Swing de golf: une réaction en chaîne

Le jeu de golf est un jeu de réaction en chaîne

John Jacobs, un éminent professeur de golf a dit un jour concernant le swing de golf:

« Le jeu de golf est un jeu de réactions en chaîne »

Pour information, John Jacobs a coaché bon nombre de joueurs de premier plan et a toujours aujourd’hui une grande influence sur le monde de l’enseignement.

Au golf, on cherche à tout faire tout travailler ensemble (club, mains, bras, épaules, bassin). Mais dans la réalité, ça ne se passe pas exactement ainsi….
C’est avant tout le momentum de la traction du bras et de la main avant qui initie la réaction en chaîne. Il intervient au tout début de la montée, au démarrage du swing de golf. Il va d’abord entraîner le haut du corps en rotation. Pour cela,il faut que les épaules restent mobiles et décontractées. Ce même haut du corps va ensuite entraîner le bas du corps qui va offrir une certaine résistance. Cette résistance vient des jambes et des appuis au sol. En effet, les épaules tournent autour d’un axe (un point à la base de la nuque) alors que les hanches pivotent autour de deux axes (les jambes). Cet écart naturel de rotation entre les épaules et les hanches va créer de la torsion, qui est une tension positive, pour effectuer un swing de golf solide et puissant.

Ainsi, la descente pourra se faire par action « réflexe ». Le bas du corps, à la manière d’un ressort qui se détend va entraîner le haut du corps par un mouvement latéral-rotatif vers la cible. Cela va permettre aux bras et aux mains d’être tirés vers le bas, et l’intérieur de la ligne de jeu et à l’impact à la tête de club d’arriver bien orientée par rapport au chemin. En effet, quand on bande un ressort, il se débande toujours naturellement par le bas!

« Le bas du corps, à la manière d’un ressort qui se détend va entraîner le haut du corps par un mouvement latéral-rotatif vers la cible. »

La bonne synchronisation du swing de golf

Sans que ce soit vraiment conscient, au début du downswing, c’est la mobilité dans le bas du coté avant qui tracte les épaules, les bras, les mains et enfin le club. Ceci est vrai si l’enchaînement à la montée s’est fait dans le bon ordre bien sûr. Imaginez une série de vagues: les hanches entraînent les épaules, puis, lorsqu’elle atteignent leur vitesse maximale, les épaules. Mais aussi, les bras connectés avec les poignets armés prennent à leur tour leur accélération et, enfin, c’est le release avec le déploiement du dernier bras qu’est le club. C’est la bonne synchronisation de ces trois mouvements qui donne les meilleurs swings et qui va permettre de bien transférer le poids du corps sur le pied avant à la descente, un élément incontournable pour bien contacter la balle.

sequence swing golf

Rappelons au passage que cette réaction en chaîne n’est possible qu’avec une bonne position à l’adresse. La position à l’adresse ne garantit pas mais préfigure la position à l’impact. C’est pour ça qu’il faut constamment vérifier son grip, son alignement et sa position devant la balle. Entraînez-vous et vous allez améliorer votre swing de golf.

« Bon golf! »

Peter Somlay

Peter Somlay est un professeur de golf franco-britannique. Il écrit des cahiers techniques sur golftechnic.com depuis plusieurs années et répond à vos questions techniques sur le forum. Vous pouvez le contacter pour prendre des cours de golf avec lui.

Les derniers articles par Peter Somlay (tout voir)

By |2017-06-11T14:37:37+00:0025/04/17|Conseils Swing de golf, Conseils techniques|

Leave A Comment