Boutique de golf en ligne

MENTALLe Subconscient n'est pas l'Inconscient

Des défaillances au niveau mental?

Modérateurs : ALP, Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Le Subconscient n'est pas l'Inconscient

Message par ALP » 23 mars 2017, 13:29

Comme évoqué par ailleurs , LE BUT DE CE THREAD est sans autres prétentions que de mettre l'accent sur l’intérêt de faire la distinction entre différents termes , mêmes s'il sont liés , parfois employés à mauvais escient ce qui peut constituer une source d'incompréhensions et de confusions ...

L'inconscient est, comme son nom l'indique, tout ce qui n'est pas conscient.
Cela entend tous les automatismes de l'esprit et du corps. Le fait de respirer sans y penser comme le fait de réagir à un stimuli extérieur sans y avoir pensé. Les pulsions issus de nos instincts sont du domaine de l'inconscient. Voilà pourquoi le swing de golf n'a rien à voir avec l'inconscient .

En revanche, le subconscient c'est, comme son nom l'indique encore, tout se qui se place juste "sous" la conscience et qui sont des automatismes acquis. C'est à dire des automatismes que l'on apprend, ( Ex: le swing de golf ) surtout dans l'enfance. Le fait, par exemple de craindre le feu parce que l'on s'est déjà brûlé sur une flamme est du domaine du subconscient. Le fait de s'éloigner n'est pas issu d'une réflexion consciente mais d'un réflexe conditionné par le traumatisme de la douleur.

Le contenu du subconscient a passé par la conscience avant de se greffer au niveau de ce qui est inconscient. Il est donc inconscient mais juste "sous" la conscience, donc "sub" conscient. :mrgreen:

Cela dit , on peut dire que le subconscient fait partie de l'inconscient parce qu'il n'est pas conscient. Mais certains ( dont je fais partie ) font une distinction de taille , plus nette dans le sens que, pour eux, l'inconscient est inné et ne contient pas d'acquis alors que le subconscient ne contient que l'acquis.

Je vous parlerais bien du concept de "sur conscient" mais je vais vous laisser digérer ces concepts là avant. Si ce n'est pas clair, vous me le dites. :wink:

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Avatar du membre
pat_1100
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5973
Enregistré le : 02 nov. 2006, 18:47
Index : 15,4
Âge : 58

Message par pat_1100 » 23 mars 2017, 13:35

Parfaitement clair Alain !! :wink:
Et merci pour tes apports !!
M2 ADTP 6s
Epic 3 et 5 Fuji pro green
Honma TW 717 19 et 22 UT 850
Honma TW 737 V DGSL S 300
SM6 52 et 58 DG Spiner
Spider DJ Black

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11790
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 23 mars 2017, 14:36

parfaitement clair , merci !
:D
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11790
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 23 mars 2017, 14:52

Alain, une petite question, si je puis me permettre :
se pourrait-il que le conscient puisse prendre le pas sur le subconscient et un swing bien acquis ?
je m'explique :
- on a acquis un swing et une confiance en ce swing, mais avec l'apparition d'un état émotionnel E, ce subconscient est balayé ou remisé et on oublie les gestes que nous avons fabriqués consciemment par habitude et entrainement et sont "casés" dans notre subconscient (pas sur que je sois bien dans le réel)

l'élément parasite donc chasserait cet état de subconscient positif qui devrait savoir faire ce pour quoi il a été entraîné...
est-ce possible ? vrai ou pas ?

si oui.... que faire pour retrouver une action positive ?
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 23 mars 2017, 17:00

Je reviendrai un peu tard , peu de temps actuellement , mais pour l'heure garde à l'esprit que le " subconscient agit " comme un réservoir de stockage , c'est une sorte de réserve , constituée de ressources mémorisées . C'est acquis ( habiletés motrices , savoir faire ) = mémoire procédurale= subconscient , pour effectuer un swing . Il convient donc de le stimuler pour qu'il mette à disposition la/les ressources nécessaires à l'objectif à atteindre . C'est le déclenchement de l'action motrice . :wink:
Quand il y a stress ( Conscient saturé ) , des émotions parasites non gérée apparaissent , le joueur est alors dans l'incapacité de stimuler sa réserve de ressources , d'aller chercher dans la mémoire procédurale ( subconscient ) la "matière" . Au passage , c'est pour cette raison que lorsque nous n'avons pas ou peu de pression, alors les différents mécanismes d'ajustement naturel du corps compensent beaucoup d'erreurs techniques. Mais quand il y a un stress non géré alors le geste ne se compense plus de lui même . Donc , il convient d'apprendre à gérer les émotions limitantes , parasites qui constituent le stress et le blocage moteur .

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11790
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 23 mars 2017, 17:13

merci c'est très clair Alain !
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
Lovecat
Modérateur
Modérateur
Messages : 2226
Enregistré le : 25 oct. 2011, 09:44
Index : 18,4

Message par Lovecat » 23 mars 2017, 19:14

Un rapport avec les apports de la cohérence cardiaque ?
Je ne travaille jamais. Je ne me repose pas non plus. C'est juste la vie qui passe.

La difficulté est grande de rendre savant celui qui ne fait rien ; parce que son ignorance lui fait croire qu'il en fait plus que celui qui entreprend de l'instruire.

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 23 mars 2017, 20:42

Lovecat a écrit :
23 mars 2017, 19:14
Un rapport avec les apports de la cohérence cardiaque ?
La CC (cohérence cardiaque ) peut en effet être privilégiée comme une technique simple , car elle permet de réguler le stress et le coté anxiogène d'une expérience vécue en agissant sur le contrôle de sa respiration . On sait parfaitement aujourd'hui , qu'Il existe un lien étroit entre le cerveau et le cœur et vice versa. Les techniques contrôlant la respiration agissent sur le rythme cardiaque et donc il possible d'interagir sur le cerveau en influençant le système nerveux autonome. En modifiant ce système nerveux autonome, ( sympathique /parasympathique ) il serait alors possible de diminuer le taux de cortisol , qui n'est d'autre que l' hormone du stress comme chacun le sait . Au final, grâce à une respiration contrôlée, nous pouvons obtenir une fréquence cardiaque plus régulière et réduire les signes de tension . C'est une forme de gestion émotionnelle en somme accessible au plus grand nombre :D Mais avant de parler de moyens pour gérer l'émotion limitante , il me semble pertinent d'identifier s'il y a des causes spécifiques qui peuvent expliquer l état de stress, et en premier lieu bien comprendre ce qu'est une émotion, son mécanisme, comment elle survient, par rapport à quels stimuli, et dans quelles conditions sur le parcours . Tout ceci s'inscrit dans une démarche globale orientée solution , centré sur le joueur .

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Avatar du membre
Alykxe
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 956
Enregistré le : 13 nov. 2013, 12:25
Index : 21
Âge : 38

Message par Alykxe » 24 mars 2017, 11:17

Excellente initiative ce post !
Comprendre le mécanisme et la terminologie pour mieux appréhender d'éventuelles solutions
Merci beaucoup des analyses :D
2013 : 54 / 2014 : 44 > 39 / 2015 : 39 > 28,2 / 2016 : 28,2 > 23,8 / 2017 : 23,8 > 21...

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 24 mars 2017, 14:51

Alykxe a écrit :
24 mars 2017, 11:17
Excellente initiative ce post !
Comprendre le mécanisme et la terminologie pour mieux appréhender d'éventuelles solutions
Merci beaucoup des analyses :D

C'est la première étape , mais pour s'en sortir , il faut finir par passer à l'Action. :wink:

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 19 juin 2017, 12:42

Le cerveau a cela d'intéressant qu'il est bourré d'infinies possibilités, mais ne sait pas faire deux choses en même temps (contrairement à ce que diraient beaucoup de femmes :D )
J'aime beaucoup ta manière d'aborder les choses Alain.

La vie est remplie de stress au sens large : aussi bien positifs que négatifs. On ne peut pas arriver sur un parcours de golf vierge de toute émotion. Bien plus que beaucoup d'autres sport, le golf nécessite d'être "dans l'instant présent", afin d'être capable de mobiliser les ressources du subconscient. Il existe tout un tas de petites techniques de méditation simples, mais avant tout il faut réussir à conscientiser le fait que nous sommes parasité par des émotions et pensées extérieures à notre activité favorite.
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
zigrit
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 4243
Enregistré le : 23 avr. 2009, 19:55
Index : 16,8
Localisation : les fairways normands
Âge : 58

