Golf mental – 3 conseils pour bien débuter l’année

>>>>Golf mental – 3 conseils pour bien débuter l’année

Golf mental Tiger Woods

Golf mental, bien débuter l’année

Le soleil est au beau fixe, une nouvelle saison va démarrer.

Peu importe ton objectif et ton niveau, tout le monde envie de progresser et de ramener de belles cartes au club house pour profiter ensuite d’une bonne mousse et refaire la partie avec les partenaires de jeu.

Pour mieux scorer cette saison, je te propose 3 conseils pour bien début l’année. Si tu suis scrupuleusement ces conseils, tu seras plus performant au niveau du golf mental.

1. Remplacer l’importance par l’intérêt

Une des premières causes d’erreur sur le parcours est le stress. Ce stress amène une tension musculaire qui empêche de swinger correctement.

Le stress arrive souvent quand le coup parait plus important qu’un autre, par exemple:

  • Le départ du trou n°1 où tout le monde me regarde et où je dois bien commencer ma partie.
  • Les petits putts qui donnent peu de droit à l’erreur.
  • Les derniers trous si la carte est belle qu’il y a possibilité de ramener un score au clubhouse.

Lorsque tu donnes beaucoup d’importance à quelque chose, tu crées à un potentiel en excès. C’est-à-dire que l’importance donnée à la situation va solliciter un apport supérieur de ressources pour faire face à la situation. Par conséquent, cela va développer une surexcitation dans ton organisme et générer du stress. Et les répercussions sont importantes sur ton mental au golf.

« Il y a des choses plus importantes dans la vie que le golf, n’est-ce pas? »

La solution, c’est de remplacer l’importance par l’intérêt:

  • J’ai un intérêt à bien commencer la partie car cela va me mettre en confiance pour la suite.
  • J’ai un intérêt à rentrer ces petits putts car le plus dur est fait.
  • J’ai un intérêt à réussir ces derniers trous car la bière au 19ème trou aura bon goût 🙂

Si tu donnes de l’intérêt à tes coups plutôt que de l’importance, cela aura pour conséquence de diminuer la pression face à la situation. De la même manière, tu te concentreras sur ce que tu dois faire plutôt que ce qui peut se passer…

2. Vis tes émotions

Les émotions, c’est la vie! Nous vivons des milliers d’émotions par jour sans s’en rendre compte… sauf quand on joue au golf.

Ne cherche pas à contrôler tes émotions, c’est impossible. Le cerveau émotionnel fait partie d’un système autonome incontrôlable.

Nous avons parfois tendance à garder nos émotions mais une émotion qui ne s’exprime pas… s’imprime. Une émotion se traduit sous forme chimique. Chaque fois que tu as une pensée qui génère une émotion, celle-ci se propage dans ton corps et sa durée de vie est de 7 à 10 secondes. C’est le moment de s’exprimer!

Au-delà de ce temps, ce n’est plus la situation qui génère une émotion mais toi-même. Tu as choisi inconsciemment de revivre mentalement la situation. Comme le cerveau ne fait pas la différence entre une situation réelle et imaginaire, il continue de produire des émotions.

Si tu génères de la frustration, de la colère, de la honte ou des peurs sur le parcours, tu ne pourras pas contrôler ces émotions. Par contre, tu as la responsabilité de les changer après 10 secondes. Pour cela, pense et passe à autre chose!

« Diminuer l’importance et rechercher le plaisir. Je te le rappelle, tu en as la possibilité et la responsabilité! »

3. Arrête de te battre contre toi-même

Tu as certainement déjà entendu ou lu cette phrase sur les performances sportives en général:

«Le premier adversaire, c’est moi-même !»

Tu peux être sûr que ces sportifs n’ont jamais fait de préparation mentale ou alors pas avec les bonnes personnes. Si le premier adversaire, c’est toi-même, c’est que tu ne te connais pas bien.

Je préfère de loin me battre contre le parcours ou contre un adversaire avec moi-même, plutôt que contre moi-même. Si tu as méfiance en toi, comment veux-tu avoir une bonne confiance en toi? La confiance est indispensable à la réussite d’un coup de golf et d’une partie de golf.

Sois ton meilleur ami. En plus, tu passeras de meilleurs moments sur le parcours plutôt que de passer son temps à t’auto-flageller à coup de «t’es nul», «t’es bon à rien»…

Si tu développes ce genre de discours interne, alors tu dois impérativement changer! Imagine que tu joues avec tone meilleur ami en scramble. S’il rate un coup, tu vas lui dire : «T’es vraiment trop nul!». Il ne va pas rejouer avec toi.

C’est la même chose pour toi, deviens ton meilleur ami sur le parcours. Encourage-toi plutôt que de te rabaisser. Tu vas pouvoir rassembler toute tes forces pour faire les meilleurs choix.

« Ne te trompe pas d’adversaire »

Et voilà mes 3 conseils très simples pour bien débuter l’année. Ce sont des choses que je travaille avec des sportifs de haut-niveau donc si c’est bon pour eux, c’est aussi bon pour toi!

La meilleure façon d’améliorer son jeu est d’améliorer la personne qui tient le club et qui prend les décisions : TOI.

Ces conseils sur le mental golf vous ont plu?

Allez plus loin en consultant la FORMATION MENTAL GOLF proposée par Ludovic Leroux, notre coach mental actif sur l’European Tour.

 

Ludovic Leroux
Suivez-moi

Ludovic Leroux

Coach mental chez MYAsport
Fondateur de MYAsport et fondateur d'Esprit-Golf, je suis coach mental en optimisation de la performance sportive et j'ai le plaisir d'accompagner chaque année des joueurs sur le Tour Européen, Challenge Tour et autres circuits. Ma philosophie est de vous montrer et vous faire découvrir le potentiel humain à travers les neurosciences. Je souhaite vous partager mes connaissances et outils pour vous aider à mieux comprendre vos erreurs, pouvoir les rectifier et ainsi être plus régulier sur le parcours. Le principal adversaire, ce n'est pas vous mais le manque de connaissance de soi !
Ludovic Leroux
Suivez-moi

Les derniers articles par Ludovic Leroux (tout voir)

By |2017-06-11T18:50:33+00:0006/05/17|Cours de golf, Mental Golf|

Leave A Comment