MENTALbilan émotionnel d'un parcours

Des défaillances au niveau mental?

Modérateurs : ALP, Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
bennyhill
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1399
Enregistré le : 18 oct. 2006, 09:07
Index : 10,7
Localisation : Gironde
Âge : 45

bilan émotionnel d'un parcours

Message par bennyhill » 12 oct. 2010, 10:40

Cette nuit j'ai eu une idée (I have a dream :lol: ) et je voulais vous en faire part et avoir vos avis.

Je me suis fais la réflexion suivante : on fait des bilans et des statistiques de nos parcours (nombre de puts, les GIR, les FIR, le nombre d'approche-put, etc., etc. ...). Pourquoi ne pas faire la même chose pour notre mental, c'est-à-dire faire un bilan émotionnel de nos parcours.

Y-a-t-il une corrélation entre nos états émotionnels trou par trou et le score ? la réponse paraît évidente comme ça, mais je pense qu’il est intéressant d’analyser ça en détail, avec comme finalité de mieux se connaître pour mieux scorer (tiens ça ferait un bon titre de bouquin)

Pourquoi je me pose cette question ?

Cette année je n'ai pas progressé, pire, j'ai régressé au niveau de mon index. Pourtant je me suis donné les moyens, avec plus d'entrainement, du nouveau matériel. Au final, mon jeu s'est bien amélioré, je touche mieux la balle, meilleures trajectoires, meilleur contact de balle, pas de gros points faibles dans mon jeu, ... et pourtant, mon index ne progresse pas. Pourquoi :?:

Après un rapide constat, je me rends compte que sur une partie je n'ai que 3 ou 4 mauvais coups (des hors-limites en général), mais ça suffit pour foutre une carte en l'air. Ces mauvais coups sont souvent au même endroit et sont dus à l’aspect mental à 80%.

Conclusion, le swing est plutôt en place, il faut donc que j’axe mon travail sur le mental.

Concernant la méthodologie pour faire le bilan émotionnel d’un parcours, voilà comment je compte faire. Au début de chaque trou, je note mon état émotionnel de l’instant avec des termes assez précis : « confiant », « peureux », « décontracté », « stressé », etc.
L’idéal serait de le faire avant chaque coup, mais pour chaque trou c’est déjà un bon début. Suite à cette démarche, je pense arriver à la conclusion que je répète souvent les mêmes schémas mentaux aux mêmes moments, voire sur les mêmes trous.

J’ai été un peu long dans mon explication, mais le mental est un sujet vaste.

Que pensez-vous de cette démarche de « bilan émotionnel » ? ça vous paraît utile ?
Driver: Cobra F8
B3: Callaway X hot 3deep
Hybrides: Mizuno JPX Fli-Hi et JPX 850
Fers: Mizuno JPX 850 forged
Wedges: Mizuno S5 50°56°60°
Putter: Odyssey Oworks 7 tank

Avatar du membre
J3ROM3
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4423
Enregistré le : 24 sept. 2008, 17:55
Index : 7,1
Localisation : POISSY (78)
Âge : 49

Message par J3ROM3 » 12 oct. 2010, 10:43

rien qu'en faisant ça tu vas prendre un certain recul sur tes émotions et mieux les contrôler ce qui n'en sera que bénéfique :)

Avatar du membre
Mr Magoo
Par Expert
Par Expert
Messages : 676
Enregistré le : 23 juil. 2008, 09:59
Localisation : 78

Message par Mr Magoo » 12 oct. 2010, 11:18

yabon comme idée !
de mémoire mais il faudrait le relire, dans le livre "chaque coups doit avoir un objectif"
il y a je crois une grille d'analyse un peu dans cette veine, noter aprés chaque coups l'engagement, la concentration, le respect de la routine, etc.
Je pense qu'il est important de limiter ce que tu observe et note pour ne pas trop s'encombrer l'esprit.

Mr Magoo

Ludomental
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 288
Enregistré le : 31 juil. 2009, 19:15
Index : 11

Message par Ludomental » 12 oct. 2010, 19:38

C'est un travail que je fais avec beaucoup de sportifs.
L'intérêt est d'apprendre à connaître ses émotions et ses dépendances émotionnelles.
Tu vas peut-être t'apercevoir que certaines émotions sont plus fréquentes que d'autres et reliés à tes mauvais coups.

La seconde partie de ton travail sur les émotions sera de modifier celles qui peuvent te freiner et renforcer celles qui t'aident.
Cela se fait par visualisation en changeant les émotions vécues durant certaines expériences.
ex: Tu te visualises au cinéma, te regardant sur l'écran en train de jouer ton parcours et à chaque fois qu'une émotion négative se présente, tu modifies ton comportement et adopte l'émotion que tu souhaites avoir.
Le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire, tu vas donc installer de nouvelles références au lieu de vivre toujours les même situations.

Avatar du membre
bennyhill
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1399
Enregistré le : 18 oct. 2006, 09:07
Index : 10,7
Localisation : Gironde
Âge : 45

Message par bennyhill » 13 oct. 2010, 12:50

Ludomental a écrit :ex: Tu te visualises au cinéma, te regardant sur l'écran en train de jouer ton parcours et à chaque fois qu'une émotion négative se présente, tu modifies ton comportement et adopte l'émotion que tu souhaites avoir.
Le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire, tu vas donc installer de nouvelles références au lieu de vivre toujours les même situations.
Merci de tes précisions Ludo. Pour le cinéma, il faut les lunettes 3D ?
Driver: Cobra F8
B3: Callaway X hot 3deep
Hybrides: Mizuno JPX Fli-Hi et JPX 850
Fers: Mizuno JPX 850 forged
Wedges: Mizuno S5 50°56°60°
Putter: Odyssey Oworks 7 tank

Répondre

Retourner vers « MENTAL »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité