Boutique de golf en ligne

MENTALVerre à moitié vide ou à moitié plein ? Changer notre angle de vision peut changer notre angle d'attaque sur la balle.

Des défaillances au niveau mental?

Modérateurs : ALP, Modérateurs

Répondre
crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Verre à moitié vide ou à moitié plein ? Changer notre angle de vision peut changer notre angle d'attaque sur la balle.

Message par crevettejule » 28 juin 2017, 14:49

Bonjour à tous !

Suite à la sollicitation d’Alain, j’ai eu envie de vous pondre un petit sujet abordant le mental.
En préambule, je tiens à préciser que je ne chercherai en aucun cas à donner le moindre conseil technique (se référer à mon index), mais plutôt à offrir une réflexion d’ordre psychologique pouvant peut-être aider dans l’approche de certaines situations. Il n’y a pas de vérité absolue en psychologie et pour réellement faire progresser une personne dans ce domaine il faut aborder son cas en particulier.

Depuis ces quelques années maintenant où j’ai découvert le golf, j’ai pu réaliser à quel point ce sport est complexe. Il l’est avant tout au niveau technique. Il existe une multitude de situations, auxquelles s’ajoutent une multitude de clubs, auxquels s’ajoutent une multitude de gestes à réaliser.
Voilà déjà de quoi occuper fortement notre néocortex (se référer au sujet sur le cerveau d’Alain), mais à ces paramètres d’ordre technique, s’ajoutent aussi des paramètres d’ordre psychologique et émotionnel. Dans quelle dynamique personnelle suis-je ? Quel a été mon coup précédent ? Qu’est-ce que j’espère réaliser sur cette partie ? Est-ce que mon partenaire me tape sur le système ? Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quelle étagère ? Le golf est donc aussi d’une grande complexité psychologique et il mobilise aussi fortement notre cerveau limbique (celui des émotions et sensations, encore une fois se référer au sujet sur le cerveau d’Alain).

Pour en revenir au sujet de ce post, j’aimerais aborder une notion assez simple, certainement familière à tout le monde :
Image


Si je pose la question « que voyez-vous ? » certaines personnes me répondront un verre à moitié vide, d’autres un verre à moitié plein. Tout le monde aura raison sans contestation possible. Mais si je demande à chacun d’argumenter sa réponse, nous pourrons nous apercevoir que celle-ci est fortement conditionnée par l’état émotionnel, et par la référence à des expériences similaires.
Les réponses correspondant à un verre à moitié vide sont plutôt dans une dynamique psychologique négative. Elles évoquent le manque, l’absence, la crainte de la frustration de ne pas en avoir assez.
Les réponses correspondant à un verre à moitié plein sont plutôt dans une dynamique positive. Elles renvoient au fait que même si tout n’est pas parfait (je préfère avoir mon verre complètement plein), il y en a quand même dedans et je vais pouvoir l’utiliser.
Outre le fait que vous pouvez mettre ce que vous voulez dans votre verre, ce petit exemple très simpliste n’a pour but que d’imager qu’une même situation peut-être vue et vécue de plusieurs manières différentes. Et selon les jours nous ne la verrons pas de la même manière.
Avoir conscience de ces différences de point de vue sur une même situation permet alors de pouvoir « choisir » celui qui nous permet d’aborder cette situation de la meilleure des manières possibles. En thérapies cognitivo-comportementales nous parlerons des colonnes de Beck.

situation (ce sont des faits) I Ce que je pense I Emotions I Actions I Chemin de vie I



Pour l’illustrer prenons une situation :
Vous êtes dans une maison à la campagne le soir. Il fait nuit, il y a de l’orage qui monte au loin. Votre copine/copain est sorti(e) avec des amis. Tout à coup une porte claque.

Face à cette situation initiale une première pensée spontanée possible pourra être :
Une porte était mal fermée. Les émotions seront du style peur et surprise, mais à un niveau modéré. En action vous vous lèverez pour aller fermer éventuellement cette porte.

Une autre pensée spontanée pourra être :
Il y a quelqu’un !!! (Spécial fille en détresse) Là l’émotion sera principalement de la peur, à forte dose. Sur vos gardes, soit vous vous armerez pour vous défendre, soit vous irez vous planquer dans le placard de la chambre.

Une troisième pensée spontanée pourra être :
Ma chérie rentre !!! Là l’émotion sera plutôt de la joie, voir de l’excitation. Et dans ce cas en actions vous irez l’attendre nu sur le lit avec une rose entre les dents.

Bref, pour une même situation, des pensées et des émotions différentes qui aboutissent à des actions extrêmement opposées. L’intérêt de prendre le temps de regarder quels sont les différents chemins de l’esprit possibles, c’est de pouvoir repérer quels sont nos modes de pensé spontanés, mais aussi ensuite de pouvoir choisir entre rester sur ce mode de pensé ou tester un autre chemin. On peut appeler ça la démocratie de l’esprit.

Mais, et le golf dans tout ça ????
Pour faire le rapport avec ce sport, je vais prendre l’exemple du trou numéro 7 du golf de Saint Lazare à Limoges (comme ça vous pourrez le visualiser). C’est un par 3 de 125 mètres environ (des plots jaunes, faut pas pousser mémé dans les orties). Le départ est un peu en hauteur et le green est défendu par deux bunker, un à gauche et l’autre à droite, laissant un passage d’environ 3 mètres de large devant le green.
Ce sont les faits, la situation de départ.

Un premier regard peut être de se focaliser sur les deux bunkers. « Je n’ai pas le droit à l’erreur, si je fais une erreur d’alignement j’irai dans le sable ». C’est notre verre à moitié vide. L’émotion qui risque de s’en dégager va être une certaine peur (appréhension), une pression à vouloir voler jusqu’au green alors que mon niveau golfique ne me garantit pas ce résultat à cette distance. En action je vais certainement swinguer avec une plus grande tension, choisir un fer plus long. Bref, j’augmente mes chances de faire une cacahuète incontrôlée.

Un deuxième regard peut-être de se centrer sur le chemin entre les deux bunkers. « Le mec qui a tracé le parcours est bien nul, il m’a laissé une ouverture. En plus à mon niveau, j’ai le droit de le faire au bogey ». C’est notre verre à moitié plein. En terme d’émotion je serai plus serein. Je vais choisir le club qui me permet d’associer au mieux une précision pour rester dans ce chemin et une distance pour que si je n’atteins pas le green, je puisse faire un chip assez facile. C’est ce que j’ai fait hier et ça a très bien fonctionné (premier coup qui reste dans le chemin en s’arrêtant à 1 mètre du green et birdie car j’ai rentré mon chip). J'ai pris le temps de réfléchir à la situation et de changer mon regard sur elle.

En ayant pris le temps de réfléchir (ça prend 30 secondes à tout casser) aux différentes manières d’envisager la situation, de repérer si spontanément je suis en « verre à moitié vide » ou en « verre à moitié plein », je me suis permis de changer éventuellement mon regard sur l’action à proposer et de pouvoir essayer de la mobiliser en évacuant au maximum les peurs qui pouvaient me paralyser.

Lorsque vous serez sur le parcours, essayez de repérer ces émotions et ces pensées, surtout lorsqu’elles sont négatives et essayez ensuite « d’ajuster » votre regard et ces pensées.
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
Corsaire
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5897
Enregistré le : 02 juil. 2012, 09:49
Index : 4,6
Localisation : Arcachon
Âge : 32

Message par Corsaire » 28 juin 2017, 15:05

J'appelle surtout ça la pensée positive.
Et aussi, au lieu de me toucher la nouille, je me dis, va coller le drapeau en mettant un gros shot ! Pas besoin de plus tergiverser !
Driver Ping G400, Alta 55 stiff
Bois 5 Epic, Aldila Tour green 75 stiff
4-GW Callaway Rogue Pro, Recoil 110F4
52° TM Milled Grind Bronze
58° TM Hi-Toe
Putter Odyssey Exo Stroke Lab Seven
https://www.instagram.com/frenchleftygolf/
'La base, c'est la fracasse"

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 28 juin 2017, 15:44

crevettejule a écrit :
28 juin 2017, 14:49

Mais, et le golf dans tout ça ????
Pour faire le rapport avec ce sport, je vais prendre l’exemple du trou numéro 7 du golf de Saint Lazare à Limoges (comme ça vous pourrez le visualiser). C’est un par 3 de 125 mètres environ (des plots jaunes, faut pas pousser mémé dans les orties). Le départ est un peu en hauteur et le green est défendu par deux bunker, un à gauche et l’autre à droite, laissant un passage d’environ 3 mètres de large devant le green.
Ce sont les faits, la situation de départ.

Un premier regard peut être de se focaliser sur les deux bunkers. « Je n’ai pas le droit à l’erreur, si je fais une erreur d’alignement j’irai dans le sable ». C’est notre verre à moitié vide. L’émotion qui risque de s’en dégager va être une certaine peur (appréhension)

Et si chercher le bunker EST la solution positive :?: Il arrive souvent de voir les pros jouer un bunker pour faire approche/putt. C'est bien une pensée positive, de la cogitation au but recherché.

Un deuxième regard peut-être de se centrer sur le chemin entre les deux bunkers. « Le mec qui a tracé le parcours est bien nul, il m’a laissé une ouverture. En plus à mon niveau, j’ai le droit de le faire au bogey ». C’est notre verre à moitié plein.

Pas d'accord ! Penser au bogey est une pensée négative, ou une auto-satisfaction du moindre
Hello !

Première chose je suis gourmand tendance hédoniste :shock: :wink:

Pour résumer mes 2 retours ci-dessus, hormis driver à + de 250m, j'ai déjà joué de nombreux coups de golf et réalisé certains qui paraissaient improbables. Le ratio réussis/ratés je ne le connais pas mais mon index est certainement un marqueur de mon niveau.

Bref ! Hormis ces fameux drives, le coup que j'ai à faire, ou plutôt à refaire, car je l'ai déjà joué un jour (voire bien joué :oops: ), occupe mon disque à le reproduire, pas à m'embourber l'esprit avec "et si ça ne le fait pas ou et si ça va/part/tombe là" ????

N'étant pas un champion des bunkers, en viser un volontairement n'est pas mon truc comme évoqué plus haut. Mais...

Mais en reprenant la situation que tu exposes, les bunkers qui peuvent se présenter entre ma balle et le green (ou le trou j'ai déjà dit que j'étais gourmand :mrgreen: ), n'existent pas ! Si la balle tombe dedans, c'est un coup supplémentaire . / et ne me pose pas la question "ah ben si...."

Le golf est pour moi un pur plaisir, que la journée passe bien ou pas. Bien sûr la journée peut devenir très longue si le jeu n'est pas là. Pourtant en relativisant, je suis mieux là qu'ailleurs et peut-être même que durant le parcours j'ai réussi et réussirais encore de superbes coups. Coups qui vont me mettre en colère de ne pas les avoir réussis avant :lol:

De même parfois dans une situation impossible, jouer justement cet impossible et le réussir de temps en temps, suffit à mon plaisir.
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 28 juin 2017, 15:51

Pour ton premier retour, je suis d'accord avec toi, car dans ce que tu expose, le bunker n'est pas un problème. J'ai juste donné un exemple d'une situation qui peut mettre en stress. Certains joueurs n'aiment pas du tour les bunker.

Pour ton deuxième retour, je suis moins d'accord. Je me fixe un objectif raisonnable en rapport à mon niveau. A ce jour si je fais un parcours complet "bogey" c'est que j'aurai progressé (ça approche). Pourquoi aller se mettre la pression d'un "par" qui me mettra en situation d'échec quasi permanente ?

L'idée avant tout c'est de rechercher quel est notre regard sur la situation ? Me permet-il de prendre du plaisir et de me sentir bien ?
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 28 juin 2017, 16:27

crevettejule a écrit :
28 juin 2017, 15:51
Pour ton premier retour, je suis d'accord avec toi, car dans ce que tu expose, le bunker n'est pas un problème. J'ai juste donné un exemple d'une situation qui peut mettre en stress. Certains joueurs n'aiment pas du tour les bunker.

Pour ton deuxième retour, je suis moins d'accord. Je me fixe un objectif raisonnable en rapport à mon niveau. A ce jour si je fais un parcours complet "bogey" c'est que j'aurai progressé (ça approche). Pourquoi aller se mettre la pression d'un "par" qui me mettra en situation d'échec quasi permanente ?

L'idée avant tout c'est de rechercher quel est notre regard sur la situation ? Me permet-il de prendre du plaisir et de me sentir bien ?
C'est parce que l'on n'a pas la même "approche" du but recherché.

Déjà évoqué lors de précédent post, pour moi la valeur étalon d'un sport sont les perfs réalisées par l'élite. Un court de tennis, terrain de foot, parcours marathon, tour de piste athlé, parcours rallye, etc... etc... tous ont les mêmes dimensions ou bases pour que chacun puisse s'étalonner.

Au golf c'est compliqué ! Toutes ces couleurs pour les départs, pire : les départs noirs qu'on n'ose imaginer ! J'aimais bien le Grand Défi proposé à l'issue du France, qui permettait de mesurer le gouffre qui nous sépare de stars préférées. Jamais joué, les GTistes m'en on dissuadé :mrgreen:

Un copain single me demande régulièrement "t'as joué combien dimanche" ?
Je réponds "truc" !
Et lui "ah ouais, c'est bien, mais des jaunes" !
Pour moi, il a raison.

Donc sachant que je ne serai jamais champion, je joue toujours, ou plutôt j'essaie, de jouer le coup que les bons joueraient. Jouer pour grappiller et me donner l'illusion de progresser, pas mon truc. L'exemple parfait pour moi sont les MP entre les copains. Si je joue pour score mieux qu'eux en tenant compte de leurs coups, qu'est-ce que je me fais ....

Je suis 21. Je jouais parfois entre 7 et 12 sur certains parcours l'année dernière. Je compète un jour et descends : super ! Mais si rien ne bouge et que malgré tout j'ai réussi quelques belles balles, je retiendrais ça en premier.
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Avatar du membre
Flaupchotte
Par Expert
Par Expert
Messages : 690
Enregistré le : 19 avr. 2013, 13:09
Index : Non classé

Message par Flaupchotte » 28 juin 2017, 18:47

Je tenais juste à noter, (et c'est un peu HS, quoique c'est une approche mentale) qu'il faut pas trop comparer le jeu des pros avec celui des amateurs, là où les premiers tentent a chaque fois le coup idéal sur une situation donnée, pour pas mal d'amateurs (et c'est là une force des bons joueurs) accepter de jouer un coup qui nous remet dans une situation "confortable" est déterminant.
A l'approche de certains trous le bogey (ou autre selon votre niveau) doit pouvoir rester une option de repli sans engendrer de spirale négative, puisqu'à l'avance on doit pouvoir être quasi certain qu'une partie se compose de birdies et de bogeys (bon ok il peut arriver qu'il y ai trop de bogeys :mrgreen: ) . Parfois après un coup qui compromet un par en regul, jouer en bogey peut encore souvent se solder par un par ! (inutile de vous donner un exemple vous voyez de quoi je parle).
Driver TM M2 2016 9,5° Fujikura Pro 63 TX
Bois 3 TM M2 2016 UST Mamiya Elements Chrome 7F5T
3-PW Mizuno MP58 PX 6.0
50/10, 54/10, 58/08 Titleist SM7 PX 6.0
Putter Odyssey Works #1 Wide White
Balle Mizuno MP-X

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 28 juin 2017, 18:57

tout est question d'angle de vision et de ce que l'on recherche. Donc tout est juste et respectable. C'est principalement la teneur de mon propos.
Ce que je veux dire c'est que parfois, sans s'en rendre compte on se met spontanément dans une vision négative. Réussir à s'en rendre compte et à essayer de modifier son angle de vision permet de se remettre dans une dynamique positive.

Je ne détiens en aucun cas le "bon" angle de vision pour les autres. Dans l'exemple que j'ai donné, j'ai parlé de moi (normal, je suis la personne que je connais le mieux). Pour ma dynamique personnelle, me fixer un objectif atteignable et dépassable est beaucoup plus constructif que de viser le sommet immédiatement.
Me centrer sur les aspects positifs d'un trou m'aide à me mettre dans les bonnes dispositions pour réaliser un coup juste.

En terme de golf, bien sûr que j'espère un jour jouer le par ou mieux sur le parcours, mais avant je considère que j'ai des étapes intermédiaires à atteindre.
Ces étapes pour moi sont d'abord de regarder le coup à venir comme une possibilité et non comme une suite d'obstacles en tenant compte de mes moyens.
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2972
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 28 juin 2017, 21:17

Corsaire a écrit :
28 juin 2017, 15:05
J'appelle surtout ça la pensée positive.
Et aussi, au lieu de me toucher la nouille, je me dis, va coller le drapeau en mettant un gros shot ! Pas besoin de plus tergiverser !
Oui Thomas , on peut voir les choses sous l'angle de la " pensée positive " . Je rajouterais même qu'une pensée positive a d'autant plus d'impact si d'une part elle est associée à une émotion positive et d'autre part si elle est formulée au passé. Après on rentre dans un autre problème, est-ce que je sais ajuster mon swing/coup et en même temps ma stratégie , je te cite ( va coller le drapeau en mettant un gros shot ) devant un obstacle ? L'obstacle devient "danger" si je suis incapable de m'ajuster mentalement pour m'ajuster techniquement :wink:

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 28 juin 2017, 21:26

Alain, c'est justement je pense ce qui différencie un très bon joueur d'un joueur moyen (en progreesion :D ) comme moi. Les différents obstacles sont encore abordés comme des obstacles justement. J'évoquaient les bunkers plus haut, mais effectivement les obstacles d'eau sont peut-être plus nets.

Ces fameux obstacles allument des pensées négatives, on joue avec une espèce de frein.
Alors oui réussir à planter le drapeau est un rêve et jouer de manière perpétuellement insouciante l'est aussi pour beaucoup d'entre nous, mais si le golf peut m'aider dans mon développement personnel, j'en serait encore plus heureux 8)
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
Franc38
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5252
Enregistré le : 05 mai 2016, 20:08
Index : Non classé
Localisation : Grenoble
Âge : 45

Message par Franc38 » 28 juin 2017, 21:36

Effectivement penser "négatif" / verre à moitié vide est dangereux : on ne pense qu'à ce qu'on veut éviter, et de ce fait cela devient notre point focal. Et plus souvent qu'à son tour le cerveau contrôle plutôt pas mal le corps pour arriver à l'objectif désiré. Donc plouf dans l'eau, splouch dans le sable etc.
Mais penser "positif" / verre à moitié plein est tout aussi dangereux. A viser le mat à tous coup, je ne prend pas en compte le fait que si jamais je suis court, je vais à coup sûr dans une situation tendue, si je pars à gauche c'est compliqué, il y a des bosses et du gros rough, donc le "good miss" est à droite, je devrai donc m'organiser pour aller au drapeau ou à droite. Ce qui n'est pas la même chose que "le mat, le mat, le mat !!!"

Il faut donc idéalement se positionner dans un premier temps sur le pur plan de l'analyse objective, trouver un ressort, un ancrage, un déclic qui permette de se concentrer dans la rationalité. Évidemment cela n'est pas tenable et est rapidement contaminé par les émotions, le "focus" mental etc. Mais une fois l'analyse ayant permis de déterminer le coup "juste" pour notre niveau, nos stats, nos tendances du jour, il faut se concentrer exclusivement sur ce qu'on veut (issu, bien sûr de l'analyse de ce qu'on ne veut pas).
Dans l'exemple les bunkers devant. Il ne faut pas y aller si on est mauvais dans le sable (sinon on s'en fout, on vise le mat, si on y est, top, si on rate dans le sable on se met donné ! Trop facile ce sport) donc il faut plutôt être un peu long. Très bien je vise une zone bien précise 5 ou 10m derrière le drapeau. Et je me dis si je suis court c'est bon, si je suis long il y aura aussi plus de spin, c'est bon. Je ne pense plus qu'à ma cible, et bing... là les partenaires te disent "bien t'as évité le bunker" et là c'est "ah, quel bunker ?"

Cela dit, l'idée de verre à moitié vide verre à moitié plein peut aider. Au lieu de penser en négatif "il faut éviter ça, il faut éviter ci" il est mieux de penser en positif "il faut atteindre ça". Mais ce n'est pas de la pensée positive : j'aurai beau me convaincre que je peux passer l'obstacle à 215m avec mon bois 5 je vais au mieux être court et au pire dedans !
Driver : Nike Vapor Pro 10.5°; Diamana Blue S
5W : Acer XV 18° ou H2 : Inesis 900
H3 : Nike Vapor Flex @21°; Diamana Blue S
4-PW : Bridgestone J38 CB; PX 6.0
52°, 58° : SM7
Putter : Cleveland Classic #1 milled
Balle : Inesis Tour 900

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2972
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 28 juin 2017, 21:36

crevettejule a écrit :
28 juin 2017, 21:26
Alain, c'est justement je pense ce qui différencie un très bon joueur d'un joueur moyen (en progreesion :D ) comme moi. Les différents obstacles sont encore abordés comme des obstacles justement. J'évoquaient les bunkers plus haut, mais effectivement les obstacles d'eau sont peut-être plus nets.

Ces fameux obstacles allument des pensées négatives, on joue avec une espèce de frein.
Alors oui réussir à planter le drapeau est un rêve et jouer de manière perpétuellement insouciante l'est aussi pour beaucoup d'entre nous, mais si le golf peut m'aider dans mon développement personnel, j'en serait encore plus heureux 8)
Parfaitement d'accord Julien . Je rajouterais que partir négatif (ou se parler négativement) = verre à moitié vide , nuit aussi terriblement à la réalisation de nos mouvements, car l'action motrice s'inhibe, notamment les plus fins comme le touch au petit jeu , le dosage de l'amplitude juste pour effectuer un putt , mais aussi la capacité de focaliser , ce qui nuit la lecture des pentes sur le green .

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 28 juin 2017, 21:43

oui, ça me rappelle dimanche pour ma compet (première compet depuis 5 ans). Au trou 1, j'ai un putt d'1 mètre pour le bogey. J'étais en stress, complètement inhibé par la peur de ne pas le mettre... du coup je ne l'ai pas mis !
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 28 juin 2017, 23:48

ALP a écrit :
28 juin 2017, 21:17
Corsaire a écrit :
28 juin 2017, 15:05
J'appelle surtout ça la pensée positive.
Et aussi, au lieu de me toucher la nouille, je me dis, va coller le drapeau en mettant un gros shot ! Pas besoin de plus tergiverser !
Oui Thomas , on peut voir les choses sous l'angle de la " pensée positive " . Je rajouterais même qu'une pensée positive a d'autant plus d'impact si d'une part elle est associée à une émotion positive et d'autre part si elle est formulée au passé. Après on rentre dans un autre problème, est-ce que je sais ajuster mon swing/coup et en même temps ma stratégie , je te cite ( va coller le drapeau en mettant un gros shot ) devant un obstacle ? L'obstacle devient "danger" si je suis incapable de m'ajuster mentalement pour m'ajuster techniquement :wink:

8 )

Alain :D
Hello !

Ben voilà ! Tout est dit me concernant !

Comme Thomas, le gros shoot pour aller chercher le drapeau, version full gaz, c'est ce que j'aime faire. Et pour aller dans le sens d'Alain, puisque je l'ai déjà fait un jour, je me dois de pouvoir le refaire.
L'OE ou bunker qui peut s'interposer est effacé de mon disque dur, et si je tombe dedans c'est parce que j'ai mal fait quelque chose, mais ne regrette jamais le choix que j'ai fait.

Je préfère chercher à comprendre pourquoi ça n'a pas marché cette fois, plutôt que de me triturer les méninges avec " et si j'avais joué autrement" :roll: :roll: :roll: ...

Pensée positive XXL ? Gourmandise ? Un peu des deux ?

Je suis 21, et j'assume :lol:
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11818
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 29 juin 2017, 05:44

coucou ! Sujet intéressant s'il en est ...
pour ma part je pense que parfois dans le passé j'avais une pensée négative dans le genre faut que j'vite ce bunker, qui allait avec une meilleure puissance et un technique correcte (sans plus)
Ensuite le smatch play m'ont aidé à la pensée positive

à l'heure actuelle, je ne m'occupe pas des obstacles en "pensant éviter ou ne pas"... je les considère mais ma pensée est du genre , je dois aller là...
ensuite je ne pense pas à l'obstacle, par exemple le 12 chez moi est un par 4 court mais piégeux, HL à gauche, OE à droite et large et profond OE qui barre le fairway devant le green, puis OE derrière , green petit
Donc c'est un trou à birdie en pensée positive qui suit une stratégie de choix volontaire (club cible etc...) pour se donner un second coup haut par dessus l'OE...


si la première partie, donc la partie stratégie, endroit où poser la balle, choix de club trajectoire etc... a été bien faite donc ne permet pas d'insinuer un doute, la seconde partie est donc juste mentale : cible, visualisation, engagement etc.
C'est ce que je fais avec plus ou moins de bonheurs mais sans grosse cata ( à mon niveau :mrgreen: )

en revanche le suivant le 13 n'a guère de difficulté, il est plus long mais je ne l'aime pas et il faut que je fasse effort pour ne pas penser "je n'aime pas ce trou" ce qui est contre productif
dans l'ensemble je suis plutôt verre à moitié plein , tendance fataliste qui accepte ce qui vient :wink:
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 29 juin 2017, 08:55

Flaupchotte a écrit :
28 juin 2017, 18:47
Je tenais juste à noter, (et c'est un peu HS, quoique c'est une approche mentale) qu'il faut pas trop comparer le jeu des pros avec celui des amateurs, là où les premiers tentent a chaque fois le coup idéal sur une situation donnée, pour pas mal d'amateurs (et c'est là une force des bons joueurs) accepter de jouer un coup qui nous remet dans une situation "confortable" est déterminant.
A l'approche de certains trous le bogey (ou autre selon votre niveau) doit pouvoir rester une option de repli sans engendrer de spirale négative, puisqu'à l'avance on doit pouvoir être quasi certain qu'une partie se compose de birdies et de bogeys (bon ok il peut arriver qu'il y ai trop de bogeys :mrgreen: ) . Parfois après un coup qui compromet un par en regul, jouer en bogey peut encore souvent se solder par un par ! (inutile de vous donner un exemple vous voyez de quoi je parle).
Hello !

Chacun à sa propre vision du plaisir recherché par le golf : coup superbe, index en progression, challenge entre potes, belle balade de quelques heures, etc... etc...

Un truc que j'aime faire et qui m'aide implicitement dans ma pensée positive : jouer des blanches :oops:

En partant de ces départs éloignés, plusieurs effets :

- l'impression de batailler avec le vrai parcours :D

- jouer dans les conditions pratiquées par les meilleurs 8)

- gros plaisir lorsque je fais le Par ou mieux, si si ça m'arrive :P

- enfin gros point positif et c'est un constat fait après avoir décortiqué mes parties, quand je reviens jouer rapidement ce parcours des jaunes (genre effet mémoire musculaire), il me semble plus simple/facile à jouer. J'ai bien dit "semble" :mrgreen:
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Avatar du membre
Foutch
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1089
Enregistré le : 07 oct. 2013, 13:01
Index : 16,6
Localisation : Paris
Âge : 39

Message par Foutch » 29 juin 2017, 09:37

Garicou a écrit :
28 juin 2017, 16:27

Déjà évoqué lors de précédent post, pour moi la valeur étalon d'un sport sont les perfs réalisées par l'élite. Un court de tennis, terrain de foot, parcours marathon, tour de piste athlé, parcours rallye, etc... etc... tous ont les mêmes dimensions ou bases pour que chacun puisse s'étalonner.

.....................

Donc sachant que je ne serai jamais champion, je joue toujours, ou plutôt j'essaie, de jouer le coup que les bons joueraient. Jouer pour grappiller et me donner l'illusion de progresser, pas mon truc. L'exemple parfait pour moi sont les MP entre les copains. Si je joue pour score mieux qu'eux en tenant compte de leurs coups, qu'est-ce que je me fais ....
Salut Garicou
Désolé c'est un peu HS, mais c'est pas un peu incohérent?
Tu dis que tu veux te comparer aux champions / leur performance mais en même temps tu dis n'avoir que peu à faire de ton index / score mais de vouloir reproduire leurs gestes?
L'étalonnage se fait par rapport aux perfs pas au moyen pour y arriver non?
C'est comme si tu te lançais dans le 100m et que ton but c'était d'avoir la foulée d'Usain Bolt meme si veut dire courir moins vite qu'avec une autre foulée plus adaptée à ton physique/niveau etc!
Si tu veux te comparer aux champions ton but c'est le par meme si c'est du boring golf.
Sinon ton but c'est de jouer beau parfois car ca te fait plaisir meme si le score n'y est pas tout le temps. Mais du coups ce n'est plus vraiment de la comparaison au meilleur (à mon avis hein, je remets pas en cause ton plaisir)
TM R7 10.5°
Titleist 913F 19°
Callaway XR H4 22°
Mizuno MP Fli-Hi3 21°
Cobra King TEC Forged 5-P
Cleveland RTX3 48 et 588 52&56
SC Golo S5

'08>54//'13>45//'14>30.2//'15>25.4//'16>23.4//'17>21.0//'18>20.2//'19>16.6

Avatar du membre
Franc38
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 5252
Enregistré le : 05 mai 2016, 20:08
Index : Non classé
Localisation : Grenoble
Âge : 45

Message par Franc38 » 29 juin 2017, 09:50

Pour défendre Garicou je comprends très bien son approche, qui me semble tout à fait juste.
Si on veut progresser il faut à la fois se comparer aux meilleurs, sur la façon de faire, et accepter de n'être pas comme eux sur le résultat.
Si on reprend Usain Bolt, avoir la même foulée permettra d'aller plus vite à moyen terme que juste optimiser la vitesse par rapport à notre "foulée standard". Idem pour le golf il me semble. Les pros ne tentent pas d'enseigner "un swing qui permet de faire avancer la balle" puis plus tard un "bon swing" et finalement un "swing de compét'" mais directement un swing qui s'il est parfaitement exécuté et répété permettra de jouer sur le tour dans x ans.

Il faut viser le comment des meilleurs pour arriver au meilleur combien, tout en sachant que contrairement à bien des sports (mais comme la vie elle même) un très beau swing peut donner un résultat pourri et un coup pourri peut faire trou en un... C'est juste plus rare que l'inverse !

Tapatalk'ed over the intertubes from my awesome bacon


Driver : Nike Vapor Pro 10.5°; Diamana Blue S
5W : Acer XV 18° ou H2 : Inesis 900
H3 : Nike Vapor Flex @21°; Diamana Blue S
4-PW : Bridgestone J38 CB; PX 6.0
52°, 58° : SM7
Putter : Cleveland Classic #1 milled
Balle : Inesis Tour 900

Avatar du membre
Foutch
Birdie Expert
Birdie Expert
Messages : 1089
Enregistré le : 07 oct. 2013, 13:01
Index : 16,6
Localisation : Paris
Âge : 39

Message par Foutch » 29 juin 2017, 10:50

Je ne l'attaque pas, on est bien d'accord hein? Je suis plus curieux
Par ailleurs je comprends meme très bien son optique de plaisir par la réussite de coups de champions.

Cependant je ne suis pas d'accord avec la notion de moyen / façon de faire. Tu n'as qu'à voir la diversité de swings, d'approches des parcours parmi les champions. (Pareil en athlé, Usain et unique dans son style et pourtant d'autres courent vite). En revanche ils ont tous un point commun >>> l'efficacité de leur swing/foulée/coups de volant/ ... en fonction de leur moyens/aptitudes perso. Ayant pour conséquence le score (ou les statistiques), donc comme seul(s) étalon si tu veux te coomparer.
Le style, les coups etc que tu veux "imiter" dépendent donc de quel est ton champion (Bubba vs Adam S?), ce qui n'en fait pas selon moi un étalon très fiable.

Bref désolé pour le hors sujet...
TM R7 10.5°
Titleist 913F 19°
Callaway XR H4 22°
Mizuno MP Fli-Hi3 21°
Cobra King TEC Forged 5-P
Cleveland RTX3 48 et 588 52&56
SC Golo S5

'08>54//'13>45//'14>30.2//'15>25.4//'16>23.4//'17>21.0//'18>20.2//'19>16.6

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 29 juin 2017, 11:02

Foutch a écrit :
29 juin 2017, 09:37
Garicou a écrit :
28 juin 2017, 16:27

Déjà évoqué lors de précédent post, pour moi la valeur étalon d'un sport sont les perfs réalisées par l'élite. Un court de tennis, terrain de foot, parcours marathon, tour de piste athlé, parcours rallye, etc... etc... tous ont les mêmes dimensions ou bases pour que chacun puisse s'étalonner.

.....................

Donc sachant que je ne serai jamais champion, je joue toujours, ou plutôt j'essaie, de jouer le coup que les bons joueraient. Jouer pour grappiller et me donner l'illusion de progresser, pas mon truc. L'exemple parfait pour moi sont les MP entre les copains. Si je joue pour score mieux qu'eux en tenant compte de leurs coups, qu'est-ce que je me fais ....
Salut Garicou
Désolé c'est un peu HS, mais c'est pas un peu incohérent?
Tu dis que tu veux te comparer aux champions / leur performance mais en même temps tu dis n'avoir que peu à faire de ton index / score mais de vouloir reproduire leurs gestes?
L'étalonnage se fait par rapport aux perfs pas au moyen pour y arriver non?
C'est comme si tu te lançais dans le 100m et que ton but c'était d'avoir la foulée d'Usain Bolt meme si veut dire courir moins vite qu'avec une autre foulée plus adaptée à ton physique/niveau etc!
Si tu veux te comparer aux champions ton but c'est le par meme si c'est du boring golf.
Sinon ton but c'est de jouer beau parfois car ca te fait plaisir meme si le score n'y est pas tout le temps. Mais du coups ce n'est plus vraiment de la comparaison au meilleur (à mon avis hein, je remets pas en cause ton plaisir)
Hello Foutch !

Pas d'incohérence à mes yeux car, et c'est à mon avis l'essentiel de notre sport, le seul adversaire est le parcours.

Donc comparer ce que je peux produire par rapport aux distances des meilleurs, voire des champions, n'est pas pour rivaliser avec eux mais pour mesurer le fossé, le gouffre.

Tu as tout à fait raison sur le profil que tu m'attribue. C'est vrai que mon index m'importe peu car j'ai conscience qu'il me manque une chose importante : la constante ou récurrence pour espérer jouer un jour 72 coups (ou moins :mrgreen: ) sur un Par 72.

J'ai joué 15 ans au golf avant d'arrêter 13 ans pour pratiquer le triathlon principalement Ironman. La variété des sports pratiqués, la dimension physique demandée, le parcours identique pour tous, et surtout le côté esthétique que je trouve dans ce sport m'ont passionné.

C'est pareil pour le golf : passion, esthétisme, mimétisme certainement aussi et surtout batailler avec LE parcours en essayant de jouer toujours le moins de coups possibles. Si l'index suit :D mais pas 8)

Je joue souvent à Biot. Beaucoup me disent "Ouais bof ! Le parcours est moche, aucun intérêt, trop plat, etc...etc..." ! Ma réponse est toujours la même : joue le scratch et on en reparlera ! Mon meilleur score est +7 !

Je l'aurai(s) un jour je l'aurai(s) (il paraît qu'on peut choisir le futur ou le conditionnel) ! C'est bien une pensée positive ça :D :!: :!: :!:

Hello Franck !

Bien vu avec ta comparaison coup pourri/coup superbe ! C'est exactement ça ! En plus on a un spécialiste sur GT (son pseudo commence par un D et fini par un i avec un w au milieu :mrgreen: ). Je ne sais pas si mon swing est esthétique (j'aimerais :wink: ) ou pas, je veux qu'il soit efficace et se rapproche des standards distance/réussite pour jouer le moins de coups et tenir le parcours.
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Avatar du membre
Garicou
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 3263
Enregistré le : 31 déc. 2013, 15:44
Index : 20,4
Localisation : Nice Ouest
Âge : 59

Message par Garicou » 29 juin 2017, 13:28

HS on :

Pour celles et ceux qui ont Canal Sport : voir l'Alps Man !

Pensées positives obligatoires !

HS off !
Driver Nike VRS 2.0 9,5°
B 3 Callaway X hot pro 15°
B 5 Callaway X hot 19°
F 4 => PW X Hot Pro
Wedges: Cleveland 588 forgé 50, 56, 60 ou Callaway Mc Daddy 64
Putter: Daddy long legs 38
Balles D4 520 soft ou trouvées

Ce n'est pas parce que c'est difficile que l'on ne fait pas,
C'est parce qu'on ne fait pas que c'est difficile !
Sénèque

Avatar du membre
Flaupchotte
Par Expert
Par Expert
Messages : 690
Enregistré le : 19 avr. 2013, 13:09
Index : Non classé

Message par Flaupchotte » 29 juin 2017, 19:23

Garicou a écrit :
29 juin 2017, 08:55
Flaupchotte a écrit :
28 juin 2017, 18:47
blabla
Hello !

Chacun à sa propre vision du plaisir recherché par le golf : coup superbe, index en progression, challenge entre potes, belle balade de quelques heures, etc... etc...
No problem, c'était pas du tout envers ton message, plutot au références de l'auteur du
post (jouer dans le sable etc)et une réflexion d'ordre générale !

D'ailleurs je partage tout à fait ta vision "brute" des parcours et du jeu de golf, ainsi on ne cache pas son ego sous des facilités (index etc). Le jeu c'est des back-tee, 14 cannes et une balle 8)

Je sors et fin de mon HS :arrow:
Driver TM M2 2016 9,5° Fujikura Pro 63 TX
Bois 3 TM M2 2016 UST Mamiya Elements Chrome 7F5T
3-PW Mizuno MP58 PX 6.0
50/10, 54/10, 58/08 Titleist SM7 PX 6.0
Putter Odyssey Works #1 Wide White
Balle Mizuno MP-X

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 29 juin 2017, 22:27

Je remercie toutes les personnes qui ont répondu à mon post initial. J'ai pris le temps de vous exposer ma situation et vision de mes mécaniques psychologiques (en m'appuyant sur des modèles théoriques reconnus bien sûr). En retour vous m'exposez à votre tour vos vision de vos propres mécaniques. Je dois dire que cela enrichit beaucoup ma réflexion.
Il est clair qu'il n'existe pas un profil type performant à tout point de vue.
Encore une fois merci beaucoup, sincèrement.
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Avatar du membre
eglishadow
Albatros Expert
Albatros Expert
Messages : 11818
Enregistré le : 07 avr. 2014, 08:10
Index : 16,1
Localisation : 03
Âge : 69

Message par eglishadow » 30 juin 2017, 08:21

En fait ma mécanique est simple mais j'avoue l'avoir bâclée ou en être sorti, chose qui m'arrive trop souvent..

j('essaie en gros de me faire une routine et je dois y penser vraiment parfois pour ne pas la bâcler

1°) j''analyse le coup : longueur, vent, profil du trou, obstacles où je veux aller (sur le green c'est idem , pentes, distance etc. sauf pour le vent que je ne considère qu'en Ecosse ou Irlande :mrgreen: )
ça débouche sur le choix du club (sauf putting)

2°) j'essaie de visualiser le coup trajectoire, et de bien m'imprégner de la cible (tache sur le fairway, branche drapeau etc...) puis en visualisant la cible je fais un ou deux coups d'essai juste pour ressentir...
en chipping ou autour des greens, je visualise l'endroit où tombe la balle puis roule...
dans ce cas je brosse l'herbe plusieurs fois pour ressentir le coup et sa force..
j'essaie de ressentir ce que je connais déjà à l'entrainement (je ne m'entraîne pas assez)
Donc là je suis sorti de ma bulle analytique (si j'ai bien fait la phase 1 je ne dois pas avoir de doute qui viendrait polluer ma sensation)

3°) je prends posture, grip, alignement (ce qui ne devrait pas, à ce moment être un pb) sans y réfléchir autre que par habitude... (tout en me rappelant ce qui est important : pour moi c'est de ne pas forcer)
je regarde bien ma cible, une ou deux fois
j'essaie de ne pas revenir trop vite sur la balle avec le regard et je tape sans attendre
au putting , je trouve très important de bien regarder le trou et éventuellement un "passage" entre le trou et la balle... afin de mieux ressentir la force à donner... au moins 5 à 6 secondes voire plus. ce devrait être ainsi pour chaque coup

en résumé : je ne fais pas toujours ce que je cite ici et je m'en veux, car c'est une excellente chose d'avoir bâti une routine qui nous protège de pensées parasites
Driver TW 919 THI et FD sur S2S white
bois 3TW (950 , 14,5°) S2S white
Bois 5, 7 et 9 TW 929 S2S white
TW Sterling 5 au LW Superlite S
Putter PXG Gunboat
-Chaque fois que je fais un birdie, je dois faire 2 triple bogey pour rétablir l'équilibre fondamental de l'univers.

Avatar du membre
Tiberius
Bogey Expert
Bogey Expert
Messages : 160
Enregistré le : 27 mars 2019, 06:49
Index : Non classé
Localisation : Hérault (34)
Âge : 48

Message par Tiberius » 29 mars 2019, 13:50

Pour le verre, il y a une autre façon de voir: tiens, il y a de l'eau dans un verre. Aucune pensée parasite ni positive, ni négative? c'est tellement compliqué le cerveau
Driver Inesis 500
Hybride Inesis 500 en 24°
Fers et Wedges 55 et 60 Inesis 500 nouvelle version
Balles: Inesis 500, 900 et ce que je ramasse sur le parcours

Avatar du membre
ALP
Modérateur
Modérateur
Messages : 2972
Enregistré le : 22 oct. 2014, 18:08
Index : Non classé

Message par ALP » 01 avr. 2019, 07:19

Tiberius a écrit :
29 mars 2019, 13:50
Pour le verre, il y a une autre façon de voir: tiens, il y a de l'eau dans un verre. Aucune pensée parasite ni positive, ni négative? c'est tellement compliqué le cerveau
C'est surtout l'utilisation que l'on en fait , qui est , parfois , bien compliqué .... :wink: Au passage , Amitiés à " Crevette Jules " :D initiateur de ce joli thread ,mais qui ne passe plus par ici ...Vamos....

8 )

Alain :D
....Ce n'est pas la volonté qui même au but , mais le but qui donne la volonté.....

crevettejule
Double Bogey Expert
Double Bogey Expert
Messages : 271
Enregistré le : 05 juin 2010, 23:47
Index : 17,3
Âge : 40

Message par crevettejule » 17 mai 2019, 06:52

Me voilà de retour ! :D
Mon verre était à moitié vide... il a fallu que je prenne du recul
J’ai envie de réaliser un autre post dans le mental sur une approche (non golfique) qui m’a beaucoup apporté dans le golf : la kinesiologie
Sport : chercher ma balle
Occupation entre deux séance de sport : golf

Julien, maitre Jedi ayant confondu son sabre laser avec son driver

Répondre

Retourner vers « MENTAL »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité