Jouer en compétition: quelques définitions

>>>>Jouer en compétition: quelques définitions
Joueur en compétition golf

Compétition de golf amateur

Joueur en mode loisir ou compétition, les deux ne sont pas incompatibles. La compétition de golf permet toutefois d’apporter une certaine dose d’adrénaline aux joueurs (et joueuses) qui souhaitent faire évoluer leur index. L’index est le classement au golf, il permet d’évaluer ton niveau de jeu.

Il est possible de jouer en compétition de golf à titre individuel, ou par équipe ou encore en représentant le club de ton golf si tu faites partie de l’association sportive (AS). Dans cet article rédigé par la communauté du golf GT (GolfTechnic), on aborde quelques définitions importante à savoir avant de jouer en compétition de golf amateur.

L’index

Depuis janvier 2000, la Fédération Française de Golf a opté pour le système de calcul européen du niveau de jeu des Golfeurs, appelé index. Le premier index d’un joueur est de 54, obtenu le jour où il s’acquitte de sa première licence auprès de la FFG. Cet index peut évoluer jusqu’à 0 voire négatif pour les plus doués d’entre nous. Sergio Garcia avait un index (ou handicap à l’époque) de +5.6 avant de passer pro, ce qui est un des classements les plus bas jamais enregistrés. Essaie déjà de jouer en-dessous d’un index de 18 qui est une bonne référence.

Ton index est mis à jour à l’issue d’une compétition de golf en stableford en fonction de :

  • ton handicap de jeu (savant calcul prenant en compte ton index avant la compétition, le slope et le SSS du parcours)
  • ton résultat sur le parcours au trou par trou (ce qui évite d’être trop pénalisé en cas de trous ratés)
  • du SSJ

Ton index baissera en fonction de tes performances en compétition de golf amateur et augmentera (se dégradera vers 54) si tu réalises des contre-performances.  Il faut savoir que la baisse de l’index est plus rapide que sa hausse.

Pour les joueurs débutants, ou s’entraînant beaucoup sans faire de compétition de golf, l’index est souvent plus élevé que le niveau réel du joueur : ils n’ont pas eux l’occasion de gagner beaucoup de points permettant de le faire descendre. Pour les joueurs faisant beaucoup de compétitions, l’index reflète en réalité le meilleur niveau du joueur. C’est une notion très importante et c’est ce qui crée beaucoup de frustration chez les joueurs de golf qui pensent à tort que leur index est leur niveau moyen.

Ton index est noté sur la licence de golf ou sur ton espace licencié sur le site de la FFG.

Le Slope

Évaluation de la difficulté d’un parcours

Le slope est une note permettant d’évaluer la difficulté d’un parcours pour un joueur de niveau index 18 (bogey player).

Un parcours référence est noté à 113. Il est censé être facile à jouer et n’importe quel bogey player devrait jouer son niveau (+18 au dessus du par) assez facilement, en principe.

Le slope minimal est de 55 et le slope maximal de 155.

  • Si un parcours possède un slope de 113, alors il est équivalent au parcours de référence, et c’est un parcours standard.
  • Si un parcours possède un slope inférieur à 113, il est considéré comme facile (en France peu de parcours 18 trous ont un slope inférieur à 113 des départs jaunes).
  • Si un parcours possède un slope supérieur à 113, il est plus difficile à jouer.
  • En France, la grande majorité des parcours ont un slope qui se situe entre 118 et 134.

Niveler les classements après une compétition de golf nationale ou internationale

Le slope a été créé pour rendre plus juste les niveaux de jeu à l’échelle nationale et internationale.

En effet, avant l’apparition en 2000 du slope et SSS dans le calcul de l’index, un joueur A et un joueur B, qui rendaient respectivement un score de 85 sur leur parcours de prédilection, possédaient le même handicap (à savoir +13 sur un par 72). Mais imaginer maintenant que le joueur A score 85 sur un parcours long de 6.300 mètres avec de l’eau partout, des bunkers et des attaques de green impossibles (l’Albatros par exemple) … et que le joueur B joue 85 sur un parcours de 5.200 mètres avec peu de bunkers, peu d’obstacles d’eau et des attaques de green très simples … il est clair que le joueur A est meilleur que le joueur B.

D’où l’apparition du slope, qui permet au joueur A de récupérer plus de coups rendus que le joueur B lors d’une compétition sur son parcours plus difficile. Et donc en théorie, d’obtenir un meilleur index.

Il ne faut pas oublier que le slope est une valeur théorique. A slope équivalent, un parcours peut convenir à une typologie de joueur et pas à une autre. Ces critères sont tous calculés par la commission d’étalonnage mais il est communément accepté que le critère le plus important est la distance totale du parcours. Ainsi, sur des parcours très courts et techniques, il est très difficile de scorer étant donné le slope très bas et le peu de coups rendus.

Les très bons joueurs (à un chiffre) favorisent en général la compétition sur des parcours longs et difficiles (slope > 135). En effet, ces parcours rendent plus de coups rendus! Nous recommandons aux débutants de privilégier des parcours courts car leur difficulté est d’arriver jusqu’au green. Autant avoir moins de chemin à parcourir.

Parcours compétition de golf amateur

Comment la commission d’étalonnage évalue un parcours?

Pour savoir comment est noté un parcours par rapport au parcours de référence, 11 critères sont pris en compte. Ces éléments, évalués trou par trou, repère par repère, prennent en compte toutes les difficultés qu’un golfeur peut rencontrer sur un parcours suivant son niveau de jeu:

  • Longueur réelle du jeu : parcours roulant ou pas, dénivelé, dog-leg, vent dominant.
  • Topographie du trou : stance à plat ou en pente.
  • Fairway : sa largeur et la longueur de franchissement pour l’atteindre.
  • Rough : est-il en jeu au niveau de la zone de réception ? Hauteur, difficulté pour en sortir.
  • Hors-limites et rough extrême : distance de la zone de réception ?
  • Obstacles d’eau : sont-ils en jeu au niveau de la zone de réception et distance de franchissement ?
  • Arbres : distance de la zone de réception ? Difficulté pour en sortir.
  • Bunkers : distance de la zone de réception ? Profondeur.
  • Green : difficulté pour l’atteindre et rapport entre sa taille et la longueur du coup pour l’atteindre.
  • Surface du green : pentes, plateaux, vitesse.
  • Psychologie : impact psychologique du trou en fonction des difficultés qu’il présente.

Le SSS (Scratch Score Standard)

Le SSS (chiffre à une décimale variant autour de la valeur du par) mesure la difficulté du parcours pour un joueur « scratch ». Un joueur qui est donc capable de jouer dans le par.

Le slope seul ne donne pas toutes les informations, il faut donc regarder aussi le SSS. Le SSS de référence est le par du parcours (généralement 72 donc).
Si le SSS est inférieur au par, le parcours est considéré comme facile.
Si le SSS est supérieur au par, le parcours est réputé difficile.

Si tu regardes ta carte de score attentivement, tu verras clairement les 2 valeurs : slope et SSS.
Si les points donnés par le slope sont retirés par le SSS et les coups reçus sont à peu près équivalents à l’index (valable pour les départs hommes jaune), ça veut dire que le parcours est raisonnable à jouer.
Si un parcours possède un slope supérieur à 130 et un SSS supérieur au par, alors là il faut s’attendre à un parcours très difficile.

En France, de rares parcours atteignent un slope de 150, pour un SSS égal ou supérieur au par. Il faut être en très grande forme pour les jouer.

Les coups reçus (le handicap de jeu)

Le nombre de coups reçus représente le nombre de coups que peut faire le golfeur au dessus du par pour jouer son index (niveau). Le golfeur jouera son index sur un parcours lorsque son score total sera égal au par du parcours + le nombre de coups reçus, calculés selon la formule suivante :

( Index X Slope ) / 113 + ( S.S.S. – Par )
Le résultat arrondi de cette formule donne le handicap de jeu.

Exemple 1: Parcours de l’Albatros au Golf National, départ des boules jaunes:
Slope = 137; SSS = 74,3; Par = 72
En étant index 26, le nombre de coups reçus sera de 34 coups.

Exemple 2: Parcours 18 trous du Golf de Port Bourgenay, départ des boules jaunes:
Slope = 119; SSS = 68,5; Par = 72
En étant index 26, le nombre de coups reçus sera de 23 coups.

Depuis le 01/01/2012, le différentiel trouvé pour le joueur d’index 36 sera systématiquement utilisé pour tous les joueurs d’index supérieur

Les coups reçus sur la carte de score sont répartis sur les 18 trous du parcours selon le niveau de difficulté de chaque trou, aussi appelé handicap du trou (handicap 1 est le trou le plus difficile et handicap 18 est le trou le plus facile).

Le golfeur jouera son index sur un trou lorsque son score sera égal au par du trou + le nombre de coups reçus.

Exemple de répartition sur le parcours Albatros au Golf National:

Exemple sur le trou n°1 du Golf de l’Albatros pour un joueur avec un index de 26:
– Si le golfeur joue 6 coups pour terminer le trou, il joue son par (ou son index) sur le trou : PAR 4 + 2 coups reçus.
– Si le golfeur joue 5 coups pour terminer le trou, il joue un birdie par rapport à son niveau, bien qu’il ait réellement joué un bogey si on le compare à un joueur scratch.

La ZTA (Zone Tampon Ajustée)

Depuis le 01/01/2012, la notion de SSJ (Scratch Score du Jour) est supprimée au profit de la ZTA (Zone Tampon Ajustée).

Il est maintenant tenu compte des conditions spécifiques de la compétition (conditions météo, difficulté des drapeaux, …) en procédant automatiquement à un ajustement de la zone tampon sur la base des scores réalisés. C’est ainsi que la zone tampon variera selon les résultats, de +1 (en cas de bonne performance générale) jusqu’à -4 (en cas de contre-performance générale).

La ZTA s’applique à toutes les catégories d’index (1 à 6). Elle est calculée dès lors que 10 joueurs de catégorie 1 à 4 auront pris part à la compétition. En revanche, il n’y a pas de calcul de ZTA pour les compétitions 9 trous ou pour les cartes rouges.

Un joueur ayant scoré 35 ou 36 points stableford par mauvaises conditions entraînant une contre performance générale pourra ainsi voir son index descendre.

Stéphane Ellis

Fondateur chez Golftechnic.com
Je suis le fondateur du site GolfTechnic (GT pour les intimes).
Mon père écossais est né à 20km du Royal & Ancient Golf de Saint-Andrews et j'ai le golf dans les gènes. Aujourd'hui, je suis golfeur amateur (meilleur classement 4.8) et je coordonne les rubriques du site, réalise les vidéos, organise les compétitions, recrute les contributeurs et modérateurs pour animer la communauté active GT. Je vous dit à bientôt sur le forum ou sur un parcours de golf.

Les derniers articles par Stéphane Ellis (tout voir)

0
By |2017-04-23T16:04:57+00:0023/04/17|Découvrir le Golf, Jouer en compétition|

Leave A Comment