Message par zigrit » 19 juin 2017, 20:12

j'aime bien l'idée du contrôle de la respiration
est-ce qu'en se concentrant sur une respiration profonde et calme, ça met de côté les pensées parasites et ça permet au subconscient prendre le contrôle et d'envoyer des PARPAINGS avec la BABATTE ? :mrgreen:

vous ajoutez des G à parpaing et l'accent de MLV ;)
Driver Ping G Sftech, 10°, Alta55
B2 Ping G20, 12°,
B4 Ping G25, 16.5°
H3 Titleist 913H, 19°, Bassara
H4, H5, H6 Mizuno Fli Hi, 22/25/28°, Orochi
F7 au AW (50), Ping G15, red dot
52/10 Cleveland CG15 Zip Grooves,
Putter Odyssey White Hot 2 balls, 33",
Balles wilson DX2 soft
sac big max silencio
chariot foissy retriver 200 lithium

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 19 juin 2017, 20:43

zigrit a écrit :
19 juin 2017, 20:12
j'aime bien l'idée du contrôle de la respiration
est-ce qu'en se concentrant sur une respiration profonde et calme, ça met de côté les pensées parasites et ça permet au subconscient prendre le contrôle et d'envoyer des PARPAINGS avec la BABATTE ? :mrgreen:

vous ajoutez des G à parpaing et l'accent de MLV ;)
On peut aussi partager sa partie avec une jolie femme, agréable, et là les crispations généralement se dissipent...enfin en principe :wink:

Plus sérieusement , l'expérience du haut niveau me démontre que les joueurs attachent une importance CAPITALE à la qualité de leur respiration, et à certains exercices respiratoires avant les coups, après les coups….mais aussi pour se détendre si le stress de la compétition les touche, si la pression est trop forte.

Personnellement , je m’en sert pour placer mes golfeurs pro avec qui je travaille , dans une zone de bien être. :wink:
8 )

Alain :D
Modifié en dernier par ALP le 19 juin 2017, 20:56, modifié 1 fois.
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 19 juin 2017, 20:54

crevettejule a écrit :
19 juin 2017, 12:42
Le cerveau a cela d'intéressant qu'il est bourré d'infinies possibilités, mais ne sait pas faire deux choses en même temps (contrairement à ce que diraient beaucoup de femmes :D )
J'aime beaucoup ta manière d'aborder les choses Alain.

La vie est remplie de stress au sens large : aussi bien positifs que négatifs. On ne peut pas arriver sur un parcours de golf vierge de toute émotion. Bien plus que beaucoup d'autres sport, le golf nécessite d'être "dans l'instant présent", afin d'être capable de mobiliser les ressources du subconscient. Il existe tout un tas de petites techniques de méditation simples, mais avant tout il faut réussir à conscientiser le fait que nous sommes parasité par des émotions et pensées extérieures à notre activité favorite.
Merci pour ce partage d'idées :D Pour aller encore un peu plus loin , j'observe à haut niveau , l'importance du rôle de ces trois clefs fondamentales dans la performance. Appliquées au golf elles forment un tout indissociable :

1/le corps a été programmé pour exécuter une tâche bien précise : driver loin, faire une approche précise. Faire un mouvement ample et rythmé se verra sur le visage et aura une répercussion sur la respiration. Faire un mouvement précipité verra une accélération de la respiration et un visage plus fermé.
2/ le cerveau gère une émotion qui aide à la performance : on peut être en colère, le mouvement va être agressif. On va être découragé, le mouvement va être fade sans énergie ni conviction. On va être euphorique, le mouvement va être décuplé et rapide. On va être serein, le mouvement sera rythmé.
3/la respiration joue un rôle physiologique et émotionnel : respiration lente pour un mouvement lent; respiration coupée pour un mouvement haché; respiration profonde pour un mouvement ample.

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 21 juin 2017, 13:07

ALP a écrit :
19 juin 2017, 20:54
crevettejule a écrit :
19 juin 2017, 12:42
Le cerveau a cela d'intéressant qu'il est bourré d'infinies possibilités, mais ne sait pas faire deux choses en même temps (contrairement à ce que diraient beaucoup de femmes :D )
J'aime beaucoup ta manière d'aborder les choses Alain.

La vie est remplie de stress au sens large : aussi bien positifs que négatifs. On ne peut pas arriver sur un parcours de golf vierge de toute émotion. Bien plus que beaucoup d'autres sport, le golf nécessite d'être "dans l'instant présent", afin d'être capable de mobiliser les ressources du subconscient. Il existe tout un tas de petites techniques de méditation simples, mais avant tout il faut réussir à conscientiser le fait que nous sommes parasité par des émotions et pensées extérieures à notre activité favorite.
Merci pour ce partage d'idées :D Pour aller encore un peu plus loin , j'observe à haut niveau , l'importance du rôle de ces trois clefs fondamentales dans la performance. Appliquées au golf elles forment un tout indissociable :

1/le corps a été programmé pour exécuter une tâche bien précise : driver loin, faire une approche précise. Faire un mouvement ample et rythmé se verra sur le visage et aura une répercussion sur la respiration. Faire un mouvement précipité verra une accélération de la respiration et un visage plus fermé.
2/ le cerveau gère une émotion qui aide à la performance : on peut être en colère, le mouvement va être agressif. On va être découragé, le mouvement va être fade sans énergie ni conviction. On va être euphorique, le mouvement va être décuplé et rapide. On va être serein, le mouvement sera rythmé.
3/la respiration joue un rôle physiologique et émotionnel : respiration lente pour un mouvement lent; respiration coupée pour un mouvement haché; respiration profonde pour un mouvement ample.

8 )

Alain :D

Il parait donc essentiel de traviller sur un retour à une certaine sérénité. Je me laisse aller à imaginer un petit exercice simple :

Lorsque je vais à ma balle, je vais chercher à me concentrer sur mes pas. l'idée est de ressentir mon pied se poser sur le sol, d'en sentir le dérouler et le contact. Si un jour je tape des drive à 250 mètres l'exercice peut être long :D Les 50 derniers mètres peuvent suffirent. pour moi c'est un exercice de pleine conscience qui pourrait me permettre d'apaiser mes pensées et mon cerveau, ainsi que de calmer ma respiration car dans un exercice tel que celui-là la démarche devrait naturellement se ralentir.

Je vais le tester ce soir sur le parcours
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2897
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 21 juin 2017, 13:17

Pas mal :D Merci d'avance pour nous faire partager ton retour de l'expérience vécue .... :D

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 22 juin 2017, 21:49

Bon j'ai essayé aujourd'hui le petit exercice que je m'étais fixé.

Même si sur le principe il est simple, dans la pratique il n'est pas si évident que ça à mettre en place. mon enfoiré de cerveau aime vraiment trop voguer vers tout un tas de pensées parasites.
Sur 18 trous je dois reconnaître que je n'ai pas réussi à le pratiquer à chaque coup. On va dire à peu près la moitié.

Chaque fois que j'ai réussi à me centrer sur mes pas lors des derniers mètres (50 ça fait trop, les 20 derniers peuvent suffire), j'ai pu constater que j'arrivais sur ma balle plus relâcher mentalement. J'avais moins cogité notamment sur le coup précédent et sur ce que je devais faire ensuite. J'avais aussi moins de pensées parasites. Ce n'est que du ressenti personnel, mais j'avais le sentiment aussi d'avoir ralenti ma cadence de marche et un peu ma respiration et mon cœur (encore une fois ce n'est que du ressenti, il faudrait le faire avec des appareils de mesure).

Au niveau de mon jeu, j'y ai ressenti un vrai bénéfice sur le jeu court. J'étais plus relax et donc plus adapté dans le dosage. Pour le jeu long, c'était pas mal en terme de direction, en revanche j'ai eu la sensation de perdre un peu de longueur. Comme si j'étais moins dynamique.

Le plus gros avantage que j'ai tendance à mettre en lien avec cet exercice, c'est que je prépare une compétition dimanche (la première depuis 4 ans). J'ai voulu me mettre sur le même mode que ce que je devrai faire dimanche en terme de stratégie. Ne pas chercher à vouloir attaquer à tout pris, jouer à mon niveau et me fixer des objectifs réalistes. Habituellement j'ai beaucoup de mal à rester centrer sur une telle stratégie car j'ai un côté assez joueur et comme tout golfeur qui se respecte je pense que je peux faire des coups hors du commun :D
Et bien là, j'ai réussi à rester concentré sur mon objectif et j'ai fait mes 38 points de stableford (sans être génial, je trouve ça correct).

La particularité de ce soir, c'est que j'a=étais seul sur le parcours.

Je vais certainement essayer de remettre cet exercice en place dimanche
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Répondre

Retourner vers « MENTAL »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités