on adore comprendre un green et essayer de le rentrer depuis n'importe où, ça procure un plaisir énorme et on réussit bien.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11465
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 68

Message par eglishadow » 01 juil. 2016, 12:50

Tux a écrit :
eglishadow a écrit :tout ça fait et construit un feeling et sans cela c'est foutu, pente ou pas....bein entendu avec des jours avec et des jours sans, mais bosser réduit cet écart.
Je suis complètement d'accord avec ton post. Et bien sûr, encore plus avec Laurent.
Ce que j'aimerai rajouter à ta phrase, c'est qu'il faut déjà aimer ce secteur avant tout. Si on juste en tête "putting = 2 putts max", je pense que l'on progressera pas, ou tout du moins, le feeling ne viendra jamais. Si on adore comprendre un green et essayer de le rentrer depuis n'importe où, ça procure un plaisir énorme et on réussit bien.
Tuas raison

autrefois j'avais un putter que j'adorais (volé avec tout mon sac) , acheté chez Golf plus , un maillet (pas trop à la mode à l'époque) en alu... Ray Cook
Image
.
avec ça je jouais pour l'équipe et ça me motivait vraiment, donc je rentrai pas mal de putts et ai gagné bien des MP et puis un 79 en stroke dans le fort vent à Granville...donc j'ai aimé aussi ce compartiment pas si bien travaillé

puis en revant au golf, c'était moins dans ma motivation, pas mal mais sans plus et évidemment des cata sur putts courts vendangés.
A partir du moment où cela est deveu mon "dernier" sport, je veux y mettre du sens, donc les points sont au petit jeu et ailleurs, et avoir cet objectif c'est déjà apprendre à l'aimer et avec un état d'esprit tel que celui de Alp, c'est un bonheur...
pas de frustration , juste l'envie de mieux faire (d'ailleurs sur mon espace j'ai mis les tableaux)...
dernièrement jouer en équipe à 4 en Scramble nous a fait nous surpasser partout pour un 68 brut....(un index 9, un 17,7 un 28 et un 54)
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Bigben60
Messages : 21
Enregistré le : 21 oct. 2012, 08:53
Index : 10
Âge : 48

Message par Bigben60 » 02 juil. 2016, 21:55

Je pratique une exercice qui chez moi est très efficace pour améliorer mon dosage sur les longs putts.
Trois balles, un trou ou un objectif situé entre 6 et 18 m.
Je joue les trois balles les unes après les autres.
La première doit obligatoirement être trop longue.
Le deuxième doit être obligatoirement trop courte.
La troisième finit très souvent à hauteur du trou, entre les deux premières.
Je ne cherche pas particulièrement à bien m'aligner. Je me concentre uniquement sur la distance à parcourir. L'objectif étant que le deuxième coup soit donné.
1990 => 32 d'handicap
ARRET
2004 => non classé, 2005 => 22,4, 2006 => 22,5
ARRET
2010 à 2013 => 22,5
2014 => 12,4, 2015 => 13,4 puis hop, retour à 12,5
2016 => 12,6, 12,7, 12,4, 12,5...

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 58

Message par Garicou » 02 juil. 2016, 23:25

Hello !

Pour les longs putts, j'avais souvent tendance à avoir 2 à 3m entre deux putts identiques au putting green.

Maintenant, pour les longs et les plus courts, je remonte du trou vers ma balle en marchant normalement et en comptant mes pas. Pas le pas qui se rapproche du mètre, un pas normal, cool.

Et quand je me mets à l'adresse, juste avant de jouer, je recompte mes pas pour donner la dernière info à mon disque dur.

Résultat je me retrouve beaucoup plus souvent qu'avant dans une zone safe de 50cm autour du trou.
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

laurentpro
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 183
Enregistré le : 10 juin 2014, 20:04
Index : Professionnel

Message par laurentpro » 03 juil. 2016, 13:34

Bigben60 a écrit :Je pratique une exercice qui chez moi est très efficace pour améliorer mon dosage sur les longs putts.
Trois balles, un trou ou un objectif situé entre 6 et 18 m.
Je joue les trois balles les unes après les autres.
La première doit obligatoirement être trop longue.
Le deuxième doit être obligatoirement trop courte.
La troisième finit très souvent à hauteur du trou, entre les deux premières.
Je ne cherche pas particulièrement à bien m'aligner. Je me concentre uniquement sur la distance à parcourir. L'objectif étant que le deuxième coup soit donné.
Oui c'est pas mal ça. Ça peut aider effectivement.

momo30
Eagle Expert
Eagle Expert
Messages : 1715
Enregistré le : 18 févr. 2008, 09:26
Index : 12,9
Âge : 59

Message par momo30 » 04 juil. 2016, 08:04

laurentpro a écrit :
Bigben60 a écrit :Je pratique une exercice qui chez moi est très efficace pour améliorer mon dosage sur les longs putts.
Trois balles, un trou ou un objectif situé entre 6 et 18 m.
Je joue les trois balles les unes après les autres.
La première doit obligatoirement être trop longue.
Le deuxième doit être obligatoirement trop courte.
La troisième finit très souvent à hauteur du trou, entre les deux premières.
Je ne cherche pas particulièrement à bien m'aligner. Je me concentre uniquement sur la distance à parcourir. L'objectif étant que le deuxième coup soit donné.
Oui c'est pas mal ça. Ça peut aider effectivement.

Un pro m'avait aussi donné ce genre de conseil: avant de putter faire un premier geste d'essai en estimant que la balle va être trop longue de 2 m, un deuxième en estimant qu'elle sera trop courte de 2 m , puis on joue avec une montée entre les deux .... cela peut aider quand on a du mal à sentir les greens .

Avatar du membre
legone
Par Expert
Par Expert
Messages : 711
Enregistré le : 04 mai 2010, 21:42
Index : 13,2
Localisation : Lyon
Âge : 64

Message par legone » 10 juil. 2016, 09:31

Pour moi les putts longs ca commence à 12m-15m.

En-deça pas de problème particulier au niveau de la mécanique et du dosage.

Par contre, à partir de cette distance j'ai une gène dans mon backswing qui provoque souvent :
- un mauvais centrage
- une tendance à boxer la balle

Conséquence, mentalement je me dis : le 3 putts arrive :mrgreen:

C'est une raison pour laquelle je chippe toujours si je suis en bordure de green pour les putts longs :)
2011 : 53,5 > Clubs Fitting
2012 : 28,1
2013 : 24,3
2014 : 19,4
2015 : 17,5
2016 : 16,4
2017 : 13,2

Le golf : 10 ans d'apprentissage, 10 ans d'espoir, 10 ans de résignation

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 58

Message par Garicou » 10 juil. 2016, 11:27

Hello !

Je reviens sur ma petite routine putting expliquée plus haut.

Quand je m'installe à l'adresse, je recompte mes pas en regardant la balle, avec le même timing que lorsque je revenais vers elle. Arrivé à au décompte, je joue fluide.

Avec un putt de 15m à jouer, et comme mes pas ne font pas 1m, ça doit faire une petite 20taine de pas donc une petite 20taine de secondes à passer au-dessus de ma balle.

Ca peut paraître long au début. Les premières fois je me déconcentrais à prendre autant de temps. Mais comme le résultat est très positif et que je n'ai pas toujours d'aussi longs putts :wink: .
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Répondre

Retourner vers « PUTTING »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité